•  

      A propos de l'éolien

      A propos de l'éolien

     

     

    25-06-2009
    Le parc éolien français a passé la barre des 4 000 MW installés, soit 20 % de l'objectif à atteindre d'ici à 2020, a annoncé hier le Syndicat des énergies renouvelables. Cette puissance éolienne, qui ne représente que 1 % de la production d'électricité nationale ,classe la France au 4 e rang européen.

    Pour en savoir plus.......
    Tendance

    Le Parisien

       Répondre au sujet
     
       

    votre commentaire


  • Philippe de Villiers ne veut pas d'éoliennes au large de la Vendée.

    18:28 - mercredi 17 septembre 2008
     
      Philippe de Villiers contre le projet de parc éolien au large des côtes vendéennes
    Le projet d'un vaste parc offshore de 120 éoliennes entre l'île d'Yeu et l'île de Noirmoutier, présenté la semaine dernière aux élus des deux îles, sera certainement évoqué lors de .......
    Pour en savoir plus.......
    Tendance


    <blink>Article déjà publié sur le Blog le 25 mai 2010</blink>

     


    votre commentaire
  •  
      Avis sur les éoliennes
       
     

    Votre avis sur les éoliennes

    06-06-2009


    LES SOCIETES Enertrag et Maïa Eolis organisent deux réunions publiques sur un projet commun de parc éolien de douze machines, d'une hauteur de 120 m, sur les communes de Dargies et Sommereux.
    La première aura lieu mercredi 11 juin, à 20 heures, à la salle des fêtes de Dargies, la seconde le jeudi 18 juin, à 19 heures, à la salle des fêtes de Sommereux.
    La puissance totale du parc serait de 24 mégawatts, ce qui représente la consommation totale d'électricité de 32 000 personnes.

    Le Parisien wikipedia

                DARGIES                    

     

    SOMMEREUX

     

      .

    Pour en savoir plus.......
    Tendance
      Le Parisien

       Répondre au sujet
     
       

    votre commentaire
  •   Les éoliennes ont le vent en poupe
       
      Les éoliennes ont le vent en poupe
    Bonneuil-les-Eaux

    15.06.2009



    Quand on sillonne la région de Breteuil, on ne peut pas les rater : les éoliennes sont partout.
    Et samedi, Journée mondiale de l'énergie provenant du vent, c'est un nouveau parc composé de cinq appareils qui a été inauguré à Bonneuil-les-Eaux.
     « Cette région a un potentiel éolien très intéressant, avec des vents puissants et des zones rurales très étendues », explique Yann Poupin, chef de projet du nouveau parc. Hauts de 125 m, ces moulins à vent ont une capacité de 2,4 MW/h chacun. Ils peuvent à eux cinq alimenter en énergie environ 40 000 personnes, soit 45 villages comme Bonneuil, qui compte 800 habitants.
    « Ce parc est idéalement situé, précise l'ingénieur. Il longe l'autoroute, donc la pollution sonore existe déjà, et les éoliennes sont parfaitement alignées, ce qui est moins gênant visuellement.
     Si tous les parcs étaient comme ça, ça serait formidable. »
     De plus, le village est situé en contrebas du plateau, limitant ainsi la visibilité des engins depuis les habitations.
    « Cette installation rapportera à la commune environ 70 000 € par an » Bonneuil devient ainsi le cinquième parc éolien de la communauté de commune des Vallées de la Brêche et de la Noye (CCVBN).
    Il vient s'ajouter aux sites de Breteuil-Paillart, Breteuil-Esquennoy, Saint-André-Farivillers et Noyers-Saint-Martin-Thieux, qui comptent 25 éoliennes à eux quatre. « Cette installation rapportera à la commune environ 70 000 € par an, résultat de la taxe professionnelle versée par l'exploitant Epuron », se réjouit aussi Nicole Cordier, maire de Bonneuil.

    La taxe professionnelle.

    Un argument souvent déterminant pour des communes rurales sur le territoire desquelles aucune entreprise ni autre manne financière n'est installée, incitant les élus à accepter avec enthousiasme l'implantation d'un parc. Ainsi, pour éviter un développement anarchique de ces installations, des zones de développement éolien (ZDE) ont été créées en juillet 2007 sur tout le territoire. Sur ces ZDE, les exploitants bénéficient d'un tarif préférentiel pour le rachat de la production énergétique. Au sein de ces zones, les critères d'aménagement sont également devenus plus stricts avec une étude poussée de l'impact sur la faune et la flore. Les parcs de la CCVBN ont tous été inclus dans ces ZDE. Le développement de l'éolien pourrait alors se poursuivre dans cette région. Un nouveau parc à cheval sur les communes de Bonvillers et Campremy devrait d'ailleurs voir le jour prochainement.

       Répondre au sujet
     
       

    votre commentaire
  •   Le parc éolien Français
       

    Le parc éolien Français



    En 2006 
    Production énergétique de l'ensemble des parcs éoliens français en 2006 : 1,3 GW (gigawatts).
     

     Environnement

     
    25.06.2009
    Le parc éolien français a passé la barre des 4 000 MW installés, soit 20 % de l'objectif à atteindre d'ici à 2020, a annoncé hier le Syndicat des énergies renouvelables.
    Cette puissance éolienne, qui ne représente que 1 % de la production d'électricité nationale , classe la France au 4 ème rang européen.

    Pour en savoir plus.......
    Tendance
          Le Parisien

       Répondre au sujet
     
       

     


    votre commentaire
  •  

      Un nouveau projet d'éoliennes

       
    Un nouveau projet d'éoliennes


    Au  sujet des éoliennes sur la commune d'Enencourt le Sec, l'enquête publique d'octobre fera à n'en pas douter l'objet de la contestation générale.
    En France, l'installation des éoliennes est de plus en plus rejetée par le public.
    Désabusé par toutes ces entreprises au demeurant bienveillantes, qui se soldent au final par une perturbation de l'environnement.
    La société Innovent, à la base de ce projet, indique qu'elle se tourne de plus en plus vers l'étranger pour développer ses réalisations.
    Avec 85 Mw de réalisations en 10 ans, elle reste, tout de même, une toute petite entreprise.
    Rappelons qu'une centrale nucléaire développe au minimum 1000 Mw.
    Que les éoliennes ne dureront pas plus de 20 ans. (c'est demain! une locomotive électrique peut fonctionner pendant 50 ans, un gros avion aussi)
    On peut déjà apprécier le gâchis des finances publics.
    Une fois de plus!.
    Que pour créer un parc éolien, il faut disposer d'une sous-station à Haute tension, à proximité.
    Enencourt en possède une sur son territoire.
    Car le  câblage souterrain de ces gros ventilateurs, entraine des dépenses supplémentaires Pharaoniques.

    Donc une affaire de gros  sous pour certains propriétaires et certaines communes, peut-être fort endettées.
    Quand à la réalisation, Innovent précise, que si le projet est accepté après  le résultat de l'enquête public, toutes sortes de difficultés administratives vont encore retarder le début de la réalisations.
    De plus il faudra s'attendre à la création d'une association de défense contre le projet.
    Pour l'instant c'est encore les vacances, les citoyens sont encore dans le gaz.
    Innovert indique: entre le début du projet et les premiers tours de pales, 5 longues années se seront écoulées.
    Le parc éolien des environs de Grandvilliers, ne s'est pas créé début 2010.

       http://jouysousthelle.xooit.com/image/40/a/7/0/eoliennecc-1f8f02f.jpg.htm




    Pour que ce parc éolien se développe, il coulera encore pas mal d'eau sous les ponts.
    Que nos concitoyens se rassurent.
    Qu'ils restent seulement vigilants et attentifs à tous nouveaux développements de ce projet



    Image Maxwell

       Répondre au sujet
     
       

    votre commentaire
  •    InnoVent a le vent en poupe
       
        InnoVent a le vent en poupe

    Publié le mardi 10 août 2010 à 06h00

    La société InnoVent a participé à l'installation du parc d'éoliennes à Frénouville.


    En une dizaine d'années, l'éolien a connu un plein boum.
     Aujourd'hui beaucoup de projets sont en voie d'aboutissement et il faut savoir négocier le tournant.
    C'est le cas d'InnoVent à la Haute Borne.


    L'entreprise InnoVent s'est implantée il y a deux ans à la Haute Borne.
     Auparavant, elle a vu le jour dans la zone de Ravennes les Francs, à Bondues, en 2001.
     Pour faire face à la demande soutenue en matière d'énergies renouvelables, ces dernières années,
    l'entreprise a embauché et avait besoin de place.
    C'est donc à deux pas d'un champ de pommes de terre, dans des locaux de briques et de verre qu'elle a élu domicile.
     Mais là rien de spectaculaire, des bureaux.
    C'est ici que sont menées les études préalables à la construction de tout parc d'éoliennes.
    C'est le métier de Julien Planquette. Il est l'interface entre l'administration publique et les collectivités territoriales, « il y a pas mal de procédures à respecter, ça prend du temps », confie-t-il.
    Tout commence par une prospection de terrain, le plus souvent avec des développeurs locaux qui savent quelles parcelles sont libres, bien orientées au vent et surtout proches d'un poste électrique, car le câblage enterré qui le reliera à l'éolienne a un coût très élevé au km. Une fois ces préalables établis et le permis de construire décroché, Julien Planquette peut monter le projet : il faut rechercher des financements auprès des banques avec un prévisionnel de rentabilité de l'éolienne, en général sur 20 ans. « Il faut aussi demander l'autorisation d'envoyer notre électricité dans le réseau ERTF (électricité réseau distribution France) ou RTE (Réseau de transport d'électricité). » Reste ensuite l'installation et la maintenance. Pour la première, Innovent fait appel à des fournisseurs comme le Finlandais Win Wind ou l'Allemand Enercon.


    InnoVent intervient en fait dans la 3e phase de l'exploitation, en revendant l'électricité à EDF. Il s'écoule en général entre quatre et cinq ans entre les prémices d'un projet et les premiers coups de retors.
    En 10 ans, InnoVent est à l'origine de l'installation de parcs dans la région bien sûr, mais aussi en Picardie, Bretagne, Normandie et dans le massif central.
    Le corollaire du développement de l'éolien a été sa réglementation : la distance des maisons, le plafond aérien, les paysages, les monuments historiques et les lignes électriques, autant d'éléments qui entrent en compte depuis quelques années. Le Grenelle de l'environnement a renforcé ces réglementations. Ce qui n'empêche pas les anti-éoliens de manifester bruyamment leur opposition au moindre projet. « Ce n'est pas pour autant que la population accepte mal nos projets, c'est très important d'expliquer en amont qu'une éolienne peut très bien ne pas faire de bruit », indique Julien Planquette.

    Des projets en Namibie et Afrique du sud

    Face à la rudesse de la concurrence en France, depuis quelques années, InnoVent a lancé une filiale qui produit du solaire en Namibie. Le pays a tout ce qu'il faut pour produire de l'énergie renouvelable : il est désertique à 95 %, les installations ne privent donc pas la population de terres agricoles. Il y a énormément de soleil et les terrains sont plats, et surtout il y a déjà un important réseau électrique.
    Non loin de là, en Afrique du sud, une filiale d'InnoVent tente de faire sa place dans l'éolien, au beau milieu d'une concurrence là aussi acharnée.
    « Nous avons 10 ans d'expérience en France, nous sommes crédibles et nous avons embauché des locaux », confie Julien Planquette.
    Il semble bien que l'avenir de l'éolien et du solaire, après le boum de ces dernières années en France, soit désormais à l'étranger.


    ISABELLE DUPONT
    isabelle.dupont@nordeclair.fr

    Fleche http://www.nordeclair.fr/Locales/Villeneuve-d-Ascq/2010/08/10/innovent-a-le…



    Pour en savoir plus.......
    Tendance

       Répondre au sujet
     
       

    votre commentaire
  •  

      Innovent et la presse
       

     



    InnoVent, ça tourne

    Grégoire VERHAEGHE est un homme heureux.
    A la tête d’InnoVent, société basée à Bondues qui installe et exploite les éoliennes depuis 2001, il a réalisé 268.000 € de bénéfices l’an dernier. « En 2002 nous étions encore déficitaires, mais là, ça commence à bien marcher», se réjouit-il.

    InnoVent, c’est trois salariés et 24 associés, EDF pour principal client et des fournisseurs allemands ou finlandais.
    Le déclic ? « L’arrêté pris par l’Etat le 7 novembre 2001, doublant le prix de rachat de l’électricité. Et ça nous paraissait si évident. »

    La persévérance porte ses fruits : la société compte désormais dans son portefeuille Boralex, filiale énergie du géant papetier Cascade, pour qui elle a installé la ferme éolienne de Nibas dans la Somme en novembre dernier.

    Six éoliennes, 26 millions de kWh par an, soit la consommation de 12.500 personnes.
    Toutefois, Grégoire Verhaeghe déplore le trop lent développement de la filière éolienne en France :
    « l’Etat ne joue pas assez son rôle d’animateur.
     Le marché me demande des permis de construire. A cela s’ajoutent des centaines de lenteurs administratives qui n’existent que par manque de volonté politique. » Il a donné lui-même la preuve de la rentabilité de cette énergie « magique » : également à la tête d’une industrie textile, il a installé une éolienne en 1993 qui l’alimente. « Un bon industriel fait de son mieux pour consommer moins ». Le surplus d’électricité repart dans le réseau. «  ».

    C.R.

    Pour en savoir plus....

    Tendance

       Répondre au sujet
     
       

     


    votre commentaire
  •  
      La société Innovent
       
     

    La société Innovent


    Créée en 2001, InnoVent est une société spécialisée dans l’énergie éolienne, qui imagine des projets de parcs éoliens, les installe et les exploite. La société est basée à Villeneuve d’Ascq près de Lille.
    Total des réalisations
    Fin 2008, InnoVent a mis en production 14 parcs pour un total de 85 MW.
    Prochains développements
    InnoVent dispose de 150 MW de permis de construire accordés pour 19 parcs.
    Les 150 MW d’éoliennes sont commandés et seront bientôt installés.

    Coordonnées :
    > InnoVent
    Tél.: 03 20 01 30 12
    Fax.: 03 20 27 16 70
    14, rue Hergé
    59650
    VILLENEUVE D'ASCQ
    Fleche http://www.innovent.fr/Internet/index.php?LNG=FR&DST=HOM
    ligne
    Principaux constructeurs Français:
    Jeumont, Vergnet, Alizeo

    Innovent est une  jeune société.
    85  Mw d'installation; une petite centrale nucléaire Française produit 900 Mw/an
    Il va en falloir des parcs éoliens pour remplacer une seule centrale nucléaire.

    Tendance

    Pour en savoir plus.......

       Répondre au sujet
     
       
     

    votre commentaire
  •   Eolienne à Enencourt le sec
       

    Projet d'un parc éolien sur la commune de Enencourt le sec


    Un dossier sera mis à la disposition du public en Mairie de Jouy sous Thelle

    Du 1er octobre 2010 au 2 novembre 2010 (important)

    Voir dans le document ci-dessous, les autres communes qui mettent aussi ce dossier en mairie, pour enquête auprès du public, ainsi qu'un registre pour consigner les observations et critiques de nos concitoyens.
    Cela concerne tout le monde.
    Aujourd'hui Enencourt, demain Bachivilliers et bientôt Jouy.... 

       Répondre au sujet
     
       

    votre commentaire
  • BACHIVILLERS Éoliennes : un référendum pour décembre
    Mardi 10 Novembre 2009

    Les habitants de la commune, ici lors de la réunion publique du mois de juin, semblent massivement hostiles au projet.
    Lors du dernier conseil municipal, les élus ont décidé d'organiser un référendum en décembre sur le projet de parc éolien. Celui-ci prévoit l'implantation de dix éoliennes situées entre Bachivillers et Le Mesnil-Théribus.
    Le vent de contestation contre le projet d'éoliennes n'est pas retombé avec l'été.
    Bien au contraire. L'association pour le développement durable et la protection de l'environnement en Vexin-Thelle a profité de la saison estivale pour faire circuler une.............

    Pour en savoir plus.......
    Tendance
    courrier picard  

     


    votre commentaire
  • L'éolien : Une opportunité pour la Picardie




    A titre d'exemple, une centrale comme celle de Flamanville développe une puissance de 2600 MW.
    Et assure 3.3% de la production française..
    Donc 900 MW, ce n'est même pas la moitié de.............

    Pour en savoir plus.......
    Tendance

     


    2 commentaires
  • Association pour le Développement Durable et la Protection de l’Environnement en VexinThelle

    Référendum sur le projet d’éolien industriel à Bachivillers

     Venez nombreux voter contre le projet d’éolien industriel lors du référendum
    du 31 janvier 2010 que la municipalité vient d’annoncer
    Vous confirmerez ainsi la pétition déjà signée par une très forte majorité des
    habitants de Bachivillers.

    Le maire et l’équipe municipale se sont engagés à suivre l’avis de la population, la
    pétition ne leur a pas semblé suffisante, le référendum sera décisif.
    Par votre vote, arrêtez ce projet d’éolien industriel inadapté au territoire de
    Bachivillers et dont les habitants ne veulent pas.

    Le conseil municipal du Mesnil Theribus, le village voisin le ......


    jm.baillou@wanadoo.fr, brigittebertho@wanadoo.fr , mchalpern@aol.com,
    bweil@ensmp.fr
     

      Pour en savoir plus.......
    Tendance


    votre commentaire
  •   Dans les arcanes des éoliennes
       

     

     

     
    LITZ/RÉMÉRANGLES Dans les arcanes des éoliennes

    Lundi 09 Août 2010

    Le sous-préfet équipé est prêt à s'engouffrer et à gagner le sommet de l'éolienne.

    Le parc éolien du chemin des Haguenets, inauguré en 2009 et fort de 14 éoliennes, suscite toujours l'intérêt des riverains et des officiels. Ce jour-là, c'est le sous-préfet de Clermont, Patrick Cousinard, qui en a entrepris la visite.

    Elles sont loin de passer inaperçues, aussi bien pour les habitants des communes de Rémérangles et de Litz, que pour les automobilistes qui empruntent la nationale 31. Elles, ce sont ces quatorze éoliennes majestueusement dressées depuis l'année dernière sur ces terres agricoles et espacées de trois cents mètres les unes des autres.
    Depuis lors, des visites guidées sont organisées pour des groupes. Visites qu'il convient de réserver préalablement. Mais, il y a quelques jours, c'est une visite plus singulière qui avait lieu, celle du sous-préfet de Clermont, Patrick Cousinard. En arrivant sur le parking, Patrick Cousinard n'a pas manqué de justifier sa venue en se déclarant « très intrigué par la technique de l'éolien, la façon dont est utilisée une énergie naturelle et comment on la transforme en électricité ».
    Le moins que l'on puisse dire est que le représentant de l'État a trouvé des réponses à l'ensemble des questions qu'il a été amené à se poser. Face à lui pour l'accueillir et satisfaire sa curiosité, Dominique Moniot, directeur du développement éolien de la Compagnie du vent qui assure la maîtrise d'œuvre de ce parc éolien : « Ces quatorze éoliennes ne sont pas alignées et ce, selon la délimitation des parcelles et selon les exploitants. Certaines des parcelles sur lesquelles a été implantée une éolienne ont été achetées aux agriculteurs, d'autres ont été louées pour 25, voire jusqu'à 150 ans ».

    Une moyenne de vie de 20 ans


    Placées à 700 mètres des premières maisons, ces éoliennes ne semblent plus aujourd'hui être décriées par les riverains comme cela pouvait être le cas au début de leur installation. « Il y a eu au départ quelques récriminations, mais les habitants de Rémérangles et de Litz ont bien accepté le procédé maintenant », ne manque pas de signaler Dominique Moniot au sous-préfet.
    Trois critères ont déterminé l'implantation de ces éoliennes dans ce secteur isarien : la force du vent, la proximité d'un réseau électrique pour permettre le raccordement, et le respect de l'environnement. Tous les six mois, la maintenance est assurée.
    En dehors de ces visites bi annuelles, une astreinte est établie depuis Amiens. La durée de vie moyenne d'une éolienne est de vingt ans.
    À ce jour, la Compagnie du vent gère une quinzaine de parcs éoliens, ce qui ne représente pas moins de 200 éoliennes : « Nous avons des projets en Languedoc, en Pays-de-la-Loire et en Normandie », précise Dominique Moniot.
    Les explications passées, Patrick Cousinard s'est vu proposer l'exploration de l'intérieur d'une de ces quatorze éoliennes et une montée jusqu'au sommet de la tour qui culmine à près de quatre-vingts mètres de hauteur.
    Coiffé d'un casque et entouré d'un harnais, le sous-préfet a été accompagné, seul, par un agent de maintenance pour veiller sur la sécurité de cet invité de marque. Il faut dire que les éoliennes, nanties d'un équipement de haute tension, n'ont pas vocation à être visitées chaque matin.
    Patrick Cousinard est redescendu une vingtaine de minutes plus tard, enchanté par son périple en altitude : « C'est sympathique. On grimpe par une échelle jusqu'à sept ou huit mètres de hauteur avant d'emprunter un monte-charge. Quelques mètres avant le sommet, il faut réemprunter une échelle avant de pénétrer dans une sorte de petite centrale électrique. Il y fait très chaud, mais le panorama est superbe ».
    Arrow http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Beauvais-Cler…
    MATHIEU GEAGEA  


    Tendance
              Pour en savoir plus.......

     



       courrier picard
      Répondre au sujet
       

    votre commentaire
  •  
      Bresles des images incroyables
       

    Bresles et alentours des images incroyables  à plus de 120 m du sol
     
     


    Retrouvez un panorama imprenable sur le canton de Bresles

    Ces images ont été prises à l'occasion de la visite du sous-préfet de Clermont du champ d'éoliennes des Haguenets, situés à Rémérangles (canton de Clermont, Oise). Il s'agit du plus grand champ d'éoliennes de Picardie à ce jour. A noter qu'on peut facilement s'y balader en dessous grâce à une route bitumée. Pour s'y rendre de Beauvais, prendre la RN 31 jusqu'à Bresles puis suivre Rémérangles. Si vous êtes perdu, suivez les éoliennes, immanquables à plus de 100 mètres de hauteur.

    Pour en savoir plus.......Tendance


    l'observateur

       Répondre au sujet
     
       

    votre commentaire
  •  

      Association pour le Développement Durable 
       
    Association pour le Développement Durable et la Protection de
    l’Environnement en VexinThelle

    Référendum sur le projet d’éolien industriel à Bachivillers


          

     Venez nombreux voter contre le projet d’éolien industriel lors du référendum
    du 31 janvier 2010 que la municipalité vient d’annoncer
    Vous confirmerez ainsi la pétition déjà signée par une très forte majorité des
    habitants de Bachivillers.




    Le maire et l’équipe municipale se sont engagés à suivre l’avis de la population, la
    pétition ne leur a pas semblé suffisante, le référendum sera décisif.
    Par votre vote, arrêtez ce projet d’éolien industriel inadapté au territoire de
    Bachivillers et dont les habitants ne veulent pas.

    Le conseil municipal du Mesnil Theribus, le village voisin le plus concerné par le
    projet, a déjà voté contre le projet d’éolien industriel dès le mois de juin.

     Le rapport « L’éolien : une opportunité pour la Picardie ? » distribué par l’équipe
    municipale indique clairement qu’un projet d’éolien industriel n’est pas adapté au
    territoire de Bachivillers.

    Les conditions favorables à un projet éolien sont (p.6) :
    1 » des vitesses de vent adaptées à l’éolien,
    2 de grands espaces agricoles
    3 des capacités de raccordement au réseau électrique. »

    Ces conditions sont réunies dans la Somme et l’Aisne ce qui explique le fort
    développement de l’éolien dans ces départements. Mais pas sur le territoire de
    Bachivillers (absence de vent suffisant et villages très proches les uns des autres).
    Le rapport précise p.7 « Le département de l’OIse reste plus en retrait.
    Toutefois il est fort possible que l’éolien se développe dans le nord du
    département. »

    La direction départementale de l’équipement de l’Oise a dressé une carte en
    2006 qui indique que Bachivillers se trouve dans une zone peu favorable au
    développement éolien (pas assez de vent, pression de l’urbanisation,…)





    source : Réflexion cadre sur l'éolien dans l'Oise, rapport de la Direction Départementale de
    l’Equipement de l’Oise 2006 (consultable sur internet)

    De plus la synthèse du rapport rappelle « qu’il est essentiel de veiller à ce que la
    concertation soit toujours de qualité et la plus élargie possible. La population doit
    s’approprier les projets. » Aussi on ne peut que féliciter la municipalité de
    Bachivillers de consulter la population et de lui laisser le dernier mot.

    Pour en savoir plus sur les graves nuisances pour ceux qui vivent à proximité des
    éoliennes industrielles lisez le dossier qui vient d’être publié par le journal Le
    Monde

    Pour plus d’informations ou pour rejoindre l’association vous pouvez contacter :
    jm.baillou@wanadoo.fr, brigittebertho@wanadoo.fr , mchalpern@aol.com,
    bweil@ensmp.fr




       Répondre au sujet
     
       

    votre commentaire

  •  

     

     

    Aisne

     HAUTEVILLE (02) L'argent du vent utilisé à bon escient

    Lundi 09 Novembre 2009


    Les onze éoliennes ont commencé à tourner le mois dernier. Le contrat devrait rapporter 105 000 euros par an à la commune de Hauteville.




    Onze éoliennes ont été inaugurées sur un site appartenant à la commune. Une partie de l'argent devrait servir à créer une maison d'accueil pour personnes âgées.

    Impossible de les rater, même par brouillard. L'éolienne la plus proche n'est qu'à 750 m des habitations. Un petit chemin, encore boueux, amène directement au pied de ces grandes dames.

    Le parc le plus puissant du département devrait produire plus de 94 millions de KWh par an, couvrant ainsi les besoins en électricité de 40 000 personnes, et rapporter beaucoup à la commune.

    Les estimations établies par la société Volkswind, exploitante du projet, sont à 150 000 euros, dont 70 % pour Hauteville, 15 % pour la communauté de communes et 15 % pour les communes limitrophes. Hauteville devrait donc toucher autour de 105 000 euros en 2010.

    La grande rue refaite


    Mais, une avance a déjà été versée et a déjà servi : « Nous avons entièrement refait la grande rue », indique François Deflandre, maire de la commune.

    Ce ne sont pas les idées qui manquent à François Deflandre pour dépenser l'argent des éoliennes. Si l  , un projet de maison d'accueil pour personnes âgées lui tient beaucoup plus à cœur.

    « Je cherche un terrain. Cette maison permettrait de créer une douzaine d'emplois ». Une maison de ce type existe à Tupigny.

    Depuis des années, le maire cherchait à obtenir une taxe professionnelle sur sa commune. En 2002, le projet de Volkswind l'a séduit.

    En projet : douze nouvelles éoliennes

    Il aura fallu attendre 7 ans pour voir les premières éoliennes tourner à Hauteville.

    Selon François Deflandre, aucune voix ne s'est élevée dans le village contre l'arrivée des éoliennes. « On a prévenu la population, les agriculteurs, les propriétaires terriens et fait plusieurs réunions. Tout le monde était pour ».

    Seuls quelques habitants de Macquigny ont eu des problèmes avec leur poste de télé. Des adaptateurs TNT leur ont alors été offerts par Volkswind.

    Onze éoliennes fonctionnent déjà sur le site et quatre autres sont installées sur le site de Noyales. Un nouveau projet éolien devrait rapidement voir le jour.

    Un permis de construire autorisant 3 nouvelles éoliennes sur Hauteville et 9 à Bernot devait être signé prochainement.
    ADELINE COLLET

    Fleche http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/L-argent-d…

    courrier picard
     

     

    Forum Jouy sous Thelle


    1 commentaire


  •  Un référendum sur le parc éolien


    Lundi 29 Juin 2009 BACHIVILLERS (60)


    « On ne veut pas voir notre beau village saboté pour l'intérêt d'un simple propriétaire ! » s'est exclamé un riverain.


    A la rentrée, la municipalité de ce village, situé à 20 km de Beauvais, organisera un référendum sur le projet d'implantation d'un parc de dix éoliennes industrielles entre Bachivillers et le Mesnil-Théribus.


    Depuis l'annonce d'un projet de parc de dix éoliennes industrielles entre Bachivillers et le Mesnil-Théribus, un vent de discorde souffle sur le petit village rural, situé à 20 km au sud de Beauvais.
     La pétition de riverains s'opposant à ce projet a déjà récolté plus de 250 signatures.
    À la rentrée, le maire de Bachivillers soumettra ses administrés à un référendum pour connaître leur avis sur la question.
    Samedi, lors de la réunion organisée par la municipalité, quelque soixante-dix personnes sont venues écouter le scientifique Denis Clotic qui a précisé, en guise d'introduction, que « les éoliennes n'étaient pas des moulins à vent d'enfants mais un dispositif industriel qui doit répondre à un certain nombre de critères ».


    Le maire opposé au projet

    Parmi ces conditions figure un élément important et qui va sans dire : « Le site doit être suffisamment venté avec des vents autour de 4 000 heures par an ». Benoît Wiel, riverain du Mesnil-Théribus et professeur à l'École des Mines, s'est renseigné auprès de la station météorologique de Jaméricourt pour connaître la zone du vent : « D'après mes premiers éléments, la vitesse moyenne est de 3,3 m/s alors que la plage du vent doit être de 6 à 7 m/s pour être rentable. »

    La demande d'installation de ce parc éolien émane d'un propriétaire terrien basé à Bachivillers.

    La société Kloss Nouvelles Energies, qui développe des parcs éoliens dans toute l'Europe, est chargée du projet.

     « Nous ne sommes pas contre l'écologie et nous n'aurions rien dit si ce propriétaire avait voulu recouvrir son champ de panneaux solaires »
    , intervient un habitant.

     Les riverains craignent notamment des nuisances sonores provoquant des troubles de santé.

    Après l'été, le conseil municipal de Bachivillers écoutera les arguments en faveur des éoliennes avant de proposer un référendum à ses administrés.

    Éric Marchal, « l'enfant du pays », s'est déjà positionné personnellement contre ce projet : « Ce parc éolien dénaturera notre paysage et je ne veux pas voir vos biens dévalués », argumente le maire.

    La commune voisine, le Mesnil-Théribus, qui pourrait subir les éventuelles nuisances de ces éoliennes, a également pris position contre ce projet.

    Les élus de Bachivillers, en accordant ou non le dépôt de demande de la zone de développement éolien (ZDE), seront les seuls à pouvoir trancher. Réponse à la rentrée.
    FANNY DOLLÉ

    Arrow http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-regionale/Un-referen…


     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire
  • Les Eoliennes


    Réunion du conseil municipal de jouy le 26 juin 2009

    Questions diverses des élus









    Fleche http://jouysousthelle.xooit.com/t262-26-juin-2009-Les-Eoliennes.htm#p289 http://jouysousthelle.xooit.com/f53-Dossier-Les-Eoliennes.htm

    ligne

    avis de la rédaction
    Les élus de Jouy sous Thelle évoque le projet des éoliennes.
    A quand la concertation des administrés ?
    Leur avis sera déterminant pour la poursuite du projet
    Plot L'expérience a prouvé qu'une mauvaise information a conduit ce type de projet à sa perte
    Tendance

    si vous avez des infos
     

     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire
  •  

     

     

    Une argumentation en faveur des éoliennes
    ligne
    Eoliennes : la polémique


    le vendredi 24 juin 2005




    Les éoliennes sont au centre d’une polémique d’envergure. Pour ou contre les éoliennes ?

    De nombreux projets sont confrontés à de vives inquiétudes de la part des riverains. Des associations se créent pour freiner ou annuler les projets éoliens. Ces actions relayées par les médias donnent une très mauvaise image aux projets éoliens.

    - Les arguments des anti-éoliens les plus utilisés

    * les nuisances sonores
    * la destruction du paysage
    * le massacre des oiseaux
    * les problèmes pour la santé

    - Les réalités des éoliennes

    * les nuisances sonores

    Les premières éoliennes comportaient beaucoup de pales et tournaient très vite ce qui provoquait effectivement beaucoup de bruit.
    Actuellement la grande majorité des éoliennes ont 3 pales qui tournent plus lentement. Le niveau sonore au pied du mat est de 40dB soit l’équivalent d’une conversation entre 2 personnes. Le niveau sonore s’atténue avec la distance et une éolienne est située à au moins 500m des habitations les plus proches. Autant dire qu’une fois dans la maison, on ne l’entend plus.
    De gros efforts sont faits pour améliorer encore cet aspect.

    * la destruction du paysage




    Les éoliennes sont accusées de défigurer des sites remarquables. C'est pourtant joli, non ?
    Des études précises et détaillées sont effectuées avant le choix du site de construction de l’éolienne. Les parcs naturels, les sites historiques ou remarquables sont évités. De plus, l’impact sur le paysage est affaire d’appréciation personnelle : belles et élégantes pour les uns, élément perturbateur pour les autres.
    La concertation avec les habitants permet de dégager les contraintes géographiques de la région et d’agir en conséquence.
    L’attrait touristique n’est pas négligeable par les retombées qu’il aura sur l’activité de la région. Il est souhaitable de choisir un site facile d’accès tant pour la maintenance que pour les visiteurs.
    Dernière remarque, on n'accorde pas autant d’importance à l’implantation des pylones électriques et on ne demande pas l’avis aux riverains pour implanter une antenne-relais téléphonique par exemple.

    * le massacre des oiseaux

    Il est reproché aux éoliennes de provoquer la mort des oiseaux qui se perchent sur les pales et se font "couper en rondelles".
    Des observations menées par des ornithologues montrent que les oiseaux changent de trajectoire 100 à 200 m avant d’arriver sur l’éolienne et passent très loin des pales.
    En 2003, on recensait en moyenne entre 0,4 et 1,3 oiseaux tués par an par éolienne, ce qui est très loin du nombre de victimes provoquées par les lignes à haute tension ou la circulation automobile.
    L’étude préalable à l’implantation des éoliennes prend aussi en compte la faune avicole. Un parc éolien ne sera pas implanté près de parcs naturels ou de routes migratoires.

    * les problèmes de santé

    Les éoliennes n’émettent pas d’ondes, ne rejettent pas de fumées, ni de substances liquides ou solides. Donc a priori les impacts sur la santé humaine sont très limités.
    Par principe de précaution, des études sont en cours pour mesurer l’impact de possibles infrasons émis par la rotation des pales. L’information reste à vérifier.

    Ces reproches, bien qu’infondés avec les nouvelles générations d’éoliennes, ont été largement relayés par les médias et sont bien ancrés dans les consciences.
    L’opposition face aux nouveaux projets éoliens est forte et conduit parfois à des situations de blocage.
    Une solution aux situations de blocage : la concertation

    L’absence ou le faible niveau d’information des habitants peut conduire à la formation d’associations qui bloquent les projets de parcs éoliens voire les annulent complètement. La concertation, orchestrée par le préfet, peut éviter d’en arriver là.

    - Si les habitants sont mal informés

    La réglementation n’impose pas la concertation ; les démarches administratives étant déjà très complexes, cette phase importante a souvent été oubliée. Les riverains, ayant l’impression qu’ils sont sous informés et que des décisions ne tiennent pas compte de leur présence, vont chercher la faille juridique pour ralentir, voire bloquer, le projet.
    Des sites internet ont même été créés dans cet objectif : Vent de colère.org, heureusement les arguments exposés peuvent aussi être utiles pour défendre le projet éolien. ;-)

    De ce fait, peu de projets aboutissent, et cette conséquence discrédite en même temps tous les autres projets. Par répercussion, les projets éoliens bien pilotés subissent également la méfiance des localités qui sont concernées. Par conséquent, les industriels et investisseurs hésitent à démarrer de nouveaux projets car ils portent beaucoup d’incertitudes et d’efforts sans garantie de résultats.


    L’information des habitants est donc primordiale pour l’aboutissement du projet éolien.
    A l’inverse :

    spip a écrit:

    + les habitants sont impliqués tôt et tout au long du projet
    + le projet a des chances d’aboutir



     Si les habitants sont informés
    Le bon déroulement du projet éolien fait tâche d’huile et les communes alentours se proposent alors pour des projets similaires.
    Les propositions de l’ADEME
    Le document de l’ADEME ("ADEME : outil d’insertion sociale et territoriale des éoliennes de décembre 2002" accessible à la fin de l’article) propose plusieurs recommandations pour la concertation :

    • Recommandation n°1 : création d’un comité technique départemental ou régional
    • Recommandation n°2 : élaboration d’un schéma départemental ou régional de l’éolien
    • Recommandation n°3 : création d’un comité territorial de concertation
    • Recommandation n°4 : création d’un comité local de suivi
    • Recommandation n°5 : mise en oeuvre d’un projet de territoire incluant l’éolien
    • Recommandation n°6 : diffusion d’une information de qualité, objective et vérifiable

    Conclusion du dossier sur les éoliennes
    J’ai voulu écrire un article sur les éoliennes afin d’en apprendre plus sur ces engins qui provoquent des débats passionnés.

    J’ai encore vu il y a peu des bannières "Non aux éoliennes" au bord de la route.


    Pourquoi tant d’opposition face à ces installations qui a priori améliorent notre vie quotidienne ?
    Au cours de mes recherches, j’ai pu me faire ma propre idée du débat.

    Je pense que les éoliennes sont une des solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, à limiter le développement du nucléaire avec les risques et la pollution qu’il engendre.
    A l’heure actuelle les éoliennes ne peuvent malheureusement pas prendre le relais des centrales nucléaires, mais vu les progrès techniques réalisés ces dernières années j’ai bon espoir que ce soit envisageable dans les années à venir.


    Ce que je retiens de mes recherches qui sont exposées dans ce dossier, c’est que le développement de la filière éolienne en France dépend énormément de l’avis du public ; que les industriels peuvent proposer de bonnes machines, les politiques peuvent inciter l’installation de parcs éoliens, si les riverains ne suivent pas, l’implantation sera vouée à l’échec.
    Alors c’est à nous de communiquer, de supporter et de défendre l’éolien chaque fois que cela est possible, Car les reproches qui lui sont faits ne sont plus valables aujourd’hui.

    Nous avons tous à y gagner à voir l’installation d’éoliennes près de chez nous, plutôt que de nouvelles centrales nucléaires.



    Demain la Terre.net 2005

    Fleche http://www.demain-la-terre.net/Eoliennes-la-polemique  

     

    Forum Jouy sous Thelle


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique