•  

     Bulletin Météo du 20  janvier 2013
         

     

       

    Ce matin  à Jouy Hier 19/1/2013
      -4°C -4°C
    750 763
         
        
                
      
        
      
                                 
       
    cet  après-midi  
         -3°C
         -3°C 
     
        
     
     
          
                  2cm
         
          
          
      Cette  nuit du 19 au 20
     
                         
                            12cm   
    0mm Total
    36mm
    0mm

     Tot.

    2012
    965


    votre commentaire
  • Pamplemousse du grand Père

      
      
    Photos : Tomodori
    - Couleur: Bigarrée
    - Calibre: 250 à 400 grammes
    - Port: Indéterminé
    - Feuillage: Pomme de terre
    - Maturité: 75 à 90 jours
    - Hauteur: 250 à 300 centimètres
    - Productivité: Normale
    - Maladie: Normale / Eclatement
    - Description: Fruit jaune rouge légèrement aplatis, incurvé vers le pédoncule, de faible à gros côtelage se présentant souvent avec des talwegs cicatrisés. Dépression importante à l'attache pédonculaire. Cicatrice irrégulière au pôle inférieur. Chair pleine, ferme, juteuse, abondante, de couleur rosé, peu de graines. Saveur acide et sucrée. Croisement de "Ananas" et "Rose de Berne" patiemment réalisé par Monsieur Berthier Michel à Décines dans le Rhône et stabilisé en 1982. Cette variété fixée est aujourd'hui maintenue par son petit fils Sébastien Berthier Maraîcher à Douévas Saint Barthélemy de Vals dans la Drôme en France.
      
    Envoi de Marylène en 2013
    Fiche modifiée le 20  janvier   2013        

    votre commentaire
  •  

     Bulletin Météo du 19 janvier 2013
         

     

       

    Ce matin  à Jouy Hier 18/1/2013
      -4°C -11°C
    754 763
         
        
                
      
       
      
                      
                
    cet  après-midi  
         -3°C
         -4°C 
     
        
      
     
         
                     
          
         
      Cette  nuit du 18 au 19
     
                        
             12cm              
    0mm Total
    36mm
    0mm

     Tot.

    2012
    965


    votre commentaire
  • Grosse Violette

      
      
      
     Fruit rose violacé aplati et incurvé aux pôles de 300 à 400 grammes. Côtelage en partie haute. Forte dépression à l'attache pédonculaire. Chair pleine et contenant beaucoup de graines. Saveur douce et sucré. Plant de 180 à 220 centimètres de hauteur. 70 à 80 jours. Croissance indéterminée. Variété originaire de France.
     Doc et photos: Vent Marin   
     Envoi de graines de Marylène en 2013
    Fiche modifiée le 19 janvier   2013        

    votre commentaire
  • Black from Tula

      
     Fruit rouge sombre avec des épaules vertes de 200 à 400 grammes, aplati. Côtelage en partie haute. Dépression moyenne et liégeuse à l'attache pédonculaire. Ombilic en renflement parfois très torturé. Chair de couleur rouge-brun très foncée à la saveur très douce et très riche. Gel de couleur vert foncé autour des graines à maturité complète.. Production moyenne. Plant de 200 à 240 centimètres de hauteur au feuillage abondant. 80 à 85 jours. Croissance indéterminée. Variété de mi-saison. Variété fixée originaire de Tula en Russie. Variété ancienne pour amateurs inscrite au catalogue français du GNIS pour 2010  
    Doc : Vent Marin
    Autres noms : Noire de Tula OP  
     Je cultive cette variété depuis 2010 - 2011 - 2012
      Graines Baumaux en 2010
    Fiche modifiée le 19 janvier   2013        

    votre commentaire
  •  

    Article déjà publié

     

    Dans le frigo des pauvres

     

     Dans le frigo des pauvres

     
    Posté le: 30 Déc 2007 à 11:18 


    Manger avec une centaine d’euros par mois et par personne relève du combat quotidien.
    Une socio-anthropologue a étudié les comportements alimentaires
    des Français vivant sous le seuil de pauvreté.
    Qu’est-ce qu’on met dans son frigo quand on vit avec 3 euros par jour ?
    C’est à cette question qu’a répondu la socio-anthropologue
    Christine César dans une étude réalisée en 2003-2004 pour l’Institut
    de veille sanitaire (INVS).
    L’enquête sur les «Comportements alimentaires et situations de pauvreté»
    est un travail fouillé, un peu fouillis.
    Comme les paroles recueillies par la chercheuse.
    Les personnes en situation de grande pauvreté ont du mal à partager
    leurs difficultés avec un tiers, qui restera toujours étranger à leur misère.
    Ils cherchent à l’éluder.
    En France, le budget alimentaire pour les personnes en dessous du seuil
    de pauvreté est inférieur à 114 euros par mois.
    Soit entre 3 et 6 euros, et parfois moins de 3 euros, par jour.
    Près de 68 % d’entre eux sont dépendants de l’aide alimentaire.
    Ils s’approvisionnent aussi sur les marchés (20 %) pour les fruits et légumes.
    Christine César a rencontré une dizaine de ces familles : sans-papiers,
    RMistes, en Ile-de-France et en milieu rural (Dordogne et Haute-Vienne).
    Elle décrit leur débrouillardise.
    Comment ils stockent, conservent, gardent.
    De quelle manière ils rusent.
    Mme E. dit que les «choses toutes faites», comme les plats préparés,
    reviennent très cher.
    «Le premier réflexe, quand on n’a pas de sous, c’est de réduire les fruits et légumes.
    C’est un mauvais réflexe, alors il faut ruser, connaître les lieux
    où c’est moins cher.
    S’organiser, c’est une gymnastique.»
    En prenant rendez-vous avec ses interlocuteurs, Christine César
    ne disait jamais qu’elle allait inspecter les réfrigérateurs.
    Voir, d’abord.
    Puis photographier ce qu’il y a dedans.
    Sur ses clichés, on voit souvent des stocks de pots identiques
    (yaourts, pâte à tartiner, bouteilles de lait), de vieux restes dans une assiette.
    Mais rarement des produits périmés.
    Certains désignent le frigo comme le «vieux compagnon de route».
    La crainte la plus courante est qu’il «puisse lâcher».
    Ce qui est l’annonce d’une possible détérioration générale.
    Parfois on le recycle. «Il peut servir de pharmacie, d’armoire, d’étagère,
    de pense-bête, de support de photos, de cadre pour la photocopie
    d’un régime», note le rapport.
    Plus d’un quart des personnes de l’étude n’ont pas acheté leur appareil.
    Ils l’ont récupéré.
    Parfois, même, ils font frigo commun, quand les habitants sont par
    exemple en foyer.
    Mais ils n’apprécient guère ce partage, tant il peut y avoir de vols.
    Le frigo fait l’objet d’une «réappropriation qui n’existe pas aussi fortement
    pour les autres appareils domestiques», écrit la sociologue.
    A suivre....
    DIDIER ARNAUD 27 déc 2007 Texte Intégral



    L’aide alimentaire mal acceptée
    Le rapport note qu’accepter les dons de l’aide alimentaire ne va pas de soi.
    Cela met les gens dans une position d’assistés qui leur fait honte.
    En outre, il arrive que les denrées ne soient pas en bon état.
    «Un don alimentaire dégradé dégrade celui qui l’accepte», souligne Christine César.
    Les gens préfèrent parfois se débrouiller eux-mêmes.
    Cela les valorise.
    Une femme raconte : «Au bout d’un moment, je me suis rendu compte
    que le pain tous les jours me coûtait cher.
    Comme il y avait un foyer de handicapés dans mon immeuble,
    j’ai fait une demande officielle pour avoir le pain rassis de la veille.
    J’en mets un peu dans mon congélateur, mais un petit peu seulement
    car je n’ai plus de place.»
    Pour cette autre famille, le «don» alimentaire est plus disqualifiant
    que de faire les «poubelles» de la boulangerie.



    Un repas de prisonniers

    Pour les sans-papiers, se nourrir n’est pas toujours la priorité.
    La famille A. ne dispose pas de titre de séjour.
    Le père se décrit comme un homme privé de liberté, sans cesse traqué.
    Même à table, «c’est comme le repas des prisonniers.
    On n’a pas de liberté pour manger».
    Ils ont un fils de 7 ans.
    Le médecin a dit qu’il «ne mange pas bien».
    Pas assez, en fait.
    Il manque de viande, de fruits et légumes.
    «Le médecin dit "il faut", mais nous on n’a rien», dit la mère.
     



    La stratégie du stock
    L’étude montre comment se développent les stratégies de stockage :
    «Chez les personnes qui disposent d’un minimum de place, on trouve du riz,
    des oignons, des pommes de terre, tous achetés par sacs de 10 kilos.»
    A l’Epicerie sociale, ce couple raconte qu’il «fait des réserves de trucs»
    qu’il ne prendrait pas ailleurs.
    «Les yaourts, on en avait pris 16 et on les a mangés en trois jours à nous deux.
    Avec ça, on se fait de l’éclate.»
    Plus loin, la dame précise : «Et puis il doit y avoir un truc psychologique.
    Le fait d’avoir un frigo plein, je ne sais pas, on se sent mieux.
    On s’amuse plus.
    Disons que ça résout la frustration d’être pauvre.»
    Une autre dame explique que sa mère avait «deux congels» dans son pavillon,
    et que «dans toutes les maisons, les gens font comme ça, il faut faire du stock».
     



    Riz cassé et pâtes au sucre
    Les menus sont souvent répétitifs.
    Le quotidien ne s’embarrasse pas de délicatesse culinaire.
    «Les populations étudiées cherchent d’abord à éviter le sentiment de faim,
    se dirigent logiquement vers les aliments les plus économiques»,
    comme le riz et les pâtes, note le rapport.

    «Le riz, on prend du cassé.
    Les 22 kilos, c’est 15 euros, et dernièrement on en a trouvé à 12,5.
    Ça nous fait le mois.
    Je malaxe la fécule de pommes de terre avec de l’eau et ça fait du foutou
    [aliment de base en Afrique centrale, fait de manioc et de banane plantain, ndlr],
    on en mange tous les deux jours», dit Mme B. «Hier midi, vous avez mangé quoi ?»
    demande la sociologue.
    «C’était des pâtes et on les mange avec le pain.»
    Plus loin, Mme B. explique : pour le riz, «même si tu n’as pas de
    condiments pour la sauce, tu mets du sucre et ça passe.
    Souvent, on prend ça matin, midi et soir, quand il n’y a pas autre chose, surtout l’été».

     



    Les fins de marché, la «pochette-surprise»
    L’enquête fait une part belle au glanage.
    Comme il n’est pas question de faire son marché comme tout le monde,
    c’est quand les commerçants remballent que tout se passe.
    Mme C. fait les fins de marché.
    «C’est incroyable tout ce que je trouve en fouillant.
    C’est devenu comme les enfants à Pâques et la pochette-surprise.»
    Cette activité constitue «un vrai boulot.
    C’est honteux de voir ce qu’ils laissent».
    Elle passe «des nuits à faire des compotes», des conserves de légumes.
    Mme C. dit aussi : «Les envies, ça passe, et les besoins, on a toujours pu faire face.»
    Pour Mme C., tout se passe comme si elle s’était installée «dans une
    économie de guerre, prête à affronter un siège», note la sociologue.
    Qui confie : «En situation de pauvreté, l’abondance est possible.»
     



    Le rebord de la fenêtre
    Des frigos, il n’y en a pas toujours.
    Seuls 62 % de ceux qui résident à l’hôtel en disposent, contre 99 % de ceux
    qui vivent en appartement.
    Le recours le plus commun est donc le rebord de la fenêtre.
    Dans ces conditions, «la conservation des surgelés est impossible», note le rapport.
    Pourquoi écrire cette évidence ?
    Parce que, le plus souvent, les familles évitent de signaler aux services
    sociaux qu’elles ne possèdent pas de frigo.
    Ainsi elles profitent quand même du surgelé, qu’elles cuisinent tout de suite,
    parfois pour distribuer les plats à leur entourage.
    Comment fait-on quand il fait chaud ?
    La fenêtre de Mme A. est plein sud.
    Pour les fromages, elle a le choix : «Laisser sentir à l’intérieur ou laisser
    dégouliner à l’extérieur».



    Réflexion...........
    Ce rapport évoque visiblement la situation de familles vivant
    provisoirement en hôtel ou en centre d'accueil..
    Des sans papiers, voir des clandestins..
    Des gens d'origines Africaine..
    Il faut y ajouter des personnes seules ,travaillant pour un 1/2 ou un 3/4 de SMIG.
    Des retraités, surtout veuves, qui n'ont plus qu'une retraite misérable..
    Des handicapés, des chômeurs, des jeunes déboussolés par la vie etc...etc..
    La liste n'étant pas malheureusement Exhaustive....
    N'oublions jamais que chacun de nous peut se trouver confronter à ces difficultés..
    Le renchérissement des denrées et des prestations de base dans notre vie quotidienne devient une préoccupation pour tout le monde..
    Alimentation, logement et produits énergétiques ne cessent d'augmenter.
    Ce qui est un souci pour chacun de nous, est véritablement dramatique
    pour les plus faibles.
    Souhaitons-nous, pour toutes ces raisons, une meilleure année 2008..
    La Vie N'est Pas Qu'un Long Fleuve Tranquille..
    Et son cours est tumultueux et sinueux, et n'a de cesse de serpenter au gré de nos difficultés...
    Un jardin blanc WS  Tendance  

       Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel


    votre commentaire
  •  

     Bulletin Météo du 18 janvier 2013
         

     

       

    Ce matin  à Jouy Hier 17/1/2013
      -11°C -9°C
    754 763
                               
     
                                  
    cet  après-midi  
         -4°C
         -4°C 
     
        
     
     
         
                   
         
        
      Cette  nuit du 17 au 18
     
                       
                         
    0mm Total
    36mm
    0mm

     Tot.

    2012
    965


    votre commentaire
  • Banana Legs

      
     Fruit jaune citron, allongé en forme de petite banane, de 10 à 15 centimètres de longueur. Fruit de 45 à 70 grammes. En bouquet de 10 à 20 fruits. Absence de dépression à l'attache pédonculaire. 3 loges. Peu de graines. Plant compact de 80 à 90 centimètres de hauteur très productif. 75 à 90 jours. Croissance déterminée. Variété fixée de mi saison originaire des USA .
    Variété ancienne pour amateurs inscrite au catalogue français du GNIS pour 2010
      
    Doc & photo : Vent Marin
    Autres noms : Banana Legs Large Yellow OP ou Banana Legs Yellow OP ou Banane Jaune OP  
    Origine des semences : Baumaux en 2011
     J'ai cultivé cette variété en 2011 et 2012
    Fiche modifiée le  18 janvier   2013        

    votre commentaire
  •  

    2 CV, couette et potager ! 
     
    2 CV, couette et potager !

       
    Derrière cette équation bucolique se cache une jolie adresse campagnarde, située près de Melle, au cœur du Poitou-Charentes. A réserver sans hésiter dès que les premières envies de vert se font sentir…

     
    Aménagée dans une fermette XIXème typiquement melloise, Couette et Potager d'Antan est une adresse de charme qui abrite, pêle-mêle, un gîte rural (5 pers.) et 3 chambres d'hôtes, dont une nouvelle inaugurée en mai 2010. A la tête de la propriété, Annie Baillargeau, passionnée de tourisme rural, y partage avec ses
    hôtes son amour pour la région et son goût pour la vie simple à la campagne.
    Sérénité et art de vivre sont donc au menu de ces séjours dont les activités tournent autour d’un potager de légumes oubliés, d’une table d’hôtes mettant les saveurs du terroir à l’honneur et d’animations artistiques (stages de mosaïque et journées sensorielles mêlant art et nature).
    Et depuis le début du printemps, Annie et son époux ont imaginé une nouvelle activité, ludique et originale, et invitent leurs hôtes à adopter “l’art de vivre 2CV”… Le temps d‘une balade d’1h30 dans la célèbre voiture, ils guident les voyageurs sur les petits chemins creux du pays Mellois. Des sources de la Sèvre Niortaise aux cimetières protestants, ils leur content l’histoire huguenote de la région ou la légende de la fée Mélusine, les emmènent à la découverte des petites églises romanes perdues dans la campagne ou des murs de pierres sèches qui entourent les champs et qui sont si caractéristiques des paysages de la région... Un itinéraire tout en douceur au volant d’une voiture qui a, elle aussi, une belle histoire à raconter…
    corde
    Balades en 2 CV
    Pendant votre séjour à Couette et Potager d'Antan, prenez le temps de vivre et adoptez lors d'une balade « l'art de vivre 2CV ».
    Autorisez-vous à remonter le temps en découvrant à bord de la Deuch'Génie ou de la Deuch' à René les petits chemins de notre belle campagne, tous les petits coins qu'Alain et Annie aiment et auront plaisir à vous faire découvrir.
    Balade d'environ 1h30
    Maximum 3 personnes par voiture
    45 euros par véhicule  
    Arrow http://www.coubortiges-gites.com/
    corde Ah! La Deuche!
    J'en ai eu plusieurs.
    Des déplacements plus simples dans une époque moins compliquée.
    On pourrait croire qu'un gite rural propose des excursions à cheval, en poney ou encore en VTT.
    Désolé   Que néni .....Maintenant c'est en voiture...
    Mais quelle voiture!
    Dans les années 60/70, les jeunes épris de retour à la nature (Hyppies), de vie bohème, de petites fleurs et de chansons l'avaient adopté.
    Repeinte de mille couleurs...
    Ornée de 1000 fleurs..
    Elle peinait souvent à monter les côtes...
    Se déhanchait comiquement dans les virages, alors que sa vitre se refermait malencontreusement sur des phalanges imprudentes, et que sa capote mal arrimée ondulait amoureusement dans ce vent qui souffla si fort, à cette époque, aux oreilles de bon nombre de Teeanggers que nous étions....
    Pourquoi pas après tout....
    Mais à ne pas abuser de cette "retrouvaille"..
    Marche, équitation, VTT doivent conserver leur aspect sportif.
    Car la Deuche, à part tenter de la lancer à la manivelle, ou de la pousser, quand elle renâclait à vouloir démarrer..
    C'était pas vraiment du sport de haut niveau.
    Tout une époque..
    Nostalgie! nostalgie!

    WS Tendance
    .
       Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel


    votre commentaire
  •  

     Bulletin Météo du 17 janvier 2013
         

     

       

    Ce matin  à Jouy Hier 16/1/2013
      -9°C -6°C
    763 761
                            
     
                     
               
    cet  après-midi  
         -4°C
         -4°C 
     
        
     
     
         
                 
        

        
      Cette  nuit du 16 au 17
     
                       
                          10cm
    0mm Total
    36mm
    0mm

     Tot.

    2012
    965


    votre commentaire
  • Pokusa

      
     Photo Saatgut &  Raritäten
    Fruit rouge de type "cerise". En longue grappe type "arrêtes de poisson". Croissance indéterminée. Variété originaire de Pologne.  
    Doc : Vent Marin

    Variété originaire de Pologne.

    Fruit rouge de type "cerise". Longue grappe type "arrêtes de poisson".

    Croissance indéterminée. 15 à 30g

    Doc Semeur

     Autres noms :
     Pokusa, polnische Cocktailtomate, übersetzt: Versuchung, ertragreich, platzfest

     Graines Baumaux en 2010

     Je cultive cette variété depuis 2010 - 2011 - 2012

    Fiche modifiée le 17  janvier   2013        

    votre commentaire
  • Principe Borghese

     
     Fruit rouge ovale de 30 à 60 grammes de 4 centimètres de diamètre. En longue grappe. Très faible dépression à l'attache pédonculaire. Absence d'ombilic. Production intensive d’une centaine de fruit par pied. 5 sépales. Fruits très denses avec peu de jus et peu de graines. Variété bien adaptée pour le séchage. Peuvent être dégustées fraîches aussi. Plant de 150 à 175 centimètres de hauteur. 70 à 76 jours. Croissance déterminée  pour les uns et indéterminée pour les autres. Variété fixée ancienne originaire d'Italie.
    Doc & photo : Vent Marin
    Autres noms : Prince Borghese OP ou Borghese OP
     Origine des semences : Baumaux en 2010
     Je cultive cette variété depuis 2010 - 2011 - 2012
    Fiche modifiée le  17 janvier   2013        

    votre commentaire
  •  Poivron jaune

     

     
    Récolte 13/09/2010
    Fruit jaune cylindrique allongé se terminant en pointe de 90 à 100 grammes.
     En bouquet de 3 à 5 fruits.
     Faible dépression à l'attache pédonculaire.
     6 sépales.
    Peu de graines. 
    Les étages de fruits sont espacés.
     La plante est sensible aux arrosages trop abondants et irréguliers, elle a alors tendance à prendre le "cul noir", et en fin de saison les fruits tombent souvent d’eux même alors qu’ils sont encore verts.
    Taillez sévèrement à 1 tige et ne garder que 5 étages au maximum.
     Fruit de bonne qualité gustative.
    Consistant avec peu de graines.
     Supporte bien la congélation.
    Plant de 180 à 220 centimètres de hauteur au feuillage est très découpé. 75 à 80 jours.
     Croissance indéterminée.
     Variété fixée de début de saison. Variété bien adaptée à l'altitude.
     Doc : Vent Marin
     (jaune des Andes), fruits de 80 à 100 grammes, jaune, allongés, terminés par un téton. Chair ferme, dense, légèrement acidulée et fruitée. Extra en salade, port indéterminé
    Doc Baumaux
     
     Autres noms :Des Andes Jaune  - Jaune des Andes OP

     Semences Baumaux  en 2010

     Je cultive cette variété depuis 2010 - 2011 - 2012

    Fiche modifiée le 16 janvier   2013        

    votre commentaire
  •  

     Bulletin Météo du 16 janvier 2013
         

     

       

    Ce matin  à Jouy Hier 15/1/2013
      -6°C -1°C
    761 758
                          
     
                     
              
    cet  après-midi  
         -4°C
         +1°C   
        
     
     
         
               
        

       
      Cette  nuit du 15 au 16
     
                      
           10cm          
    0mm Total
    36mm
    0mm

     Tot.

    2012
    965


    votre commentaire
  • Poire Rouge

     
     Fruit rouge écarlate piriforme de 12 à 17 grammes.
    En grappe de 6 fruits.
    Chair ferme et juteuse à texture charnue.
    Saveur sucrée à légèrement acide.
    Croissance vigoureuse .
    Bonne saveur.
    Production pendant tout l’été.
    Très bonne variété pour les conserves.
    70 à 78 jours. Croissance indéterminée.
    Ne pas tailler. Plant pouvant dépasser les 2 mètres de hauteur.
    Très ancienne variété fixée introduite avant 1865 et mentionnée dans le catalogue "Vilmorin Andrieux"
    Variété très populaire aux USA de 1872 à 1936.
    Variété ancienne pour amateurs inscrite au catalogue français du GNIS pour 2008.
    Doc & photo : Vent Marin
    Origine des semences : Auchan en 2006
    A partir d'un plant en godet ==> Récolte de graines chaque année.
     Autres noms : Poire Ecarlate Red Pear  Rote Birnen
     J'ai cultivé cette variété de 2006 à  2012
    Fiche modifiée le 16 janvier   2013        

    votre commentaire
  •  

    Bel-Air
    Bel-Air
    Mathieu Lehanneur - David Edwards
    19 octobre 2007- 6 janvier 2008
    News About a Second Atmosphere est le fruit de la collaboration entre le designer Mathieu Lehanneur et le scientifique David Edwards (Université d’Harvard, Boston)

    S’appuyant sur des observations scientifiques de La Nasa, Mathieu Lehanneur et David Edwards, ont réalisé un nouveau système de filtration de L’air par Les plantes – pour rendre celles-ci “plus intelligentes”.
    Au retour des premiers vols spatiaux et suite à de nombreuses analyses, la Nasa a relevé un taux important de composés volatils toxiques dans l’organisme de ses astronautes. Essentiellement constituée de matières plastiques, de fibre de verre, de matériaux isolants, de retarder de flammes, la navette américaine (en américain “spacecraft”) avait en effet progressivement empoisonné ses occupants. Il en est à peu près de même au sein de l’habitat.
    Chaque objet manufacturé respire ou – plus précisément – expire, et ce, même plusieurs années après sa production. De manière invisible et imperceptible pour l’homme, les objets et les équipements émettent en continu les composants volatils des matériaux qui les constituent.
    La table en bois expire le pentachlorophénol issu de ses fongicides,
    la peinture expire le trichloréthylène de ses liants (classé 2 dans les substances cancérogènes). Du formaldéhyde (classé comme “cancérogène certain” par l’oMs) émane également des meubles plastiques, des colles, des matériaux isolants, des détergents ménagers...
    Bel-Air est conçu pour l’habitat domestique. c’est un filtre vivant qui absorbe les effets indésirables de l’air vicié par la profusion des objets manufacturés. Il aspire l’air ambiant et en absorbe les composés toxiques.
    Arrow http://www.lelaboratoire.org/archives-2.php


    Texte & photos Bel Air
       Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel


    votre commentaire
  •  Bulletin Météo du 15 janvier 2013
         

     

       

    Ce matin  à Jouy Hier 14/2013
      -1°C -5°C
    758 762
                         
     
                    
               
    cet  après-midi  
        +1°C      -1°C   
        
     
     

         
               
        

       
      Cette  nuit du 14 au 15
     
                    
          5cm          
    8mm Total
    36mm
    0mm

     Tot.

    2012


    votre commentaire
  • Le poulailler et la permaculture
       



    Arrow Les poules produisent des oeufs et les poulets se proposent parfois pour un plat dominical mais ceci n'est qu'une infime partie de tous les avantages que peuvent procurer les gallinacés. Une observation attentive du comportement de ces oiseaux jumelé à une conception soignée de l'environnement peut être très bénéficiaire à votre indépendance. Voici donc quelques exemples des multiples fonctions et interrelations du poulet :

    A suivre ici

    Un site à visiter

    Un jardin blanc
    Photo WS

       Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
     
       
     Â suivre     Retour

       Compteur de visiteurs en temps réel


    votre commentaire
  • Poire Lumière Merveilleuse

     
     

     10/09/2009 12:53:14  Récolte du jour

    250gr pour ces 5 exemplaires
    Forme très caractéristique de poire
    Saveur douce.
      

    Photos White 2009 WS

    80/120g ...
    magnifique tomate, la chair jaune avec des rayures roses et rouge est de saveur douce
     Une très belle petite tomate à la forme et à la couleur surprenante.
    Jaune marbré de orange. Plants productifs.
    Fruits de taille cocktail en forme de petite poire.
    Variété précoce.
    Croissance indéterminée.
    Hauteur : 2 m.
    Feuillage normal.
     Doc : Tomodori

     Origine des semences : Envoi de Ananasgold en 2009

      J'ai cultivé cette variété en 2009 -2010 - 2011 - 2012 
    Fiche modifiée le  14 janvier   2013        

    votre commentaire
  •  Plum Lemon

     

    14/07/2009 14:13:04  

    Semis 6 février 2009
    Repiquage en godet le 9 mars

    Prête à murir. ..En serre.  

     
    Fruit jaune à orangé de 120 à 180 grammes, ovale avec une petite pointe.
    En bouquet de 7 à 9 fruits.
    Chair ferme avec très peu de graines. Peu parfumée.
    Variété très productive et vigoureuse.
    Plant de 120 à 160 centimètres de hauteur.
    70 à 95 jours. Croissance indéterminée.
    Variété fixée trouvée par Kate Rogers Gessert d’Albany dans un jardin à Irkoutsk, et par Kent Whealy sur le "Old Seedsman" à Moscou en 1991.
      
     Autres noms :    Wonderlight Lemon  Wonderlight  Choodo Svyeta   Limon Liana Yellow Lemon
     Doc & photo : Vent Marin
     Origine des semences : Envoi de Ananasgold en 2009

     J'ai cultivé cette variété en 2009 -2010 - 2011 - 2012

    Fiche modifiée le 14 janvier   2013        

    votre commentaire