• L'automne est là et bien là!

    L'automne est là et bien là!

    29/11/2008 09:13:31 
    Afin d'éviter des dégâts dans les petits bassins encore en eau , on placera une grosse bûche dans l'eau du bassin ou un fagot.
    La pression de la glace s'exercera contre le bois, plus compressible que la maçonnerie des bassins.



    Un tas de branches sèches, mêlées de feuilles sèches, à la base de nos haies par exemple, permettra que les hérissons puissent y trouver refuge pour cet hiver.
    Et toujours nourrir les oiseaux ..
    Pour notre bon plaisir, et surtout pour leur survie...
    En cas de froid prolongé, on augmentera l'approvisionnement en matière grasse..
    On veillera aussi que les plus grands de nos volatiles, ne dévorent pas toute la pitance dévolue aux plus faibles.
    Organisons une juste répartition des richesses entre les passereaux qui peuplent encore nos jardins.
    En ces temps de disette.
    Et de crise....


    Souvenez-vous, cet été...
    Un nid de hérisson..
    Ils sont toujours dans le coin..
    Le jappe et renifle souvent dans le pied de la haie de nos voisins...
    Arrow Un bébé hérisson
    WS

      Une conversation à continuer ici.........

       
     Â suivre
     Forum

    votre commentaire
  •  

    Bibliothèque en carton
      Imaginée par un collectif d’architectes et de designers , la bibliothèque est constituée d’un système modulaire de casiers en carton recyclé alvéolé pouvant être agencés selon différentes configurations. En France.


    Barre Oeuil
    Je recycle
    Tu recycles
    Il recycle.....
    Bel exemple de recyclage.
    Mais la solidité de l'ensemble sera-t-elle pérenne, pour reprendre une expression, qui comme le recyclage, est à la mode.
    Le matériau, en l'occurrence du carton, ne parait pas avoir reçu une finition lui assurant un usage durable.
    Si la bibliothèque se désagrège à chaque consultation d'un nouveau volume, notre besoin légitime de lecture ne s'en trouvera-t-il pas durablement émoussé ?
    Après tout les SDF vivent et dorment dans du carton..
    Et cela, pour eux, s'appelle du logement durable..
    En douteriez-vous encore ?

    WS

    Quelle misère
     
    Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Un Jardin Blanc dans l'Oise Index du Forum >>>>
     
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel


    votre commentaire
  •  

    Des légumes poussent sur les toits
      Des légumes poussent sur les toits et Tokyo découvre les joies du potager
    TOKYO
    - Tomates, aubergines, concombres et citrouilles, le panier de Yukio Oki est remplis de légumes cueillis... sur le toit d'un immeuble de Tokyo, devenu terrain de cultures maraîchères comme d'autres bâtiments de la capitale japonaise.
    M. Oki représente la chaîne de supermarchés Matsuya, qui exploite une parcelle de terrain cultivé sur un immeuble de Ginza, l'un des quartiers chics de la ville.
    Confronté aux problèmes de toutes les mégapoles --réchauffement climatique démultiplié, craintes pour la sécurité alimentaire, chômage--, Tokyo pousse entreprises et administrés à se lancer dans la culture maraîchère urbaine.
    Son gouverneur Shintaro Ishihara encourage les propriétaires d'immeubles à couvrir leurs toits de jardins potagers pour lutter contre le phénomène d'"îlot de chaleur urbain", qui rend particulièrement dramatique le réchauffement climatique dans les grandes villes.
    Outre l'activité humaine (voitures, chauffages, climatiseurs, etc.) productrice de chaleur, le goudron des routes, les vitres des immeubles captent en effet les rayons du soleil, augmentant la température des cités.
    Parmi les projets lancés pour contrer ce phénomène, des patates douces sont cultivées sur un toit d'immeuble par des filiales du groupe de télécommunications NTT.
    "Les patates douces poussent très bien dans l'environnement rude des sommets des immeubles, marqué par un soleil de plomb et des vents forts", explique Masahiro Nagata, du service environnement de NTT Equipements.
    La température mesurée sur le toit du bâtiment est de 27 degrés plus élevée sur la surface bétonnée que dans les espaces couverts par les larges feuilles vertes des patates douces, selon une étude de l'entreprise.
    Vendus à Tokyo même, ces produits rassurent des consommateurs souvent inquiets quant à l'origine de leur alimentation, dans un pays qui importe 60% de ce qu'il boit et mange.
    Les Japonais sont très soucieux de sécurité alimentaire, d'autant que plusieurs affaires de produits importés dangereux pour la santé, en partie chinois, ont fait scandale ces derniers mois.
    NTT Equipements voudrait planter des cultures au-delà des immeubles résidentiels, notamment sur les toits des écoles, et espère se développer partout dans le pays.
    Au-delà de leurs bienfaits environnementaux, les potagers urbains permettent d'offrir un emploi inattendu à certains citadins désoeuvrés.
    L'agence de travail temporaire Pasona Group a ainsi lancé sa propre exploitation, en sous-sol cette fois, et dispose de six "fermes" d'intérieur aux allures de laboratoires.
     Elle y cultive des légumes, mais aussi du riz et des fleurs, aux conditions de température, humidité et éclairage adéquates.
    "Nous voulons encourager l'agriculture japonaise en y faisant travailler des jeunes gens enthousiastes", explique Sayaka Itami, chef du service développement à Pasona.
    L'agence d'interim espère ainsi créer une nouvelle offre d'emplois pour les jeunes qu'elle veut placer sur le marché du travail.
    L'un d'entre eux, Tomohiro Kitazawa, 31 ans, a ainsi débuté dans une "ferme" souterraine du quartier financier d'Otemachi après plusieurs années d'autres petits boulots, et cultive des salades.
    Ancien sous-sol d'une banque, son lieu de travail est désormais un lieu de verdure, chaud et moite.
    "Ca m'a fait bizarre au début de cultiver des légumes comme ça, mais j'ai appris les valeurs de ce travail", confie-t-il.

    crayon
    (©AFP / 06 novembre 2008 06h52)
    crayon
    Et nous, en faisons-nous autant ?
    Les petits jardins autour des villes sont en recrudescence, c'est vrai.
    Est-ce une pratique réservée à l'usage des villes Niponnes ?

       Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires