• Beauvais
    BEAUVAIS Grosse frayeur pour le car scolaire
    Mercredi 29 Septembre 2010
    La conductrice expérimentée a perdu le contrôle de son véhicule. Heureusement, le car scolaire ne transportait aucun enfant.
        Hier après-midi, la conductrice d'un car scolaire a perdu le contrôle de son véhicule. Le car, qui voyageait à vide, a terminé sa course sur le talus, juste au dessus de la rocade.
    Plus de peur que de mal ! La conductrice d'un car scolaire s'est fait une grosse frayeur hier après-midi. Vers 16h20, en haut
     de l'avenue Marcel-Dassault, au niveau du rond-point du garage Renault, la conductrice a perdu le contrôle
    de son véhicule et a terminé sa trajectoire sur un talus, à hauteur du pont de Tillé, surplombant la rocade D901.
    Le car, qui reliait Saint-Just-en-Chaussée au collège George-Sand, voyageait heureusement à vide.
    La conductrice expérimentée a été choquée et transportée au centre hospitalier de Beauvais.
     Elle travaille depuis plus de deux ans au service de Véolia Transport Picardie.
    Cet accident a entraîné des bouchons pendant quelques minutes, le temps pour les forces de l'ordre de tracter le car et le remettre sur la voie publique.
    Selon les premiers éléments de l'enquête, les mauvaises conditions météorologiques
     - il tombait une pluie fine - pourraient être à l'origine de l'accident.
    courrier picard

    ligne
    Ces entreprises de transport enregistrent de plus en plus d'accidents depuis quelque temps.
    Dans notre région.
    Fort heureusement sans gravité pour les personnes.
    Mais le stress au travail, maintenant très fréquents dans de trop nombreux métiers, n'est pas étranger
    à ces  accidents.
    La grande pression exercée par les entreprises, sur leur personnel, se traduit souvent par ces "dysfonctionnement".
    En matière de transport, les conditions de circulation urbaine sont devenues très difficiles à gérer ces dernières années.
    Alors pas besoin d'en rajouter!
    Quand on sait que le traitement moyen d'un chauffeur routier ou de bus est comparable aux salaires versées par les entreprises de transport, il y a 50 ans.
    En tenant compte de l'inflation des prix, bien entendu!
    Ces métiers ont toujours été très mal rémunérés.
    C'est bien connu!
    Il faut l'aimer ce métier, pour continuer à travailler dans le Bordel actuel...
    Avec la crise du carburant en plus.
    Pour en savoir plus.........
    Dur Dur
         Tendance


    1 commentaire