• Dans le jardin du voisin

    Dans le jardin du voisin

    29/05/2011
    Dans le jardin du voisin

    Michel Fontaine fait pousser ses fraises en hauteur pour exploiter au mieux l’espace ! Photo ER
    Ici, les fraisiers poussent en hauteur, comme les cornichons. Et les pieds de tomates sont plantés couchés ! Sur 60 m2 à l’arrière d’un pavillon d’Heillecourt, en banlieue nancéienne, Michel Fontaine déploie son savoir-faire. Dont il fera profiter, comme un millier d‘autres amateurs en France, tous ceux et celle qui, à l’invitation de l’association des jardiniers de France, ouvriront gratuitement leurs jardins les 4 et 5 juin prochains. Pour cette opération « Bienvenue dans mon jardin », « la perfection n’est pas de mise, mais plutôt la convivialité et la rencontre », explique l’association, à l’origine des jardins ouvriers. L’occasion donc d’échanger trucs et astuces, voire de déguster tisanes de plantes maison et autres produits du potager. Michel Fontaine, qui a cultivé son premier lopin de terre en 1979, est aujourd’hui un expert. « J’ai commencé par faire comme faisait mon père. Quand j’ai fait goûter mes premières tomates, certes grosses, mais sans goût et pleines d’eau, j’ai pris une claque ! Je me suis rapproché de l’association, des jardiniers de France pour me fournir en graine, et surtout apprendre. » Il a d’évidence bien retenu la leçon.
    « Le jardin de papa, c’est terminé ! »
    Aujourd’hui, c’est le retraité de l’enseignement qui transmet son savoir lors de conférences. « Le jardin de papa, c’est terminé ! Pas question d’y passer des heures chaque jour, sauf pour récolter. Il faut que ça devienne un vrai plaisir. Pour cela, pas d’autres solutions que de se débarrasser de toutes les corvées ! ». Arrosage, désherbage, toutes ces opérations peuvent être réduites au minimum, à condition d’utiliser les techniques de culture adéquates, de pratiquer les bonnes associations de plantes, afin qu’elles se protègent mutuellement, comme la fraise et le thym par exemple ! Et ça marche ! Sept variétés de tomates prennent leurs aises dans les carrés soigneusement préparés, comme les carottes, les poireaux, les oignons, les betteraves, les endives, les kiwis, les abricots, les figues, les salades, ou encore la tétragone, une variété d’épinard qui « résiste mieux à la cuisson ». Michel Fontaine s’amuse aussi avec toutes les cucurbitacées. Faut-il préciser que les produits chimiques sont bannis de son potager, remplacés par une judicieuse utilisation des ressources de la nature. Qui paye bien en retour le jardinier d’une d’abondante et succulente récolte.
    Les adresses c’est ici

    Voici les sites en Lorraine et en Franche-Comté participant à l’opération « Bienvenue dans mon jardin ».
    - En Meurthe-et-Moselle : Michel Fontaine, 10 rue de Brest à Heillecourt.
    - En Moselle : Nathalie Barchat, rue Clément-Coué à Aulnois-sur-Seille ; Véronique Serrano, 1 rue des Romains-de-Metz à Delme ; Jean-Luc Hentzgen, 47 rue St-Paul au Val-de-Guéblange ; Martine Piquard, 1 rue de la Fontaine à Lemoncourt.
    - Dans les Vosges : Florence Petit, rue de la Principauté-de-Salm à St-Stail.
    - En Meuse : Bernard Genot, 7 rue de l’abbaye Rangeval à Commercy ; Jean-Paul Herbert, 17 route de Woinville à St-Mihiel.
    - Dans le Doubs : Daniel Reichenbach, 12 rue Grande-Charrière à Châtillon-le-Duc
    - Dans le Territoire de Belfort : Michel Bonfante, 27 rue de la forêt à Bourg-sous-Châtelet ; Saad Belkhiat, 13 bld de Lattre-de-Tassigny à Delle.
    - En Haute-Saône : Georges Borey, 87 rue de Dijon à Arc-lès-Gray ; Bernard Fromholtz, 110 rue de Dijon à Arc-lès-Gray ; Jean-Marie Adam, 19 rue sous la roche à Frotey-lès-Vesoul ; André Roth, rue des Petites-Vartes à Gray.
    Renseignements complets sur www.jardiniersdefrance.com

    Bruno SUSSET


     
      Répondre au sujet

      La culture en gouttière cela marche très bien.
    Gain de place évident. Fraises et condimentaires.
    Effectivement des variétés  de tomates peuvent se passer de support ; se cultiver sur paillis
    ou sur revêtement  plastique biodégradable.
    Certaines variétés Italiennes le permettent.
    D'autres se palissent sur fils de fer tendu entre de solides pieux métalliques.
    Éliminant cette forêt de tuteurs en bois.
    Les cornichons peuvent grimper sur un panneau grillagé; les pois aussi.
    Aujourd'hui, on sème beaucoup de types de légumes sur cube, pastille, en godet ou en barquette...
    Il suffit de prendre exemple auprès des pros.
    Les semis en pleine terre, trop souvent clairsemés, sont délaissés au profit des semis sur cube, en serre ou à l'abri.
    Au repiquage le semis est à égalité avec les mauvaises herbes.
    Qui traditionnellement levaient plus vite que le semis des petites graines.
    Le stress du repiquage est éliminé.
    Et on peut encore innover dans le domaine du jardinage, tout en revenant à des pratiques encore plus proche de la nature, respectant l'environnement..
    La technique le permet.
    Comme le dit Mr Michel Fontaine, le jardin de Papa c'est dépassé!

      Compteur de visiteurs en temps réel  
    « Bulletin Météo du 1er avril 2013Bulletin Météo du 2 avril 2013 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    le sciellour
    Vendredi 10 Juillet 2015 à 06:03

    Bonjour, fortement handicapé de la colonne vertèbrale même après 3 opérations, je voudrais continuer à cultiver mes 160 plants de gariguettes et mes 60 plants de maras des bois.

    Existe-t-il une vidéo pour fabriquer les modéles de gouttières que vous présentez???????????????

    Etant très peu bricoleur, même planter un clou ( oui oui, je vous entend rire) mais pour moi il va me falloir six mois pour préparer cela pour la prochaine saison!!!!

    De toute façon j'ai le temps je n'ai hélàs que cela à faire!!

    Si vous avez une adresse ou des plants je suis preneurs, sachant que je me déplace difficilement malgré de grosses doses de morphine, et je n'ai que 50 ans, toute jeune pousse!!!!!!!!!!!!

    D'avance je vous remercie pour tout ce que vous pouvez m'envoyer ou m'apprendre.

    Si toutefois vous envoyez via la poste je vous dédommagerais de frais d'envois.

    Ah......................aussi, paraît-il qu'il existe des sorte de fraisiers qui donnent toute l'année, vous connaissez

    Bonne journée à vous tous.

    Bon weekend ou bonne vacances.

    Cordialement.

    Bruno dit aussi Roboccop

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :