•  

    CrashBonsai
     
    CrashBonsai Gallery
     


    crayon
    Citation

    http://www.collisiondetection.net/mt/archives/2003/02/crash_bonsai.php
    Considérant que le bonsaï est un arbre miniatrure, John Rooney vient s'y faire écraser des voitures miniatures.
    Les amateurs de bonsaïs penseront que n'est pas forcément du meilleur esprit mais tant qu'il n'y met pas des cadavres miniatures, le bon goût est sauf! CrashBonsai
     Paradis Express : Crashbonsai crayon
    Avis de la rédaction
    Du délire.
    tout simplement...bonne nuit

    10 juin 2008

     
      Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
      sujet remixélien cassé
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel


    votre commentaire
  •  

    Les oignons ne feront plus pleurer les cuisiniers
    Les oignons ne feront plus pleurer les cuisiniers 

    Tout homme ou femme qui cuisine peut en parler: le prix en larmes de l'utilisation des oignons en cuisine. Et tous les moyens trouvés jusqu'à présent pour parer à ce inconvénient n'ont pas été d'un grand secours. Mais maintenant, affirme le Sunday Telegraph, il y a une solution: une paire de lunettes spéciales.
    Il ne s'agit naturellement pas de lunettes normales, ce serait trop simple. Les chercheurs se sont inspirés des lunettes qui assurent une bonne protection de l'oeil, comme celles des motards ou des nageurs, et les ont "enduites" d'une mousse spéciale.
    Ces nouvelles lunettes protègent entièrement les yeux de l'enzyme libéré lorsque le couteau tranche l'oignon. Cet enzyme - le sulfoxide lyase - irrite les glandes lacrymales et provoque les pleurs des cuisiniers.
    L'idée de fabriquer de telles lunettes, unisexes et disponibles en noir et blanc, est venue aux concepteurs lorsqu'ils ont découvert que les cuisiniers professionnels portaient souvent des lunettes de nageur lorsqu'ils sont derrière les fourneaux pour se protéger des éclaboussures d'eau ou de graisse brûlante.
    Arrow http://www.7sur7.be/7s7/fr/1524/Cuisine/article/detail/322825/2008/06/22/Le…

    22/06/08 16h53
     
      Répondre au sujet
       

      Avis de la rédaction  Qui na pas pleuré pendant cette opération.
    Mais on se doutait un peu qu'avec un écran quelconque, on arriverait à atténuer les effets de ce légume..
    Alors des lunettes...forcément...
    Je l'avais dit

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  •  

    Le trafic de tomates porte sur des centaines de tonnes
      Bonsoir
     Publié le mercredi 18 juin 2008
    À Berre, la famille Otta et deux grossistes sont toujours en garde à vue
    Les tomates étaient réemballées dans les installations du lieu-dit Mauran, un des quartiers cotés de Berre.
    Les militaires de la compagnie de gendarmerie d'Istres et les services des impôts ne sont pas au bout de leurs surprises. Vingt-quatre heures après l'interpellation de François Otta, agriculteur bien connu à Berre-l'Étang, les gendarmes continuent de démanteler le tentaculaire réseau mis en place par cet homme de 70 ans.
    Régulièrement, il se fournissait chez un grossiste de Perpignan à qui il achetait des tomates ibériques à 50 centimes d'euros le kilo. Il les faisait ensuite réemballer dans ses installations du lieu-dit Mauran, un des quartiers cotés de Berre, avant de les livrer à deux grossistes. Ces derniers, rémunérés à la commission, étaient chargés de placer ces produits dans les centrales d'achats de grandes surfaces notamment qui les rachetaient à 1,30€. Ils étaient, selon une source proche de l'enquête, informés du changement d'appellation. Ils seront sans doute poursuivis pour abus de biens d'une société de produits agricoles (l'équivalent d'un abus de bien social) et complicité de tromperie.
    François Otta, sa femme et sa fille, seront déférés devant un magistrat aujourd'hui même. Ils sont suspectés d'avoir démarré ce trafic au sein de l'entreprise familiale, depuis "au moins dix ans". Sur les six derniers mois, le trafic porterait sur "au moins une centaine de tonnes" de tomates indûment étiquetées comme étant issues de Provence. Un volume conséquent qui laisse facilement imaginer l'ampleur de la fraude mise sur pied. L'autre volet de l'enquête concerne l'emploi de main-d'oeuvre non déclarée et plus particulièrement d'immigrés en situation illégale sur le territoire. Selon un enquêteur, l'homme hébergeait des Marocains dans des conditions de vie, "totalement inhumaines". Certains d'entre eux dormaient dans les serres. D'autres dans des bungalows. Neuf ont été placés en centre de rétention administrative, à Marseille. L'enquête se poursuit.
    "Nous sommes à la fois soulagés et en colère"
    À Berre-l'Etang, on parle déjà "d'affaire Otta"... Une affaire qui agite la paisible campagne de cette commune où les exploitations maraîchères s'étalent à perte de vue sur une bonne centaine d'hectares. Et qui suscite de nombreux commentaires de la part des agriculteurs dont les sentiments sont partagés. "D'une certaine façon, nous sommes soulagés car nous nous doutions depuis longtemps qu'il avait de telles pratiques, mais nous sommes aussi en colère car nous craignons que cette affaire jette le discrédit sur l'ensemble de notre profession qui traverse déjà une crise économique sans précédent", commente Françoise Ballatore, la présidente du syndicat des agriculteurs de Berre qui est rattaché à la fédération départementale des exploitants agricoles (FDSEA).
    Sa structure réunit une soixantaine d'adhérents sur les quelque cent agriculteurs berrois. "Nous sommes regroupés en organisation de producteurs, conventionnés avec l'État et soumis à des contrôles réguliers sur la marchandise, plaide-t-elle. Cela fait vingt-deux ans que je préside ce syndicat et je peux affirmer que François Otta n'en faisait pas partie! Il était discret, toujours à l'écart. Il ne participait jamais à nos réunions et encore moins à nos actions." Des actions visant justement à dénoncer la concurrence des tomates étrangères, d'Espagne ou d'ailleurs, jugée "déloyale". A fortiori si elles sont vendues par un producteur du cru...

    crayon
    Par Stéphane Rossi ( srossi@laprovence-presse.fr ) & Laurent Alexandre
    crayon

    v'la aut'chose
    la honte
    Combien de tels trafics ne sont pas décelés. Question ..

    Bonsoir
      Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel

     


    votre commentaire
  •      
    14/06/2008

     

         Ma méthode pour obtenir des primevères

     J'en sème chaque année quelques pieds.

    Ils se sédentarisent l'année d'après.

    Mais leur floraison perd de son attrait.

    Elles se ressèment d'elles-même.

    Avec des couleurs plus pastels ou plus ternes

    Cela devient même envahissant.

    Je pense que la nature du sol est en cause.

    Elles aiment une terre légèrement acide.

    Je met beaucoup d'écorces de pin dans mes plate-bandes..... 

     

    votre commentaire
  • Évolution de la tondeuse à gazon
      Évolution de la tondeuse à gazon


    Une nouvelle version de la tondeuse à gazon hélicoïdale sans fil avec accumulateur de 12 V fait son apparition. Cette tondeuse à gazon écologique garantit une tonte silencieuse et sans effort. Elle intègre la technologie exclusive de tonte de précision sans friction qui accroît encore son silence d’utilisation et la rend particulièrement facile à pousser.
    Sa batterie possède une bonne autonomie : une seule charge suffit amplement à tondre jusqu’à 300 mètres carrés (3 229 pi2) de gazon. Par ailleurs, un affichage DEL indique de façon pratique le niveau de charge de la batterie, idéal pour éviter la surcharge. De plus, pour encore plus de souplesse, la tondeuse peut être utilisée sans sa batterie rechargeable, à la manière d’une tondeuse à gazon manuelle classique. Enfin, son guidon ergonomique se replie pour un rangement moins encombrant.
    Fleche  http://www.journalhabitation.com/article-216399-Ameliorations-et-nouveautes…




     
        Une tondeuse motorisée qui redevient une tondeuse à pousser...
    Ce n'est pas banal..
    Et vous, qu'en pensez-vous  Question

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  • Cubicolor
     
    Cubicolor


    Ligne
    il est réputé biodégradable.
    Je vouis rappelle Si j'ai plus d'information..

     

      Une conversation à continuer ici......... 

       
     Â suivre

              Retour


    votre commentaire
  •  

    Cristaux d'eau en décoration
     
     
    Cristaux d'eau en décoration












     

    Ligne
    Appétissant...
    On en mangerait...
    Pas vous Question

    Bonsoir
      Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel


    votre commentaire
  • Un système d'arrosage intégré pour espaces verts
       
    Un système d'arrosage intégré pour espaces verts   
      
    Arrow http://www.selfflow.com/nocturne.html

    Selfflow Green
    Modèle enterré, particulièrement destiné aux espaces verts, Selfflow Green est installé sur électrovanne de tous débits dont on a supprimé la bobine. Il en prend le contrôle en permettant l'arrosage selon les besoins réels des sols concernés (il tient compte de l'humidité du sol et de l'air, de la perméabilité du sol, de l'évaporation due a la chaleur et au rayonnement...), en refusant l'arrosage lorsqu'il pleut ou avant le coucher du soleil.

    Selfflow green 7 février 2008
      Répondre au sujet
    Encore un système pour économiser l'eau.
    On ne peut qu'adhérer..
    Surtout en collectif..
    Economies très importantes
    tout à fait WS   sujet remixé

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  •  

    Arrosage sensible au climat
     
    Arrosage sensible au climat

      


    Cet appareil fonctionne grâce à l'amplitude climatique régulière entre le jour et la nuit. Le volume d'air dans la bouteille réagit comme un soufflet en se dilatant le matin avec le réchauffement thermique et en se contractant la nuit. Le régulateur optimisé intégré au piquet permet la sortie d'eau et l'entrée d'air.
    Ligne
    http://www.youtube.com/watch?v=xSvGtASFT8w




    L'arrosage Bioclimatique fait le bonheur des plantes à la maison et au bureau. Compatible avec la vie moderne il vous permet de faire vos sorties sans craindre pour vos plantes.
    Vous utiliserez cette découverte brevetée pour vos jardinières fleuries, vos plants de tomates, géraniums, rosiers, tournesols, courges, fines herbes, etc. Il encourage vos plants à établir un système de racines en profondeur et élimine le lessivage du sol.
    Ilfonctionne grâce à l’amplitude climatique régulière entre le jour et la nuit. Le volume d’air captif dans la bouteille réagit en se dilatant le matin avec le réchauffement thermique et en se contractant la nuit. Le régulateur intégré au piquet permet la sortie d'eau et l'entrée d'air.
    Grâce au soleil, cette fonction météo naturelle jour / nuit est régulière tant à l’intérieur de votre maison qu’à l’extérieur sur le balcon ou au jardin. La proximité d'une fenêtre ou la circulation d'air extérieur assure une exposition climatique suffisante à l'intérieur pour le bon fonctionnement de l'arrosoir ORIAZ. Vous pouvez aussi utiliser un cycle d'éclairage artificiel dans les pièces non exposées au soleil.
    Durant les périodes ensoleillés l'amplitude thermique augmente. Le débit d'arrosage augmente aussi. Lors de la canicule 2003 par exemple les plantes ont reçu beaucoup plus d'arrosage. Cette amplitude thermique est réduite durant les période pluvieuses. Ainsi ce dispositif  s'adapte naturellement aux besoins d'arrosage de vos plantes.
    ORIAZ est le seul système d'arrosage goutte à goutte qui tolère parfaitement les particules en suspensions dans l'eau, les micro-organismes et le calcaire.
    LE CYCLE D'ARROSAGE SOLAIRE est optimisé pour la durée.
    Le débit d'arrosage augmentera progressivement jusqu'au dernier jour. Ainsi il n'y a pas d'excès d'arrosage durant les premiers jours. Vos vacances peuvent se prolonger plus longtemps avec la même quantité d'eau disponible. L'arrosage maximal à la fin du cycle ajoute une réserve qui permet de rester en congé quelques jours de plus !
    MARCHE À SUIVRE
    1.
    Arroser votre plante uniformément le jour du départ.
    2. installer la bouteille de taille suffisante en laissant un volume d'air selon l'exposition climatique (voir le tableau de remplissage)
    Vous pouvez combiner plusieurs bouteilles pour les grosses plantes et pour les arbustes.
    TABLEAU DE REMPLISSAGE -
    Niveau d'air au départ selon l'exposition au climat.
    Ajuster la quantité d'arrosage selon les besoins de vos plantes et l'exposition climatique: 
    Pour allonger la durée d'arrosage -> réduire le volume d'air au départ.
    Pour augmenter le débit d'arrosage -> choisir une bouteille plus grosse ou augmenter le volume d'air au départ. Vous pouvez aussi agmenter l'exposition au climat en rapprochant d'une fenêtre par exemple.
    Si le cycle climatique jour / nuit est très faible dans votre bâtiment par manque ou absence de soleil direct vous pouvez utiliser l'éclairage artificiel avec une minuterie pour reproduire les cycles nécessaires à la plante et à l'arrosage ORIAZ. Par exemple utilisez trois cycles d'éclairage par jour avec une heure de pause refroidissement entre chaque cycle. L'éclairage artificiel permet à la plante de vivre sans soleil et à l'arrosage de fonctionner par les petites variations de température obtenues avec la minuterie d'éclairage. Ajustez le nombre de cycles par jour ou orientez les lampes plus ou moins vers la bouteille pour contrôler la dose d'arrosage. Une ou deux lampes halogènes sont suffisantes pour faire pousser des plantes vertes dans une pièces sans fenêtres en plus de créer une ambiance verte très agréable. Les minuteries sont disponibles dans tous les magasins de bricolage pour quelques euros.
    Arrow http://www.oriaz.com/oriaz1.htm

    Oriaz 23 mars 2008
      Répondre au sujet

      Cela a l'air assez révolutionnaire...
    Mais il faudrait voir à l'usage.
    Son prix aussi...
    Mais bon WS  sujet remixé

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  •  

    Minifaucheuse pour petite surface
     
    Minifaucheuse pour petite surface 
       
    Dans la plupart des jardins composés d'abondantes plates-bandes ou à proximité des clôtures, on retrouve de petites surfaces étroites de gazon difficiles à atteindre et à égaliser avec une tondeuse classique. cette nouvelle minifaucheuse sans fil permet de traiter au mieux ces zones difficiles d’accès. Grâce à sa largeur de coupe de 20 cm (7,87 po), elle favorise l'entretien de ces petites surfaces de gazon ainsi que toutes les bordures pour les maintenir nettes.
    La minifaucheuse peut être utilisée avec ou sans son manche télescopique. Le manche est ajustable en continu, pour offrir aux personnes de toutes tailles des conditions de travail debout les plus confortables. Muni de roulettes de guidage, l’appareil dispose de plus d’une poignée additionnelle ajustable en hauteur et entièrement rotative permettant de le guider en toute sécurité. Il offre une autonomie pour traiter jusqu’à 130 mètres carrés (1 400 pi2) de gazon.
    Arrow http://www.journalhabitation.com/article-216399-Ameliorations-et-nouveautes…
    Ligne



      Répondre au sujet
      
    Une machine bienvenue dans les petits jardins compliqués.
    Sans fil..
    Pourvu que le système de batterie et de charge tienne ses promesses.
    C'est pas gagné WS

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  • Arrosoir pliant

        Arrosoir pliant  

     

     
    L'arrosoir pliant est idéal pour les jardinières et les balconnières. Pouvant contenir 8 l, il est en PVC souple.
     
    Arrow http://www.vitrinemagique.com/produit.htm?0=574-11473-22011&1=867-41601…

         

       Répondre au sujet
     Certainement une bonne idée  
    Un arrosoir même petit est toujours encombrant une fois vide.
    Les arrosoirs en plastique peuvent facilement s'envoler, un jour de grand vent 
    tout à fait      WS

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  •  

    Le jardinage devient une affaire de pro
    Le salon Jardins se tient aux Tuileries
    C'est un jardin de 15 000 mètres carrés qui fleure bon le métropolitain. Les amoureux des balcons fleuris et des terrasses verdoyantes ont rendez-vous aux Tuileries jusqu'au 1er juin. Environ 20 000 visiteurs devraient se rendre à la cinquième édition du salon Jardins, Jardin. Un rendez-vous chic pour attirer les citadins qui se découvrent la main verte, mais ne disposent que de petites surfaces pour exprimer leur talent. Seize jardins novateurs et contemporains ont été créés pour l'occasion. «Nous nous adressons à des urbains pour des surfaces de 1 à 10 mètres carrés, indique Xavier Laureau, l'un des initiateurs de ce show. Pour eux, le jardin est une cinquième pièce, à la fois lieu de détente et de rencontre.» Qui n'a jamais taillé un rosier, par exemple, ne peut connaître les vertus relaxantes du jardinage. Paradoxalement, ce marché est stable depuis cinq ans. Il représente tout de même 4,3 milliards d'euros par an. Après une décennie d'engouement liée aux 35 heures, les caprices de la météo et... des végétaux ont fi ni par décourager plus d'un néophyte. En revanche, les services du paysage se développent au rythme de 5% par an. L'année dernière, 3 000 emplois ont été créés dans ce secteur, qui pèse 6 milliards d'euros. Car pour avoir un jardin bien composé, mieux vaut encore faire appel à des professionnels.

    Ligne
    Grands et petits jardins..
    C'est notre grande passion.
    Et vous  Question

    Magazine Challenges | 29.05.2008 |par Kira Mitrofanof
       Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel

     


    votre commentaire
  •  

    Mon beau rosier va mal

    Carole
    Potagiste (99)

    02/06/2008 08:52:22

    Bonjour vous tous,
    Je pense avoir bien besoin de vos conseils avisés car je vois mon beau rosier dépérir!
    Il mesure 2m et je l'ai reçu il y a 3 semaines pour la fête des mamans. Il était magnifique! Plein de fleurs et en excellente santé.
    Moi qui ai une vingtaine de rosiers dans mon jardin, je n'ai donc eu aucun mal à le replanter dans une bonne terre meuble.
    J'ai donc fait un trou beaucoup plus grand que la jardinière dans lequel il était, je l'ai rempli d'eau à moitié pour que la terre soit bien humide et afin qu'il se praline quand même un peu (je n'ai pas touché à la motte, je l'ai démoulé et planté tel quel, avec sa terre).
    J'ai soigneusement refermé le trou, un peu d'arrosage en surface pour que tout se colmate bien et voilà !
    Mailheureusement, depuis une semaine, je le vois dépérir.
    je me suis dit : l'ai-je trop arrosé? Ou pas sassez? (j'ai laissé faire la pluie, vu que je lui avait donné beaucoup d'eau en le plantant)
    Les felurs baissent la tête, les feuilles jaunissent, on dirait qu'il pourri!
    J'ai même pensé que c'étaient mes méchants voisins jaloux qui avaient versé du désherbant (si, si, ils sont capables! y a des gens comme ça!)
    je suis si désolée! Hier j'ai entrepris de couper toutes les fleurs noircies et fannées! Il ne ressemble plus qu'à l'ombre de lui-même!
    Je vous montre des photos, vous pourrez peut-être m'aider à le sauver! (je vais peut-être même l'appeler "Willy"! hihihi)
    Merci à vous d'avance













    J'espère ne pas avoir mis trop de photos.
    Je voulais que vous puissiez voir de quoi il s'agit. Ce qui est bizarre, c'est que le pied du rosier va bien!
    Qu'ai-je fait ou pas fait?????

       Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel

     


    votre commentaire
  • .

     

       
    01/06/2008

     

      Poulet Chloré

      "Il n'y a pas de risque pour le consommateur sur la base des informations scientifiques disponibles" Déclare l'Union européenne !  Cela confine à l'euphémisme... Des informations scientifiques disponibles...... Comment être sur de l'innocuité du procédé si on se réfère à des études scientifiques surannées. Quand on a établi et étudié les propriétés physiques et chimiques de l'eau de javel, on n'avait pas mis au cahier des charges, l'éventualité d'un traitement des carcasses de poulet. Cela aurait, j'en suis sur, fait bien rigoler les scientifiques de l'époque.. On doit avant tout étudier ce nouvel usage et appréhender l'impact sur la santé des consommateurs. De plus ces poulets importés massivement, seront d'un prix inférieur à celui des poulets vendus dans l'union. Et ce sera le prix bas qui l'emportera sur les mises en garde affichées sur l'emballage... 

     

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires