•  

     

    Bonjour à tous, chers habitués de nos forums.

    Ce blog est en relation avec les 5 forums de Jouy sous Thelle, Allo Les parents!, Un Jardin Blanc, Une collection d'éléphants et un Magazine: L'Illustration.

    Il devrait permettre un meilleur référencement sur Internet et donc une meilleure position sur Google, tout cela dans un délai plus bref.

    Nous espérons que la lecture de ce Blog, qui reprend les articles les plus intéressants des différents Forums, vous aura apporté quelques satisfactions.

    Les habitués de chacun des  5 Forums,  peuvent laisser un petit commentaire à l'occasion de leur passage sur le Blog.

    Merci Beaucoup

     

    Tendance    

     


    votre commentaire
  • Cocoquelicot!
     
    Cocoquelicot!  Cocoquelicot!    


      
      
    ça y est! Ils sont en fleur.Mes coquelicots géants.
    Le bonheur des bourdons

    Super poppies
    Pas trois dans une main
    Et ils ne sont pas tout seuls

    Et il y a de la réserve....
    Jusqu'ici on fumait la moquette...
    Mais maintenant..
    Dans ces capsules gigantesques...

    Je dis pas Et c'est ma joie.

    A consommer avec modération
    c'est vous quui voyez
            
     
      Compteur de visiteurs en temps réel 
      Répondre au sujet

     


    votre commentaire
  •  

    Brocante

    60390AUNEUIL

    Dimanche 30 Mai 2010


     
      Nombre estimé d'exposants : De 50 à 100

    CONTACT

      

    03 44 49 76 25

     
    Voir toutes les manifestations de AUNEUIL

     

     

    Tendance


    votre commentaire


  •  Un référendum sur le parc éolien


    Lundi 29 Juin 2009 BACHIVILLERS (60)


    « On ne veut pas voir notre beau village saboté pour l'intérêt d'un simple propriétaire ! » s'est exclamé un riverain.


    A la rentrée, la municipalité de ce village, situé à 20 km de Beauvais, organisera un référendum sur le projet d'implantation d'un parc de dix éoliennes industrielles entre Bachivillers et le Mesnil-Théribus.


    Depuis l'annonce d'un projet de parc de dix éoliennes industrielles entre Bachivillers et le Mesnil-Théribus, un vent de discorde souffle sur le petit village rural, situé à 20 km au sud de Beauvais.
     La pétition de riverains s'opposant à ce projet a déjà récolté plus de 250 signatures.
    À la rentrée, le maire de Bachivillers soumettra ses administrés à un référendum pour connaître leur avis sur la question.
    Samedi, lors de la réunion organisée par la municipalité, quelque soixante-dix personnes sont venues écouter le scientifique Denis Clotic qui a précisé, en guise d'introduction, que « les éoliennes n'étaient pas des moulins à vent d'enfants mais un dispositif industriel qui doit répondre à un certain nombre de critères ».


    Le maire opposé au projet

    Parmi ces conditions figure un élément important et qui va sans dire : « Le site doit être suffisamment venté avec des vents autour de 4 000 heures par an ». Benoît Wiel, riverain du Mesnil-Théribus et professeur à l'École des Mines, s'est renseigné auprès de la station météorologique de Jaméricourt pour connaître la zone du vent : « D'après mes premiers éléments, la vitesse moyenne est de 3,3 m/s alors que la plage du vent doit être de 6 à 7 m/s pour être rentable. »

    La demande d'installation de ce parc éolien émane d'un propriétaire terrien basé à Bachivillers.

    La société Kloss Nouvelles Energies, qui développe des parcs éoliens dans toute l'Europe, est chargée du projet.

     « Nous ne sommes pas contre l'écologie et nous n'aurions rien dit si ce propriétaire avait voulu recouvrir son champ de panneaux solaires »
    , intervient un habitant.

     Les riverains craignent notamment des nuisances sonores provoquant des troubles de santé.

    Après l'été, le conseil municipal de Bachivillers écoutera les arguments en faveur des éoliennes avant de proposer un référendum à ses administrés.

    Éric Marchal, « l'enfant du pays », s'est déjà positionné personnellement contre ce projet : « Ce parc éolien dénaturera notre paysage et je ne veux pas voir vos biens dévalués », argumente le maire.

    La commune voisine, le Mesnil-Théribus, qui pourrait subir les éventuelles nuisances de ces éoliennes, a également pris position contre ce projet.

    Les élus de Bachivillers, en accordant ou non le dépôt de demande de la zone de développement éolien (ZDE), seront les seuls à pouvoir trancher. Réponse à la rentrée.
    FANNY DOLLÉ

    Arrow http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Un-referen…


     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire
  • Les Eoliennes


    Réunion du conseil municipal de jouy le 26 juin 2009

    Questions diverses des élus









    Fleche http://jouysousthelle.xooit.com/t262-26-juin-2009-Les-Eoliennes.htm#p289 http://jouysousthelle.xooit.com/f53-Dossier-Les-Eoliennes.htm

    ligne

    avis de la rédaction
    Les élus de Jouy sous Thelle évoque le projet des éoliennes.
    A quand la concertation des administrés ?
    Leur avis sera déterminant pour la poursuite du projet
    Plot L'expérience a prouvé qu'une mauvaise information a conduit ce type de projet à sa perte
    Tendance

    si vous avez des infos
     

     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire
  •  

     

     

    Une argumentation en faveur des éoliennes
    ligne
    Eoliennes : la polémique


    le vendredi 24 juin 2005




    Les éoliennes sont au centre d’une polémique d’envergure. Pour ou contre les éoliennes ?

    De nombreux projets sont confrontés à de vives inquiétudes de la part des riverains. Des associations se créent pour freiner ou annuler les projets éoliens. Ces actions relayées par les médias donnent une très mauvaise image aux projets éoliens.

    - Les arguments des anti-éoliens les plus utilisés

    * les nuisances sonores
    * la destruction du paysage
    * le massacre des oiseaux
    * les problèmes pour la santé

    - Les réalités des éoliennes

    * les nuisances sonores

    Les premières éoliennes comportaient beaucoup de pales et tournaient très vite ce qui provoquait effectivement beaucoup de bruit.
    Actuellement la grande majorité des éoliennes ont 3 pales qui tournent plus lentement. Le niveau sonore au pied du mat est de 40dB soit l’équivalent d’une conversation entre 2 personnes. Le niveau sonore s’atténue avec la distance et une éolienne est située à au moins 500m des habitations les plus proches. Autant dire qu’une fois dans la maison, on ne l’entend plus.
    De gros efforts sont faits pour améliorer encore cet aspect.

    * la destruction du paysage




    Les éoliennes sont accusées de défigurer des sites remarquables. C'est pourtant joli, non ?
    Des études précises et détaillées sont effectuées avant le choix du site de construction de l’éolienne. Les parcs naturels, les sites historiques ou remarquables sont évités. De plus, l’impact sur le paysage est affaire d’appréciation personnelle : belles et élégantes pour les uns, élément perturbateur pour les autres.
    La concertation avec les habitants permet de dégager les contraintes géographiques de la région et d’agir en conséquence.
    L’attrait touristique n’est pas négligeable par les retombées qu’il aura sur l’activité de la région. Il est souhaitable de choisir un site facile d’accès tant pour la maintenance que pour les visiteurs.
    Dernière remarque, on n'accorde pas autant d’importance à l’implantation des pylones électriques et on ne demande pas l’avis aux riverains pour implanter une antenne-relais téléphonique par exemple.

    * le massacre des oiseaux

    Il est reproché aux éoliennes de provoquer la mort des oiseaux qui se perchent sur les pales et se font "couper en rondelles".
    Des observations menées par des ornithologues montrent que les oiseaux changent de trajectoire 100 à 200 m avant d’arriver sur l’éolienne et passent très loin des pales.
    En 2003, on recensait en moyenne entre 0,4 et 1,3 oiseaux tués par an par éolienne, ce qui est très loin du nombre de victimes provoquées par les lignes à haute tension ou la circulation automobile.
    L’étude préalable à l’implantation des éoliennes prend aussi en compte la faune avicole. Un parc éolien ne sera pas implanté près de parcs naturels ou de routes migratoires.

    * les problèmes de santé

    Les éoliennes n’émettent pas d’ondes, ne rejettent pas de fumées, ni de substances liquides ou solides. Donc a priori les impacts sur la santé humaine sont très limités.
    Par principe de précaution, des études sont en cours pour mesurer l’impact de possibles infrasons émis par la rotation des pales. L’information reste à vérifier.

    Ces reproches, bien qu’infondés avec les nouvelles générations d’éoliennes, ont été largement relayés par les médias et sont bien ancrés dans les consciences.
    L’opposition face aux nouveaux projets éoliens est forte et conduit parfois à des situations de blocage.
    Une solution aux situations de blocage : la concertation

    L’absence ou le faible niveau d’information des habitants peut conduire à la formation d’associations qui bloquent les projets de parcs éoliens voire les annulent complètement. La concertation, orchestrée par le préfet, peut éviter d’en arriver là.

    - Si les habitants sont mal informés

    La réglementation n’impose pas la concertation ; les démarches administratives étant déjà très complexes, cette phase importante a souvent été oubliée. Les riverains, ayant l’impression qu’ils sont sous informés et que des décisions ne tiennent pas compte de leur présence, vont chercher la faille juridique pour ralentir, voire bloquer, le projet.
    Des sites internet ont même été créés dans cet objectif : Vent de colère.org, heureusement les arguments exposés peuvent aussi être utiles pour défendre le projet éolien. ;-)

    De ce fait, peu de projets aboutissent, et cette conséquence discrédite en même temps tous les autres projets. Par répercussion, les projets éoliens bien pilotés subissent également la méfiance des localités qui sont concernées. Par conséquent, les industriels et investisseurs hésitent à démarrer de nouveaux projets car ils portent beaucoup d’incertitudes et d’efforts sans garantie de résultats.


    L’information des habitants est donc primordiale pour l’aboutissement du projet éolien.
    A l’inverse :

    spip a écrit:

    + les habitants sont impliqués tôt et tout au long du projet
    + le projet a des chances d’aboutir



     Si les habitants sont informés
    Le bon déroulement du projet éolien fait tâche d’huile et les communes alentours se proposent alors pour des projets similaires.
    Les propositions de l’ADEME
    Le document de l’ADEME ("ADEME : outil d’insertion sociale et territoriale des éoliennes de décembre 2002" accessible à la fin de l’article) propose plusieurs recommandations pour la concertation :

    • Recommandation n°1 : création d’un comité technique départemental ou régional
    • Recommandation n°2 : élaboration d’un schéma départemental ou régional de l’éolien
    • Recommandation n°3 : création d’un comité territorial de concertation
    • Recommandation n°4 : création d’un comité local de suivi
    • Recommandation n°5 : mise en oeuvre d’un projet de territoire incluant l’éolien
    • Recommandation n°6 : diffusion d’une information de qualité, objective et vérifiable

    Conclusion du dossier sur les éoliennes
    J’ai voulu écrire un article sur les éoliennes afin d’en apprendre plus sur ces engins qui provoquent des débats passionnés.

    J’ai encore vu il y a peu des bannières "Non aux éoliennes" au bord de la route.


    Pourquoi tant d’opposition face à ces installations qui a priori améliorent notre vie quotidienne ?
    Au cours de mes recherches, j’ai pu me faire ma propre idée du débat.

    Je pense que les éoliennes sont une des solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, à limiter le développement du nucléaire avec les risques et la pollution qu’il engendre.
    A l’heure actuelle les éoliennes ne peuvent malheureusement pas prendre le relais des centrales nucléaires, mais vu les progrès techniques réalisés ces dernières années j’ai bon espoir que ce soit envisageable dans les années à venir.


    Ce que je retiens de mes recherches qui sont exposées dans ce dossier, c’est que le développement de la filière éolienne en France dépend énormément de l’avis du public ; que les industriels peuvent proposer de bonnes machines, les politiques peuvent inciter l’installation de parcs éoliens, si les riverains ne suivent pas, l’implantation sera vouée à l’échec.
    Alors c’est à nous de communiquer, de supporter et de défendre l’éolien chaque fois que cela est possible, Car les reproches qui lui sont faits ne sont plus valables aujourd’hui.

    Nous avons tous à y gagner à voir l’installation d’éoliennes près de chez nous, plutôt que de nouvelles centrales nucléaires.



    Demain la Terre.net 2005

    Fleche http://www.demain-la-terre.net/Eoliennes-la-polemique  

     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire
  •  


    Plateau picard. Eoliennes : les habitants consultés

     

    Article du 18/12/2007 à 15:22




    Bertrand Pamart le maire de Welles-Pérennes



    Le projet d'implantation d'éoliennes fera l'objet d'un referendum après mars 2008 dans les communes concernée


    Si la question a été évoquée en toute fin de conseil communautaire de la Communauté de communes du Plateau picard (CCPP), l'information est en revanche de première importance.

    Les referendums d'initiative locale sur le projet d'implantations de 14 éoliennes sur les communes de Ferrières, Royaucourt et Welles-Pérennes auront bien lieu.
    Mais après les élections municipales de mars prochains.


    La nouvelle a été rendue publique en fin de séance par Bertrand Pamart, le premier magistrat de Welles-Pérennes.



    «L'association Ferowel qui est contre le projet avait remis des pétitions demandant l'organisation d'un tel scrutin.



    Ces pétitions ont rassemblé plus de 10 pour cent des populations concernées.»



    «Il n'est donc pas question de refuser un referendum dont la date reste bien sûr à déterminer après les élections municipales », explique-t-il.



    « Une ressource fiscale non négligeable »


    Le débat pourra ainsi avoir lieu comme le veulent les élus du Plateau picard et l'association Ferowel d'ailleurs.


    À ce sujet, Bertrand Pamart a rappelé avec force conviction que «les éoliennes constituent une ressource fiscale supplémentaire non négligeable à l'heure où nous effectuons le bilan financier de la Communauté de communes.

    Je remarque avec intérêt que les communes riveraines ont approuvé le projet. Il faut savoir que s'il n'y a pas de projet, il n'y aura pas de taxe professionnelle.»


    «C'est très français comme réaction»


    Jean-Louis Hennon, premier vice-président de la Communauté de communes, a révélé dans le même temps que «la définition de la zone de développement éolien (ZDE) pour les deux projets en cours au Champ Feuillant (Ndlr : Ferrières, Welles-Pérennes et Royaucourt) et au Bois-Hubert (Angivillers) a été reportée au 20 janvier par la Préfecture.»
    Et lui aussi a fait part de son attachement au projet d'mplantation des éoliennes.



    Les tracts de l'association Férowel sont exagérés.

    Les habitants de Ferrières ne les verront pratiquement pas.»



    «En ces temps où la protection de l'environnement est une préoccupation majeure des Français, l'on veut bien des éoliennes mais pas chez soi. C'est très français comme réaction.»




    Fleche http://www.lebonhommepicard.fr/actualite/Plateau-picard.-Eoliennes-:-les-ha…

    Bonhomme photo bonhomme picard
     

     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire
  •  



    Eoliennes : l'enquête publique débute le 17 septembre

    Article du 16/09/2008 à 15:15




    Les responsables de la société Energieteam ont présenté leur projet le vendrdi 5 septembre au conseil municipal de Saint-Just-en-Chaussée.

    Sur le plateau picard, un projet d'implantation de 19 éoliennes est actuellement mené dans les communes de Saint-Just, Gannes, Quinquempoix, Wavignies et Ansauvillers.

    L'arrêté préfectoral prescrit ainsi l'enquête publique du mercredi 17 septembre au lundi 20 octobre 2008 sur les communes de Saint-Just, Gannes, Quinquempoix, Wavignies et Ansauvillers. Pendant les jours et heures d'ouvertures des mairies ci-dessus, le dossier est consultable pour toute personne.

    Le commissaire-enquêteur tiendra des permanences :
    - A Saint-Just : le samedi 27 septembre de 10 heures à 12 heures,
    - A Gannes : le lundi 22 septembre de 17 heures à 19 heures,
    - A Wavignies : le mercredi 8 octobre de 10 heures à 12 heures,
    - A Quinquempoix : le jeudi 9 octobre de 17 heures à 19 heures et le lundi 20 octobre de 17 heures à 19 heures,
    - A Ansauvillers : le mercredi 17 septembre de 10 heures à 12 heures.
    Les remarques au commissaire enquêteur peuvent également être adressées par courrier dans les communes ci-dessus. A noter que les villages de Catillon-Fumechon, Nourard-le-Franc, Valescourt, Le Plessier-sur-Saint-Just, Plainval, Brunvillers-la-Motte, Sains-Morainvillers, La Hérelle, Mory-Montcrux, Chepoix, Bonvillers, Campremy et  Thieux possèdent aussi des registres en mairie pour les observations du public.



    Article rédigé par :
    Céline Sol


    Fleche http://www.lebonhommepicard.fr/actualite/Eoliennes-:-l-enquete-publique-deb…

    Bonhomme photo bonhomme picard

     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire

  • Haute-Epine : éoliennes et télé ne feraient pas bon ménage


    Article du 10/03/2009 à 11:29

     

    Haute epine

     

     

    La présence des éoliennes nuirait à la réception télé. Les habitants confrontés à des problèmes sont invités à se manifester auprès de la mairie

    La commune de Haute-Epine se penche sur les problèmes de réception télé qui pourraient être liés à la présence des éoliennes sur le territoire voisin de Lihus.
    Un sondage a été effectué auprès des habitants via le site internet de la commune. Il en ressort pour le moment que 7% des habitations sont touchés.

    Lettres nominatives des administrés

     Il y a quelque temps déjà la mairie avait eu vent de problèmes rencontrés par une ou deux personnes, «mais ça en était resté là» explique Aleth Beliard.  Et puis, un habitant confronté à un écran de télé brouillé a contacté un spécialiste en antennes pour qui la piètre qualité de réception pouvait en effet être liée  à la présence d'éoliennes.
    La mairie a donc demandé aux administrés de se manifester par écrit, condition sine qua non pour obtenir gain de cause le cas échéant. 
    Une fois les signalements nominatifs en sa possession, le maire   se mettra en rapport avec le constructeur des éoliennes qui vérifiera si les ennuis sont dus aux éoliennes.

     Auquel cas, la société devra «comme elle s'y était engagée au moment de la construction des éoliennes» faire en sorte que les habitants de Haute-Epine puissent regarder leur télé dans des conditions normales. Cela peut passer par l'installation d'une parabole pour la réception de la TNT.

    Notre vidéo : les éoliennes font désormais partie intégrante du paysage dans le nord de l'Oise. Les zones de développement éolien (ZDE)devraient mieux maîtriser  ces implantations.  Aux abords du village de Bonneuil-les-Eaux cinq fonctionnent depuis décembre. Contrairement à Haute-Epine elles ne semblent  pas causer de problème dans  la réception des images télé.

    Article rédigé par :
    sylvie godin

    Fleche http://www.lebonhommepicard.fr/actualite/Haute-Epine-:-eoliennes-et-tele-ne…









    Bonhomme photo bonhomme picard

     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire




  • Grandvilliers : une éolienne dans le jardin

    Article du 01/04/2009 à 15:56

     

    Grandviliers

     

     

    Jeudi 19 mars, l'éolienne de Gilbert Anthierens fait ralentir les automobilistes.

    Gilbert Anthierens, agriculteur, a monté une éolienne pour alimenter son éclairage extérieur.

    Gilbert Anthierens a construit une éolienne dans son jardin. Elle est visible lorsqu'on entre dans Grandvilliers, en venant de Sommereux. Une idée comme ça. Il ne souhaite pas en parler plus que ça. Il ne tient pas à se mettre en avant. Il a simplement récupéré quelques pièces de machines agricoles qu'il a assemblées. Le mât, rouge, est un axe de rotor de moissonneuse-batteuse. Les pales sont en bois. L'aileron est un morceau de tôle coupé au chalumeau. Pour le moment, l'hélice tourne mais ne produit pas d'électricité.

    Effet relaxant

    «J'ai monté un moteur de groupe électrogène. Mais je dois compléter l'équipement pour fabriquer l'électricité. Il me faut des batteries pour commencer.» Pour cet agriculteur, la priorité est au travail en plaine. C'est donc à ses heures perdues qu'il a monté son éolienne.
     Elle tourne donc. «Psychologiquement ça fait du bien quand on la regarde». Elle aurait au moins un effet relaxant.

    Elle a une autre vertu plus surprenante. « En la voyant, les automobilistes ralentissent. »
    Certains s'arrêtent même pour la prendre en photo.
     D'autres enfin sont venus rencontrer son concepteur. «Les gens aiment bien. Mais quelques-uns demandent tout de suite combien ça rapporte. Je ne sais pas moi-même l'énergie qu'elle peut produire. Si elle me permet d'éclairer deux projecteurs extérieurs, ce sera bien. Mais elle n'éclairera pas ma maison.
    Alors gagner de l'argent, j'en suis loin

    Se faire plaisir

    On l'aura compris, son but n'est pas là. Avant tout, Gilbert se fait plaisir. «Je vais la peindre en vert pour qu'elle soit la plus discrète possible.» Au loin on voit les éoliennes hautes, profilée et efficaces de Croixrault ou Hétomesnil. Celle de Gilbert Anthierens possède d'autres vertus. Elle est en tout cas bien plus poétique.
    M.S.

    Article rédigé par :
    matthias schweisguth

    Fleche http://www.lebonhommepicard.fr/actualite/Grandvilliers-:-une-eolienne-dans-…

    vidéo http://www.dailymotion.com/video/x8ufe2_grandvilliers-une-eolienne-a-la-mai…




    Bonhomme photo bonhomme picard

     

    Forum Jouy sous Thelle

     


    votre commentaire
  •  

    Achat de l'hiver  2008

    Ici au jardin...........................Il devient une "Mayflower
      on rigolle"


     





     

     

    Forum un jardin blanc



    votre commentaire
  • Alors ,juste le temps de couper les tiges et plouf!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!






    fera mieux une prochaine fois!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Mort de Rire

     

     


    Trop sympa!
    Pour un "Plouf" c'est réussi..
    Rien à voir avec un "Flop"
    Bravo Bisous

     

    Tendance

     

     

    Forum un jardin blanc


     



    votre commentaire

  • Grandvilliers : trois éoliennes en projet

    Article du 15/04/2009 à 15:39

     

     

    Enertrag va édifier trois éoliennes d'une centaine de mètres, pâles en heut. Elles seront un peu moins hautes que celles que la société a montées en 2005 à Bougainville près de Poix-de-Picardie.



    A l'entrée de Grandvilliers L'enquête publique a démarré. Le chantier commencera au plus tôt fin 2010.

    Un parc éolien aux portes de Grandvilliers. La société Enertrag projette de construire trois éoliennes à l'entrée de la ville en venant de Feuquières. Elles seront alignées le long d'un chemin de plaine.
    Une enquête publique a été lancée le 8 avril. Elle durera jusqu'au 11 mai. La société a déjà organisé une réunion publique mardi 7 avril. « Ce n'est pas obligatoire mais nous souhaitons la transparence avec les habitants dans nos projets », explique Frédéric Roch, de la société.

    Reliées à la moyenne tension

    Pour Enertrag, il s'agit d'un parc modeste. « Ce sont trois éoliennes moyennes avec un mât de 75 m et des pales de 24 m. Elle développe 0,8 MW au lieu de 2 MW, la puissance habituelle d'une éolienne. » Cette puissance totale de 2,4 MW équivaut à la consommation de 1 000 foyers, ou 2 500 à 3 000 personnes, soit une ville comme Grandvilliers. Frédéric Roch précise que ces trois éoliennes permettent d'éviter l'émission de 4 200 t de CO2.

    Durée d'instruction inconnue

    « La faible puissance des éoliennes leur permet d'être reliées directement au réseau moyenne tension qui passe à proximité. Nous testons ici cette modalité. » Après l'enquête publique, Enertrag demandera le permis de construire. « On ne peut pas s'avancer sur une date. Cela dépend combien de temps durera l'instruction du permis. Le chantier démarrera au plus tôt fin 2010. »
    Enertrag travaille aussi sur un projet de parc éolien sur les communes de Dargies et Sommereux.
    M.S.

    Article rédigé par :
    matthias schweisguth

    Fleche http://www.lebonhommepicard.fr/actualite/Grandvilliers-:-trois-eoliennes-en…
    vidéo

     

     

     

     

     

     

    ligne
    Bonhomme photo bonhomme picard




     

     

     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire
  • Oise


    12.07.2009
     

    Les éoliennes perturbent la télé à Rémérangles  

    - Sébastien Dumoulin | 12.07.2009, 07h00  

    Les quatorze grands moulins blancs de Rémérangles ont produit leurs premiers kilowattheures en avril dernier. Ce qui n’est pas sans poser de légers problèmes aux riverains. Les maisons les plus proches du site sont à un peu plus de 800 m et la réception télévisée s’en ressent. Jacques et Chantal Coutelle ont le satellite, mais quand ils veulent regarder deux émissions ou enregistrer un programme via leur antenne hertzienne, les ennuis commencent.
     
    Au rythme des pales, l’écran du téléviseur se voile légèrement à intervalles réguliers, avant de reprendre son intensité normale. « Ce n’est pas dramatique, mais à force, ça fatigue la vue », affirme le couple. 
     
    Dominique Boitel, leur voisin, dédramatise : « Avec la parabole, rien n’a changé. C’est juste une ombre qui passe sur la petite télé dans la chambre avec son antenne manuelle.

    On a l’impression de voir l’éolienne sur l’écran. » La Compagnie du vent (filiale de GDF Suez), qui gère le parc, avait prévu ces perturbations.

    Dès février , pour 50 000 €, elle a disposé un réémetteur sur l’une des éoliennes afin que les riverains puissent continuer de recevoir normalement la télévision. « S’il y a encore un brouillage, c’est que les antennes sont orientées vers l’émetteur et non vers le nouveau réémetteur, explique Yannick Monnery, chef de projet construction à la Compagnie du vent. Les habitants peuvent se manifester en mairie. Nous passerons avec un antenniste pour résoudre ce problème. » 
     
    Toutefois, le bruit paraît plus problématique encore. Quand le vent vient de l’est, le ronflement des pales revient vers les maisons. « Certains jours, c’est infernal », affirme Marie-Hélène Baron, qui habite la maison la plus proche du parc. L’opérateur en est conscient : « Nous avons eu des soucis sur les pales qui expliquent les nuisances sonores constatées fin mai. A terme, ça ne devrait pas être plus bruyant que le vent dans les feuilles. Fin juillet, nous effectuerons une étude acoustique pour savoir si nous bridons les éoliennes. Nous devons respecter la législation, très stricte dans ce domaine. »  

    ***************************************************
    12.07.2009 

    Oise (60)



    Un référendum sur le projet d’éoliennes 

    Pour permettre aux 311 habitants de se prononcer, le maire de Bachivillers veut organiser en septembre un référendum sur le projet de dix éoliennes. Ce qui rassure les opposants 
    - Adeline Daboval | 12.07.2009, 07h00

    Des éoliennes feront-elles un jour tourner leurs pales dans le ciel de Bachivillers ? Le maire, Eric Marchal, a décidé de faire parler les urnes. Il propose d’organiser un référendum début septembre avec pour question : « Etes-vous pour ou contre le projet d’éoliennes ? » 311 votants inscrits sur les listes électorales de la petite commune du Vexin pourraient ainsi s’exprimer.  

    Elles perturbent la télé à Rémérangles  
     
    « Lors de la réunion publique du 27 juin, les opposants aux éoliennes sont venus très nombreux, rappelle Eric Marchal. Ils étaient inquiets de ma position. Je les ai rassurés tout de suite en déclarant que j’étais contre les éoliennes. Pour deux raisons. D’abord, je suis un gamin originaire du village et en aucun cas je ne veux qu’on le dénature. Ensuite, je n’ai pas le droit de faire baisser le prix des maisons d’au moins 10 %. C’est ma position personnelle et aussi celle de maire. Mais le mieux est que tout le monde s’exprime. »  
     
    « C’est un scrutin, on ne sait jamais ce que les gens votent » 
     
    Sauf que le projet de la société Kloss—qui envisage d’implanter dix éoliennes de 150 m de haut — aurait aussi des répercussions, ne serait- ce que visuelles, sur les villages voisins, Le Mesnil-Théribus, Fresneaux-Montchevreuil et Jouy-sous-Thelle. Le conseil municipal du Mesnil s’est déjà prononcé contre, à l’unanimité moins une abstention. Les autres n’ont pas encore pris de position publique.  
     
    « Pour nous, ce référendum est une bonne nouvelle, se réjouit Marie-Christine Halpern, qui milite contre l’implantation des éoliennes depuis qu’elle a eu vent du projet. C’est un scrutin, on ne sait jamais ce que les gens votent dans le secret de l’isoloir. Mais il semble que l’opinion publique dans les deux villages soit contre. »  
     
    En deux semaines, une pétition a recueilli 250 signatures « surtout à Bachivillers, un peu au Mesnil et un tout petit peu à Jouy-sous- Thelle ». Selon les habitants, le risque est que le projet, dont un agriculteur propriétaire de terres se trouve à l’initiative, se déplace sur une autre commune du secteur. « Nous serons vigilants, annonce Marie-Christine Halpern. Je rédige actuellement les statuts de notre association contre les éoliennes et plus largement pour préserver l’environnement du Vexin Thelle. »  
     
    Et l’avocate à la cour de Paris de plaider : « L’expert a expliqué, lors de la réunion publique, qu’il fallait 4 000 heures de vent par an pour qu’une éolienne soit efficace. Soit une vitesse de 6,60 m/s. D’après la rose des vents de Jaméricourt, nous n’aurions que 3,40 m/s… »
     

    **************************
    Le Parisien

     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire

  • Vent de controverse contre le projet d’éoliennes


    A Bachivillers



    « Le bruit, les infrasons, le brouillage électronique, les lampes qui clignotent, les vibrations dans le sol, les pulsations dans l’air… » Benoît Weil, qui habite Le Mesnil-Théribus, aligne des arguments à foison quand il faut dénoncer le projet de parc éolien qui pourrait s’installer à Bachivillers. « L’académie de médecine a décrit les dangers pour la santé quand on habite à proximité des éoliennes.
    On trouve de nombreux cas de maladies dont on se demande si elles ne sont pas liées à l’éolien », affirme ce professeur à l’école des Mines de Paris.

    Dix machines de 150 m de haut

    Pour l’instant, le parc éolien n’est qu’à l’état de projet. Mais il fait déjà souffler un vent de controverse dans ces petits villages du Vexin français. Une quarantaine d’habitants se sont invités à la dernière réunion de conseil pour faire entendre son opposition au projet. « Nous sommes particulièrement mobilisés, explique Marie-Christine Halpern, habitante du Mesnil et par ailleurs avocate à la cour de Paris. Les maisons situées à un kilomètre des éoliennes perdent en moyenne 20 % à 40 % de leur valeur. Là, elles seraient à 500 m de chez moi ! »

    Contrairement à l’habitude, ce n’est pas une commune qui a décidé de porter le projet d’éoliennes, mais un privé. Un agriculteur a proposé son terrain, situé entre Bachivillers et Le Mesnil-Théribus, à la société Kloss nouvelles énergies. Dans son scénario « le plus ambitieux », Kloss envisage d’installer dix éoliennes de 150 m de haut et de deux mégawatts chacune. « C’est la moitié de la tour Eiffel ! » s’insurge Marie-Christine Halpern. Avec « une centaine d’autres habitants », elle compte se constituer en association pour infléchir les décisions des quatre communes concernées : Bachivillers, Le Mesnil-Théribus, Jouy-sous-Thelle et Fresneaux Montchevreuil.

    « Pour ma part, je suis clairement opposé à la mise en place des éoliennes. Même si elles peuvent rapporter de l’argent, je préfère la verdure à ces grands oiseaux blancs », déclare Jean-Pierre Chaineaux, maire du Mesnil-Théribus.

    Les élus de Jouy-sous-Thelle et de Bachivillers sont plus partagés. « Moi, je ne suis ni pour ni contre, affirme Eric Marchal, maire de Bachivillers, sollicité pour lancer l’étude de création d’une ZDE (zone de développement éolien). Je respecte mes riverains et je suis là pour entendre leurs arguments. Si on le faisait, c’est clair, ce serait pour la taxe professionnelle qui nous permettrait de faire certaines choses. Si on refuse, il est d’ailleurs possible que le projet se fasse sur d’autres communes autour et, dans ce cas, on aurait les nuisances mais pas les ressources. » Les conseils municipaux de Jouy-sous-Thelle et de Bachivillers doivent se prononcer respectivement aujourd’hui vendredi et demain samedi.


    Adeline Daboval | 26.06.2009, 07h00




    Arrow http://www.leparisien.fr/bachivillers-60240/vent-de-controverse-contre-le-p…


    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire
  • Voilà des photos qui me rappellent le marais audomarois!!!!!!!!!!!!!

     

     

     

    Arrow http://www.nordmag.fr/nord_pas_de_calais/audomarois/audomarois.htm

     

    scrophulariacee
    Modérateur
    Modérateur


     

     

     

    Forum un jardin blanc


    votre commentaire
  •  

    AMIENS Les hortillonnages, terre de culture
     
    AMIENS Les hortillonnages, terre de culture

    Mardi 27 Avril 2010
    Les élus d'Amiens Métropole, la DRAC, plusieurs entreprises soutiennent ce festival.

    Première édition d'un événement national, le festival Imaginez maintenant propose du 1 er au 4 juillet à de jeunes créateurs d'investir ce site emblématique. Les projets sont éclectiques.
    « Le fil conducteur de ces 4 jours est incontestablement le jardin, la nature », s'empresse de dire Gilbert Fillinger.
    Le directeur de la Maison de la culture d'Amiens, secondé par un comité artistique, travaille d'arrache-pied à la programmation du premier festival .
    Imaginez maintenant, une commande de Martin Hirsch au Conseil de la création artistique. Il aura lieu du 1er au 4 juillet dans neuf villes en France. Des artistes de moins de 30 ans, de tous horizons, sont invités à déployer des trésors d'imagination dans des sites chargés d'histoire comme la base sous-marine de Bordeaux, l'hôpital de la Grave de Toulouse, ou... les hortillonnages à Amiens.
    Un lieu emblématique « à préserver absolument » constitué de jardins flottants au cœur de la ville où dix équipes de paysagistes ont commencé à investir des parcelles en friche « un peu sur le mode du festival de Chaumont-sur-Loire ». Ces jardins, accessibles à pied ou en barques électriques, seront visibles jusqu'à l'automne. Des créations pourraient même devenir pérennes. Des plasticiens installeront aussi leurs créations.
    Un pique-nique le dimanche
    Plusieurs petites scènes accueilleront des performances musicales, poétiques ou circassiennes avec par exemple Boris Gibé. Plusieurs fois par jour. « La jauge de ces spectacles est limitée à moins de 100 personnes ». Six lieux ont été retenus : trois sur l'île Robinson, deux près du port à fumier et un près de Grand-mère salade.
    Pour les amateurs de musique classique, l'île aux fagots sera un point de ralliement à raison de deux concerts par soir. « Le jeune compositeur britannique Benjamin Ellin compose spécialement un cycle de mélodies pour soprano et piano sur le thème des hortillonnages à partir de poèmes dont ceux de Pierre Garnier, et une pièce pour le trio Chausson », confie Gilbert Fillinger.
    Un pique-nique préparé par cinq jeunes chefs « qui sont pour certains déjà étoilés par le Gault et Millau » sera servi avant ou après le concert. Une scène électrique sera enfin installée le 2 et 3 juillet au marais des bœufs à Camon.
    Les groupes sont programmés à partir de 23 heures. Par exemple Yuval Amihai ensemble, un quintet de jazz orientaliste ou encore un groupe manouche... « Les billets sont volontairement à des prix accessibles ». Et pour terminer, un pique-nique est prévu en collaboration avec des lycées hôteliers le dimanche soir dans le parc Saint-Pierre. « S'il est payant, les spectacles tout au long de la journée seront gratuits ».
    ESTELLE THIÉBAULT

    Arrow http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Les-hortil…




     
    Les Hortillonnages d'Amiens sont une particularité de cette ville et reçoivent de nombreux visiteurs chaque année.
    Un ancien Marais, qui a perdu beaucoup de ses maraichers, mais qui a constitué des zones sauvages au sein de cet ensemble.
    Ce qui présente une grande richesse écologique pour la région
    WS

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  • Permaculture dans les lotissements périurbains

    http://carfree.free.fr/index.php/2009/05/12/permaculture-dans-les-lotissements-periurbains/#more-2871


     

    A gauche une maison et un jardin classiques des suburbs américains, ce que l’on appelle chez nous les lotissements périurbains. A droite, le jardin de leurs voisins, en Permaculture.

    Aux États-Unis, ne pas transformer son jardin en désert vert est un acte écologique, militant, et parfois … illégal. Ainsi dans la ville de Canton (Ohio), la récidive du déli de haute pelouse et mauvaise herbe peut être passible de 30 jours de prison (Toute herbe supérieure à 20cm est considérée comme non entretenue).

    Source: http://madeinearth.wordpress.com/
     

     

     

    Charonne
    Jardinier
    Jardinier

     

    Forum un jardin blanc


    votre commentaire
  • "Je m'appelle Françoise"

    Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d'un trait jusqu'au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. [Walt Disney]

     

    salpiglossis


     MON SITE INTERNET

     

    Ma virée, près de Mancheter....

    oui oui, vous avez bien lu. c'est moi, Françoise, celle qui "physiquement", ne sort jamais de son trou...

    Mots-clés : ,

     Et bien ma fille Amélie et moi même, allons passer quelques jours à Wolsingham, en Angleterre. Cette ville est jumellée avec notre communauté de communes, le plateau vert. Je ne reviens que mardi.... et dans le train que je prends tout à l'heure, je chanterai ....:

    www.lexpress.fr/culture/musique/chanson/un-ter-minable-de-gerald-genty_757447.html

     Faut dire que c'est ma préférée ! Ce doit être un futur vestige de ma vie maritale, sans doute.... Puis quand j'étais petite, maman aimait beaucoup une chanson, qui parlait de trains...
     elle disait ceci :

      Au beau pays de Cocagne,  on vient d'construire un ch'min d'fer.
     Qui traverse la campagne entre deux rangs d'arbres verts.
     Sur les fils télégraphiques les oiseaux se sont perchés,
     Et les vaches mélancoliques se sont arrêtés de brouter.
     Pour appercevoir au loin, le passage du petit train. tchou tchou tchou......

     Voilà qu'il arrive avec sa locomotive, tchou tchou tchou.
     On l'entend fort bien le voilà qui vient.


     Bon. Promis, je vous raconterai....
    Mots-clés : ,

    salpiglossis

     

     


    votre commentaire
  •  

    le jardin de salpiglossis, en Normandie, en France.
      Car les fleurs sont des magiciennes ! Vous ne le saviez pas ? En fait, au coeur de chaque fleur, il y une fée minuscule qui sommeille.... un peu comme la fée "clochette".Si si si .
    http://www.gite-la-source.com/gite-magieonagre01.htm

    Bonjour !
    Il se trouve que je suis tombée là dessus, dernièrement, et j'ai été sous le charme.
    L'onagre, moi, j'en connais certaines. La plus répandue, que personnellement, moi, je n'aime pas trop est bisanuelle, mais c'est surtout sa couleur que je n'aime pas. Car elle est jaune citron. Vraiment fluo, quoi... Et moi, c'est une couleur qui m'insupporte. J'ai aussi une potentille, qui est de cette couleur. Je les ai posées dans mon jardin jaune, bien sûr. Et surtout, j'essaie quand elles se resèment d'en faire des godets, pour les marchés des jardiniers, afin de m'en débarrasser.... C'est terrible, ça quand même hein. Pour une jardinière.... Mal aimées pour "délit de sales gueules"..... Ho que c'est pas beau ! J'ai honte... Moi qui suis pour le mélange des races, le mélange des couleurs.... un peu comme dans ma basse cour.
    Je ne sais pas d'où ça me vient, le fait que j'aime pas cette couleur. J'ai aussi un hélianthème, comme ça.... Ou bien alors, il faudrait que je trouve des couleurs pour mettre autour, qui les arragent un peu... Je sais pas. Du violet foncé.... Ben oui ! Ce serait la couleur complémentaire.
    -Enfin, allons, françoise. Un peu de tolérance, quand même. Tout le monde a le droit de vivre....
    -Oui, Françoise, je suis d'accord. Je te promets. Je vais faire un effort. Bon. Pour l'onagre, je vais arrêter de chercher à m'en debarrasser, puis je vais la manger... D'accord ? Puisqu'elle est comestible. Mais vais je arriver à l'imprimer ? ça ? qu'elle est commestible ? ça fait cinquante douze fois que je le lis, et que je n'y pense pas.... La capucine, oui, j'ai imprimé, depuis que j'ai lu que les japonais en faisaient de la salade... Rien que d'imaginer le saladier plein de fleurs de capucines, l'image m'a marquée, ça y est, c'est imprimé. Mais l'oangre.... Alors là....
    -Puis les fleurs de bourraches ? Tu le sais ça ? françoise , qu'elles sont commestibles... ?
    -Oui, je le sais oui ! Je me souviens de la tête de Stéphane quand il a vu les fleurettes sur la salade... Il a souri, puis a mangé.... Il a pensé très fort "qu'est ce que c'est encore que cette lubie"..... ha ha ha ...... Je sens qu'il va pas tarder à manger ma superbe purée "pomme de terre orties", lui .....
    J'aime bien fouiner dans mes bouquins puis aussi sur google pour avoir de belles photos de fleurs.... On tombe sur des trucs dingues. Moi, vous savez ce que j'aime dans les fleurs ? Ce sont les petites fleurs que j'aime le plus. Celles qu'il faut approcher de près. Je trouve ça hyper émouvant. Un peu comme le myosotis "ne m'oubliez pas".
    Et bien oui, "du con". Avec la taille que tu fais, comme fleurette, c'est sûr qu'il faut regarder à deux fois où on met les pieds. C'est vrai quoi.... ! "ne m'oubliez pas".......
    Bon.... Je sais ce que vous pensez. Vous pensez qu'il n'est pas très correct d'appeler "du con" une petite fleur, bleue, fragile, et que vraiment, non, de la part d'une femme de mon age,(ben, quoi... qu'est ce qu'ila mon age?) Non, vraiment ça n'est pas très gentil, et pas très correct.... Bon. Je m'excuse, alors, platement, devant le myosotis. Ca m'a echappé, je ne recommencerai plus.( putain, qu'est ce qui ne faut pas faire pour ces petites fleurs...). Bon. Pour la peine, pour me racheter, je t'offre une place sur mon blog. D'accord ?

    Vouaaaaaaaaaaalà......... t'es plus fâché, "mon ptit myoso" ?
     

    Comme il est bon d' être seul dans un jardin le soir ou la nuit, afin que toute sa timide présence puisse vous hanter et vous posséder dans une rêverie aux pensées suspendues. J . DOUGLAS

     
       

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire