• Ils manifestent pour leur Poste

    Ils manifestent pour leur Poste
     
    Jouy

         


    Des habitants manifestent, mercredi soir, à proximité de la réunion des élus avec les dirigeants de la Poste à laquelle leur association n'a pas été conviée.
    L'Association Touche pas à ma Poste a réussi à entraîner des habitants dans son combat.

     Mais elle n'était pas invitée à la réunion qui s'est tenue entre le conseil municipal et la Poste
    .
    La pluie n'a pas empêché les manifestants qui se sont donné rendez-vous sur la place de la mairie, mercredi soir, de donner forme à leur mouvement de protestation contre la fermeture annoncée de leur bureau de Poste, du moins dans sa forme actuelle.

    L'Association Touche pas à ma poste manifestait donc pour le maintien de l'organisation actuelle et contre l'ouverture d'une agence postale de remplacement.

    Cette manifestation s'est déroulée avant le début d'une réunion du conseil municipal et de la direction de la Poste, à laquelle seuls les conseillers municipaux étaient conviés.
    L'association a donc participé, à sa manière, et forte de l'appui d'habitants, à cette concertation, mais sur le pas-de-porte, en somme. 

    « Lorsque la direction de La Poste se flatte d'étendre l'activité de ses bureaux à d'autres besoins et services, ? » a déclaré Maurice Monge, président de l'association.
    « Cet été, notre bureau a subi quatre semaines de fermeture, dont deux semaines consécutives. La Poste doit assurer, en concertation avec la municipalité, la continuité du service public ! »

     
    Protestation

    Avec neuf heures d'ouverture par semaine, sur trois jours n'incluant pas le samedi, jour d'affluence, ce bureau a, selon la direction de La Poste, « une activité insuffisante ».

    Maurice Monge proteste : « Comment une agence postale communale (APC) , ouverte quinze heures par semaine au lieu de neuf, serait-elle une solution ? Le maire et le conseil municipal ont voté à l'unanimité à deux reprises le maintien de notre bureau de Poste, or il réunit aujourd'hui le conseil municipal et la direction de la Poste afin de discuter, mais sans notre association, de l'avenir du bureau de Jouy et de la création éventuelle d'une agence postale


    courrier picard

    .

    Pour en savoir plus.......

    ligne
    Tendance

      Répondre au sujet
       

     

     
       
    « Histoire belge à RibécourtUn bourg peut en cacher un autre »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :