•     
    OISE : L'eau, un luxe à tous les prix

    Samedi 28 Avril 2012

     

     

     

    Le prix de l'eau potable varie du simple au triple dans le Beauvaisis et le Clermontois. À Saint-Sulpice, l'eau atteint 7,54€ du m3. Elle est trois fois moins chère à Beauvais.
    Un petit 2,89€ du mètre cube d'eau à Beauvais. Un grand 7,54€ à Saint-Sulpice. Dans le Beauvaisis-Clermontois, les factures d'eau varient du simple au triple, avec quelques perles: à Savignies, le mètre cube d'eau est facturé 3,95€ là où six kilomètres plus loin, elle est payée 6,61€ par les habitants de Lachapelle-aux-Pots.
    Le record est détenu par la commune de Saint-Sulpice. Le maire André Mélique, et Claude Thomas, son adjoint chargé de l'eau, jouent la transparence sur ce dossier. «Saint-Sulpice est divisé en huit hameaux, ce qui demande un réseau important. Le nôtre est en parfait état, contrairement à d'autres communes.» Claude Thomas rappelle l'importance de l'assiette d'usagers dans le tarif de l'eau. «Comparer le prix chez nous avec Beauvais n'a pas de sens. Un réseau coûte forcément plus cher pour une ville qui compte 30 habitants au kilomètre que pour une autre qui en compte 1000.»
    Cher assainissement
    Pour l'assainissement collectif, Saint-Sulpice dispose d'une station d'épuration dimensionnéepour1000 habitants. Seulement 400 personnes y sont reliées. «La station n'est pas surdimensionnée, se défend le maire. Nous avons simplement anticipé l'arrivée de nouveaux habitants dans les années à venir. Avec eux, la facture baissera automatiquement.»
    «Seuls les foyers reliés payent l'assainissement collectif, poursuit Claude Thomas. La facture prend en compte le remboursement du réseau et de la station. Cette dépense n'est pas assumée par tous les habitants du village. Je connais des villages qui n'ont pas fait ce choix. Les administrés qui ne sont pas reliés à un tout-à-l'égout payent ces investissements via leurs impôts locaux.»
    Saint-Sulpice n'est pas un cas isolé. Dans les communes qui adhèrent au syndicat des eaux d'Ons-en-Bray, le prix peut allègrement dépasser les 5 voire 6€. «Le prix de l'acheminement de l'eau est fixé par le syndicat (Ndlr, environ 2€ HT). Mais ce sont les communes qui fixent la taxe de l'assainissement.» Celle-ci varie «en fonction des investissements réalisés, explique Michel Detrait, président du syndicat. Et certaines ont investi dans l'assainissement collectif.»
    Un luxe qui se paye. Et qui n'a pas encore atteint tous les sommets.
    Le même syndicat des eaux d'Ons-en-Bray prévoit ainsi une nouvelle augmentation du prix dans les années à venir: «Des études sont en cours pour faire construire une nouvelle station d'épuration.»
    Coût du projet: environ 4millions d'euros, qui seront financés pour moitié par des subventions. Encore faut-il «trouver des financements. En ce moment, ce n'est pas facile.» L'autre moitié sera donc assumée par les clients du réseau.

    MATHIEU HÉRAULT ET PIERRE SAULNIER
    Courrier Picard

    courrier picard
     Répondre au sujet
     

    Sujet d'actualité , s'il en est, pour Jouy sous Thelle ; cet article stigmatise très bien une situation scandaleuse. L’eau, comme l’air, sont essentiellement vitales pour la vie et pour l’homme. La loi condamne celui qui refuse un verre d’eau à son prochain. L’électricité n’est pas, absolument vitale à la vie (il y a encore un siècle, elle n’était pas, partout, distribuée en France) et pourtant son prix est mutualisé ; tout le monde paye le même tarif, sauf les entreprises, grosses consommatrices de courant. Avec le retour de la gauche au pouvoir, la mutualisation du prix de l’eau va pouvoir être remise sur le tapis. Elle fut présentée, dans le passé, aux élus, et elle a fini au panier, tant l’égoïsme des collectivités, des communautés, des communes est grand. C’est là tout l’espoir que nous pouvons formuler pour la situation dramatique de l’assainissement à Jouy sous Thelle.

    Tendance

      Forum    Tendance

     


    votre commentaire
  •     
    L'assainissement pour tous en 2016

    04.02.2009

     


     

     

     

    « En 2016, l'intégralité des communes bénéficiera d'un assainissement collectif. » Cette promesse, Alain Letellier, le président de la communauté de communes des Sablons, l'a faite lors de la dernière réunion en dévoilant le plan assainissement de la structure intercommunale. L'investissement est estimé à 16 millions d'euros et le prix de l'eau ne devrait pas exploser puisque la redevance assainissement ne devrait augmenter que de 20 centimes par mètre cube (la CCS ne possède pas encore la compétence sur l'eau potable) et passer de 1 € à 1,20 € par foyer. Aujourd'hui, il reste treize communes à assainir (Beaumont-les-Nonains, Villotran, Valdampierre, La Neuville-Garnier, Pouilly, Fresneaux-Montchevreuil, Monts, Montherlant, Neuville-Bosc, Chavençon, Le Déluge, Ressons-L'Abbaye, Anserville). Pour définir la meilleure procédure à mettre en place, la CCS a lancé une étude technique, juridique et financière. « Nous avons pu ainsi déterminer comment ces communes pourraient avoir un assainissement collectif à moindre coût et dans le plus court délai, explique Martine Legrand, directrice de la CCS. Les différents scénarios ont permis de chiffrer le raccordement pour chaque zone et, grâce à cette simulation financière, nous avons choisi de passer par une maîtrise d'ouvrage public. » La première phase consistera à terminer d'ici à 2010 d'équiper la moyenne vallée en raccordant Bornel, Belle-Eglise et Dieudonné à la station d'épuration de Méru. Deuxième étape, l'assainissement sur sept ans de dix communes sur treize (Valdampierre, Pouilly, Fresneaux-Montchevreuil, Monts, Montherlant, Neuville-Bosc, Chavençon, Le Déluge, Ressons-L'Abbaye, Anserville). « Normalement, tout est phasé pour que ce soit terminé en 2015, mais peut-être pourrons-nous réaliser les travaux encore plus rapidement, espère Martine Legrand. Dans ce cas-là, l'assainissement des trois dernières communes (Beaumont-les-Nonains, Villotran, La Neuville-Garnier) prévu pour 2016 sera avancé. Nous allons construire trois stations d'épuration, une pour le secteur de Valdampierre, une pour le secteur de Neuville-Bosc, plus une ministation pour Chavençon. » Il restera alors aux particuliers à se raccorder.

     

    Le Parisien

     

    Un article de 2009 tiré des archives du Parisien.

    Une structure d'assainissement collectif portant sur 13 communes. L'investissement est alors, de 16 millions d'Euros. Le prix de l'eau devant passer de 1€ à 1€20.

    En moins de 3 ans les prix indiqués ont dut peu évoluer. On peut ainsi comparer avec le projet du Syndicat Intercommunal d’Assainissement des communes de la Vallée du Rû du Mesnil, qui vient de nous être proposé.

    16 millions contre 22 millions . 13 communes contre 5 communes 1 €20 contre 10€/m3.

    Cherchez l'erreur?.

    Tendance

      Répondre au sujet
     
     
     

     


    votre commentaire
  •     
      Réunion à Fleury

       

    La salle Multifonctions de Fleury

    un très grand nombre  de véhicules témoigne de la gravité de la réunion

     

    La salle est déjà pleine.

     

    Plus de places assises

     

    Intervention de Mr Lommer.

    Il y en eu beaucoup d'autres dans la soirée

     

    Une partie du public dut se tenir dehors, sous les vasistas de la salle multifonctions

     

     

    Fleury est un petit village français, situé dans le département de l'Oise et la région de Picardie.
    La commune s'étend sur 6,3 km² et compte 503 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 80 habitants par km², Fleury a connu une hausse de 1,6% de sa population par rapport à 1999.
    Entouré par les communes de Fresne-Léguillon, Tourly et Fay-les-Étangs, Fleury est situé à 22 km au Nord-Ouest d'Osny la plus grande ville à proximité.
    Situé à 80 mètres d'altitude, La rivière la troesne est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Fleury.
    La commune est proche du parc naturel régional du Vexin français à environ 9 km.
    Le maire de Fleury se nomme monsieur Philippe FORT.
     
      Répondre au sujet

     


    2 commentaires
  •     
     En visite à Fleury

     

    Petit village d'un peu plus de 500 habitants

    On arrive ici et on tourne à droite

    La salle multifonctions où doit nous être présenté le projet d'assainissement de notre commune Jouy sous Thelle

     

    Fleury est un petit village français, situé dans le département de l'Oise et la région de Picardie.
    La commune s'étend sur 6,3 km² et compte 503 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 80 habitants par km², Fleury a connu une hausse de 1,6% de sa population par rapport à 1999.
    Entouré par les communes de Fresne-Léguillon, Tourly et Fay-les-Étangs, Fleury est situé à 22 km au Nord-Ouest d'Osny la plus grande ville à proximité.
    Situé à 80 mètres d'altitude, La rivière la troesne est le principal cours d'eau qui traverse la commune de Fleury.
    La commune est proche du parc naturel régional du Vexin français à environ 9 km.
    Le maire de Fleury se nomme monsieur Philippe FORT.
     
       Répondre au sujet

     


    votre commentaire
  •  

        
      

      Le tout-à-l'égout parfois impossible

    07.10.2010
    Dans certaines petites communes, l'assainissement collectif, appelé communément tout-à-l'égout, est attendu comme le messie. Malheureusement, le collectif n'est pas réalisable partout. Des maisons trop isolées, des hameaux ne pouvant être raccordés à la station d'épuration : autant de problèmes techniques et financiers. Dans ce cas, les habitants doivent donc se contenter de l'assainissement autonome. Mais, suivant la nature du sous-sol, notamment quand il y a de l'argile (le Pays de Bray est un bel exemple), cet assainissement trouve rapidement ses limites. Les filtres se colmatent, les fosses sont à ras bord, ça sent mauvais… bref, c'est la galère. Les propriétaires ont alors recours au système D. Ils installent des pompes afin de renvoyer leurs eaux usées dans la rue. Jusqu'à présent, beaucoup d'élus fermaient les yeux mais, avec le Spanc, il est désormais difficile, voire impossible, d'ignorer le problème.


    Un article au top de l'actualité à jouy sous thelle . Il colle pratiquement mot pour mot au problème sanitaire à jouy sous thelle .
    On va faire la petite transformation, si vous le voulez-bien.

    A jouy sous thelle  l'assainissement collectif, appelé communément  le  tout-à-l'égout n'est pas vraiment attendu comme le messie. Les Jovaciens doivent donc se contenter de l'assainissement autonome à jouy sous thelle . Cet assainissement trouve rapidement ses limites à jouy sous thelle . Les filtres se colmatent, les fosses sont à ras bord, ça sent mauvais à jouy sous thelle ..... Bref, c'est la galère à jouy sous thelle. Les propriétaires ont alors recours au système D à jouy sous thelle . Les habitants font pomper tout cela à jouy sous thelle . Pour engraisser les champs des alentours à jouy sous thelle . D'autres habitants installent des pompes afin de renvoyer leurs eaux usées dans la rue à jouy sous thelle . Il fait bon faire de la bicyclette à jouy sous thelle .  Jusqu'à présent, Beaucoup d'élus fermaient les yeux à jouy sous thelle . Et se bouchaient le nez à jouy sous thelle . Actuellement quelques-uns, même,  se bouchent les oreilles à jouy sous thelle . Trop occupés par la salle socio-culturelle à jouy sous thelle .

    Vous voyez ça marche très bien.
    Au fait! Question idiote! Y a-t-il un assainissement à la Neo-Salle-Socio-Culturelle à jouy sous thelle  ?

    ça se passe toujours comme çà à jouy sous thelle !

     
    Répondre au sujet
     
      

    votre commentaire
  •     
      

    L'assainissement  à Jouy en 2012

    Courrier remis en mairie à la date du 3 février 2012

     

    Monge Maurice
    Conseiller municipal Jouy sous Thelle le 03 février 2012
    560 rue de la Poste
    Jouy sous Thelle A Monsieur le Maire de Jouy sous Thelle


    Monsieur le Maire,


    Conseil Municipal du mardi 27 mai 2008. Dans le compte rendu de réunion, aux « Questions diverses », et « Questions de l’assistance », on lit :
    « Il est demandé aux élus où en est le projet d’assainissement (…) Les élus, et notamment Madame ALLIER, déléguée, étudie actuellement l’ensemble du dossier d’assainissement, mais rappelle qu’il s’agit d’un dossier très important qui ne peut être résolu en une seule réunion (du syndicat) et que les études sur le prix sont toujours en cours.»
    Conseil Municipal du mardi 8 juillet 2008. Dans le compte rendu de réunion, « Questions diverses », on lit :
    « Madame ALLIER Colette, Adjoint, demande qu’une commission communale Eau et Assainissement soit créée. »
    Conseil Municipal du vendredi 19 septembre 2008.Dans le compte rendu de réunion, première délibération :
    « Le Conseil Municipal délibère et vote pour créer une commission communale Eau et Assainissement afin d’être mieux informés quant aux projets à venir. Sont nommés, selon la volonté des élus, pour siéger à cette commission » :
    MM. LEFEVRE Hervé, MONGE Maurice, STREMON René, Mmes ALLIER Colette, BUSCH Marie-Claude, MANCINI Catherine.
    Et, aux « Questions diverses des élus » de ce compte rendu du 19 septembre, il était précisé :
    « La commission Eau et Assainissement a été créée pour travailler ensemble sur le projet d’assainissement (prix de l’eau, études, subventions…) qui se lie au syndicat des eaux. La commission se réunira pour travailler en commun sur le devenir du projet de l’assainissement collectif en parallèle des syndicats. »
    Membre de cette commission, je ne peux que constater, à ce jour, l’absence totale d’informations à ce sujet. En effet, la commission créée il y a plus de 3 ans, à la demande de Mme ALLIER Colette, n’a jamais été réunie. Aucun débat en conseil municipal n’a été organisé.
    Or, monsieur le Maire, ce projet d’assainissement collectif soulève de nombreuses interrogations parmi les habitants, tant au sujet des répercutions sur le prix de l’eau et sur le coût individuel de raccordement que sur le budget communal.
    Par la présente, pour la séance du prochain conseil municipal, et en vertu de l'article L.2121-19 du Code Général des Collectivités Territoriales, je pose, en tant que conseiller municipal, et dans le cadre des « Questions diverses » de ce conseil municipal, les questions suivantes :
    • Avec la demande de la commune de TOURLY de réintégrer le syndicat d’assainissement, où en est le projet d’assainissement collectif ? Son état d’avancement ? Quelles sont les décisions arrêtées ? Les coûts estimés ? Le contrôle des installations d’assainissement autonome, prévu en 2012, est-il maintenu ?
    Les réponses à ces questions contribuent à l’information due aux habitants.
    Dans l’attente, Veuillez agréer, Monsieur le Maire mes salutations distinguées.


    Monge Maurice
    Conseiller municipal
     


      Voir ici l'original de la lettre     vivre ensemble

    Voir ici l'article de Mr Monge
     

     

    Pour en sentir un peu plus.....

     

     
     
     
      

    votre commentaire
  •     
      

    Beauvaisis Le tout-à-l'égout pour 95 % de la population en 2014
     





    08.04.2009
    La nouvelle station d'épuration d'Auneuil en construction pour 3 millions d'euros, une deuxième à l'étude pour les communes rurales du nord-ouest du Beauvaisis, des kilomètres de nouveau réseau d'assainissement collectif à Beauvais et en campagne…
     Les grandes manœuvres de l'assainissement ont commencé dans le Beauvaisis.
    Lors du dernier conseil communautaire, pas moins de neuf dossiers et 12 millions d'euros de budget ont été votés. C'est le plus gros des budgets annexes de l'assemblée communautaire et cela ne risque pas de changer.
    Entre 2009 et 2014, pas moins de 29,5 millions d'euros seront investis pour l'assainissement (en plus du coût de fonctionnement), dont 45 % à la charge de l'Agglo. «En 2006, elle a établi un schéma directeur de l'assainissement, rappelle Robert Christiaens, vice-président en charge de ces questions et maire d'Auneuil.
     L'objectif, c'est d'avoir commencé, voire terminé, les travaux de ce schéma fin 2014. Nous avons défini les zones du territoire qui passeront en assainissement collectif et celles qui resteront en assainissement autonome à cause des contraintes géographiques, topographiques ou de la densité de population.
    A terme, 95 % de la population sera connecté à l'assainissement collectif. » Parmi les chanceux futurs bénéficiaires du tout-à-l'égout, on peut citer les habitants de la rue Paul-Doumer et du chemin de la Basse-Montagne dans le quartier Notre-Dame-du-Thil et de l'allée de la Borne-Trouée près de la Mie-au-Roy à Beauvais. Ces travaux de raccordement, d'un montant de 390 000 €, permettront l'implantation d'un lotissement de onze maisons et de seize appartements de l'Opac. Budget : 12 millions d'euros.
     Les communes de Herchies, Milly-sur-Thérain, Pierrefitte-en-Beauvaisis, Savignies, Troissereux, Saint-Germain-la-Poterie et Saint-Paul seront elles aussi prochainement raccordées au réseau d'assainissement collectif. Pour ce faire, 12,8 millions d'euros seront injectés et une nouvelle station d'épuration intercommunale sera construite au nord-ouest de Beauvais pour remplacer les stations vieillissantes de Milly, Troissereux et Savignies. Sa capacité, 7 000 équivalents habitants. Son coût : 4,8 millions d'euros. Seul le lieu d'implantation reste inconnu : « Quatre sites sont à l'étude actuellement », confie Robert Christiaens.
     Avec la nouvelle station d'Auneuil, actuellement en construction pour 4 400 équivalents habitants, l'Agglo disposera alors de deux nouveaux centres de traitement des eaux usées flambant neufs et aux toutes dernières normes. « Tous ces investissements dans l'assainissement collectif font partie de l'aménagement du territoire, explique le vice-président. Cela nous permettra d'implanter de nouvelles constructions pour l'habitat et le développement économique, d'améliorer le confort pour les habitants et de répondre aux nouvelles normes en matière de pollution. » Quelles conséquences sur le prix de l'eau ? « Le prix du mètre cube continuera de dépendre des communes. Nous agirons seulement sur la taxe d'assainissement, qui représente 15 à 20 % de la facture. Elle sera progressivement lissée pour être la même pour tous en 2012. »

      P'tibonomenor



    Répondre au sujet
     
      

     

    >


    votre commentaire
  •  

      Assainissement clandestin


    Article de P'tibonomenor





    L'assainissement déposé clandestinement sur la rue.
    De préférence la nuit, en plus.
    Un sujet récurent à Jouy.
    En ces temps de neige et de verglas, le mauvais temps est un révélateur impitoyable.
    Une plaque de verglas devant le trottoir du contrevenant, révèle la coupable pratique de cette forme d'assainissement individuel.
    On a même remarqué certains élus qui, en leur temps , ont discrètement soulagé le contenu de leurs puisards atteints d'obésité chronique, sur le domaine réservé aux piétons, aux cyclistes et aux automobilistes ...
    Heureusement l'immense majorité des habitants de Jouy, ont recours aux services rémunérés de quelques agriculteurs expérimentés, pour pomper l'excédent nauséabond et toxique de leurs fosses et puisards, largement dépassés par l'usage intensif de nos nouvelles habitudes hygiéniques.
    Habitudes toutes légitimes, à recommander et à encourager fortement.

    C'est pourquoi, il est urgent d'entreprendre une étude approfondie de nos besoins en matière d'assainissement.

    Alors que nombre de petites communes sont en train de réaliser leur assainissement collectif.
    A Jouy on a vaguement évoqué un assainissement individuel, il y a quelques années..
    Après avoir refusé les propositions de raccordement avec la commune Fleury.
    Propositions jugées, avec raison, d'un cout prohibitif, par Jouy et les communes environnantes.
    Fleury étant à plus de 11 km de Jouy.
    Cette commune avait trouvé là, le moyen de faire partager ses dépenses d'assainissement dispendieuses, par les communes environnantes.
    En clair , on prenait les habitants de jouy pour des Gogos!

    Il coulera encore beaucoup de rejets pestilentiels sur nos trottoirs, avant que nos autorités aient proposé une solution efficace et durable, à cet état scandaleux d'insalubrité publique!





       

     

     

     

      P'tibonomenor


    Répondre au sujet
     
      


    votre commentaire
  • Le tout-à-l’égout parfois impossible

    07.10.2010, 07h00
    Dans certaines petites communes, l’assainissement collectif, appelé communément tout-à-l’égout, est attendu comme le messie. Malheureusement, le collectif n’est pas réalisable partout. Des maisons trop isolées, des hameaux ne pouvant être raccordés à la station d’épuration : autant de problèmes techniques et financiers.

    Dans ce cas, les habitants doivent donc se contenter de l’assainissement autonome. Mais, suivant la nature du sous-sol, notamment quand il y a de l’argile (le Pays de Bray est un bel exemple), cet assainissement trouve rapidement ses limites. Les filtres se colmatent, les fosses sont à ras bord, ça sent mauvais… bref, c’est la galère. Les propriétaires ont alors recours au système D. Ils installent des pompes afin de renvoyer leurs eaux usées dans la rue. Jusqu’à présent, beaucoup d’élus fermaient les yeux mais, avec le  Spanc, il est désormais difficile, voire impossible, d’ignorer le problème.


    Le Parisien

    Les petites communes procèdent à l'installation de leur assainissement collectif, en ce moment.
    Une grande sagesse en ces temps difficiles.
    Où, il n'est plus question de gaspiller la contribution fiscale des citoyens, dans des investissements festifs et souvent inutiles.

    Tendance

     
      
     

            Tendance

     

    votre commentaire
  •  

     
      

      Le tout-à-l’égout parfois impossible



       
    07.10.2010, 07h00
    Dans certaines petites communes, l’assainissement collectif, appelé communément tout-à-l’égout, est attendu comme le messie. Malheureusement, le collectif n’est pas réalisable partout. Des maisons trop isolées, des hameaux ne pouvant être raccordés à la station d’épuration : autant de problèmes techniques et financiers.

    Dans ce cas, les habitants doivent donc se contenter de l’assainissement autonome. Mais, suivant la nature du sous-sol, notamment quand il y a de l’argile (le Pays de Bray est un bel exemple), cet assainissement trouve rapidement ses limites. Les filtres se colmatent, les fosses sont à ras bord, ça sent mauvais… bref, c’est la galère. Les propriétaires ont alors recours au système D. Ils installent des pompes afin de renvoyer leurs eaux usées dans la rue. Jusqu’à présent, beaucoup d’élus fermaient les yeux mais, avec le Spanc, il est désormais difficile, voire impossible, d’ignorer le problème.


    Les petites communes procèdent à l'installation de leur assainissement collectif, en ce moment.
    Une grande sagesse en ces temps difficiles.
    Où, il n'est plus question de gaspiller la contribution fiscale des citoyens, dans des investissements festifs et souvent inutiles.

     
    Répondre au sujet
     
      

    votre commentaire
  •  

     
      

    JOUY-SOUS-THELLE 1 170 foyers privés d’eau

     
      



    14.10.2010, 07h00
    Une rupture de canalisation a provoqué une importante coupure d’eau, hier sur le réseau du syndicat des eaux de Jouy-sous-Thelle. Sept communes, sur les dix que compte le syndicat, ont ainsi connu des interruptions ou perturbations dans la distribution de l’eau potable. Cette rupture, survenue vers 14 heures, est consécutive à des travaux.


    Les sept communes touchées sont situées sur le canton d’Auneuil et la région du Vexin. Il s’agit de La Houssoye (247 foyers), Porcheux (125 foyers), Jouy-sous-Thelle (425 foyers), Hardivillers-en-Vexin (63 foyers), Enencourt-le-Sec (90 foyers), Thibivillers (100 foyers) et Jamericourt (120 foyers), soit au total 1170 foyers.
    Les équipes de Veolia Eau agence de l’Oise se sont immédiatement mobilisées pour procéder aux réparations nécessaires afin d’assurer un retour à la normale rapidement. En principe, la distribution devait être rétablie dès hier soir.
    Les habitants désirant des informations complémentaires peuvent contacter Veolia Eau Direct au 08.10.10.88.01 (numéro azur, prix d’un appel local à partir d’un poste fixe).


    Un réseau vraiment vétuste.
    Une nouvelle fuite, rue de Saint Clair sur Epte, il y a quelques jours.
    Il y a urgence à procéder aux travaux de rénovation du réseau.
    Mais il faudra alors, envisager l'installation du tout-à-l'égout.
    Et là, c'est pas gagné!

     
    Répondre au sujet
     
      

    votre commentaire
  •  

     
      

    Porcheux est en train de procéder à l'installation de son assainissement collectif
    .
    En clair on pose le tout-à-l'égout!

    Grosses dépenses pour cette petite commune de 281 habitants.
    Qui a été, récemment, réprimandée par les services officiels de la cour des comptes.
    Pour la gestion de sa trésorerie très critiquable.
    En la personne de son Maire Madame Christiane RENAULT.....
    Qui fut en son temps à la tête de notre ancienne Communauté de Communes.
    Communauté de Communes, qui nous a laissé sur les bras une grosse ardoise; nous les anciennes communes
    assujetties à cette gestion quelque peu fantaisiste.



    Circulation très difficile...
    Le macadam a totalement disparu.
    Et les travaux doivent être totalement terminés  pour pouvoir restituer une voirie toute neuve aux usagers.
    Sage détermination dans la conduite de ce vaste chantier


    Autre aspect de la voirie avant un nouveau bitumage
    Attention aux pneus...Vitesse très basse recommandée.

    A propos de l'église..


    Le clocher fut restauré, il y a quelque mois.


    Charmante petite Église.


    19h20 samedi 28 août 2010
    La toiture est visiblement toute neuve.
    Encore une grosse dépense que cette petite commune a du supporter, en partie.


    Et toujours nids de poules et sylex.
    Éprouvant pour les riverains.



    En allant vers Le Fayel...
    Une ancienne décharge comblée.


    L'aspect de la nature réhabilitée.


    La future station d'épuration


    Les effluents débarrassés de leurs éléments polluants, seront réinjectés dans la nappe phréatique.
    Il n'y a pas de cours d'eau connu à proximité.
     
    Répondre au sujet
     
      

    votre commentaire
  •     
    Assainissement collectif

    vendredi 19 septembre 2008
    Pour en savoir plus.......

     

     
     
     Tendance
     
     

     


    votre commentaire
  •     
    Création d'une commission eau et assainissement
    mardi 8 juillet 2008

     

     

    Tendance 
     
     
     Pour en savoir plus.......
     

     


    1 commentaire
  •     
    L'assainissement
    mardi 27 mai 2008

     

     

    Tendance

     
     
       Pour en savoir plus.......
     

     


    1 commentaire
  •     
    Retrait de 5 communes
    Retrait de 5 communes du Syndicat d'Assainissement de la vallée du Rû du mesnil

     

     

     

     
           Pour en savoir plus.......
     Tendance
        

    1 commentaire
  •     
    Passage d'un technicien de la SEAF

    Syndicat intercommunal d'Assainissement

    des communes de la Vallée du Ru du Mesnil

    jeudi 23 octobre 1997

    Lettre d'information
    Passage d'un technicien de la SEAF

     

     
     

        Pour en savoir plus.......

      Tendance
     

     


    1 commentaire
  •     
    L'assainissement

    jeudi 1 septembre 1994

    Les études de sol ont commencé        Plot

     

     
     
          Tendance
      Pour en savoir plus.......

     


    votre commentaire
  •     

    Assainissement

     2 janvier 1995 

     

     

     
     Tendance   
       Pour en savoir plus.......
     

     


    votre commentaire
  •  

     
      ADUEC

    Projet d'assainissement : Où en êtes-vous?
    le projet est arrêté mais pas abandonné



    18 décembre 2001 


     

     
    Répondre au sujet
     
      

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique