• 13.12.2010  RETOUR SUR HAZEBROUCK ET MOBILISATION A MONTPELLIER

    349.JPG

    Photo



    LA VIDEO ENTIERE DE LA FLASH MOB FAITE LE 10 DECEMBRE :
    flash mob Hazebrouck

     

     

    Ce nouveau projet, en partenariat avec France Télévisions, est né de la rencontre entre les frères Amenzou et Stéphane Czubek. 800 danseurs de l'AZF se mobilises en l'honneur d'Hervé Ghesquière et Stéphane Taponnier, journalistes de France Télévisions détenus en otage en Afghanistan depuis le 29 décembre 2009.


    votre commentaire
  • 8.12.2010

     DES BOUGIES, UN ARBRE POUR HERVE ET STEPHANE ET un débat à Boulogne

    344.JPG343 BOUGIES POUR Hervé Guesquière et Stephane Taponier.

    A LYON HIER SOIR 17H30photos Victor Guilbert, bénévole d'Otages du Monde
    Photo  

    bougies lyon.JPG

     


    votre commentaire
  • Photo   342.jpg

    06.12.2010

    LE NORD EN FORCE!


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  •   VERONIQUE SANSON SOUTIENT LES OTAGES

    334.jpg

    28.11.2010








    sanson.jpgLORS DU CONCERT DE SOLIDARITÉ AVEC LES OTAGES, LA CHANTEUSE ATENU A ASSURER LES OTAGES DE SON SOUTIEN
    Pour Hervé et Stéphane

    Ce Comité de soutien est crée par les amis et les proches d'Hervé et Stéphane. Comme beaucoup, nous avons d'abord respecté l'anonymat de leurs identités avant de révéler leurs noms. Il nous est humainement impossible de rester sans réaction. Une pétition circule. Les signatures manuscrites ou en-ligne sont les bienvenues. Si vous le souhaitez, joignez-vous aux amis, aux proches, aux personnes d'influences, et à tous ceux qui souhaitent que la France reste un pays où la liberté d'expression est une valeur essentielle de la République.TENU A ASSURER LES OTAGES DE

    SON SOUTIEN

     

    http://www.soutienherveetstephane.org/media/00/02/1694079522.JPG

     

    La suite sur ce site .....

     


    1 commentaire
  • Beauvais
    BEAUVAIS Des illuminations à tout prix
    Mardi 16 Novembre 2010
    L’installation des guirlandes de Noël a commencé, elle a été confiée à trois sociétés privées. Début des illuminations : le 3 décembre prochain.


    À l’heure où la Ville veut réduire la facture des illuminations de Noël, trois sociétés privées ont été mandatées pour installer les lumières. Coût de l’opération : 180 000€. La régie municipale a pourtant les moyens techniques de le faire.
    Une trentaine d’années que la Ville confie l’installation des illuminations de Noël à des sociétés privées extérieures. Mais depuis deux ans environ, la donne change.
     Au nom de l’écologie et des restrictions budgétaires imposées par la conjoncture économique, la municipalité a décidé d’alléger la facture des illuminations en passant notamment progressivement à un éclairage basse consommation.
    Pourquoi dès lors ne pas choisir de confier l’installation des luminaires aux services techniques de la Ville, pour minimiser un peu plus les dépenses ? Cette année, les seules pose et dépose des ampoules - confiées à trois sociétés beauvaisiennes (Coretel, Forclum et Télécoise) - sont facturées « 180 000 euros », annonce Jean-Marc Morel, responsable des services techniques.
    Au sein de la régie municipale, « nous avons les moyens techniques de le faire (Ndlr, installer les lumières), reconnaît Nicolas Sannier, responsable de l’éclairage public. Mais nous mettrions trop de temps », faute de moyens humains suffisants.
    Il faudrait tabler sur « environ deux mois et demi » pour tout poser et autant pour la dépose, soit un mois et demi de plus que les sociétés aujourd’hui mandatées.

    Pose de nuit « pour éviter de gêner la circulation »

    Les agents responsables de l’éclairage public sont six, là où les employés dépêchés par Coretel, Forclum et Télécoise sont douze. « La pose serait aussi rétribuée en heures supplémentaires », rappelle Nicolas Sannier. Les guirlandes sont accrochées la nuit, à partir de 18 heures, « pour éviter de gêner la circulation automobile. »

    Il y a une trentaine d’années, « tout était organisé par la régie, des décorations à l’accrochage », se souvient le responsable de l’éclairage public. Mais à l’époque, seules « la rue Gambetta et la place Jeanne Hachette » étaient illuminées.
     Depuis, la ville s’est étendue, les illuminations ne se cantonnent plus à l’hypercentre ; elles ont gagné les boulevards intérieurs et extérieurs.
    Si l’installation des lumières revenait dans le giron public, les sociétés mandatées seraient-elles menacées ? Renseignements pris auprès des entreprises concernées, l’accrochage des luminaires représente une part marginale de leur activité, « disons que c’est un plus, mais c’est très ponctuel. Il faut compter environ 15 jours de travail à Beauvais et une semaine pour quelques autres petites communes dans lesquelles nous intervenons », explique Stéphane Poulet, conducteur de travaux chez Coretel, une entreprise qui travaille le restant de l’année à l’enfouissement des réseaux électriques pour ERDF-GRDF.

    La pose des illuminations de Noël a commencé au début du mois. Les guirlandes seront allumées pour la première fois cette année, le vendredi 3 décembre. Les illuminations cesseront le 3 janvier 2011.
    Les entreprises mandatées par la Ville auront alors « jusqu’à la fin du mois de janvier » pour procéder à la dépose.
    courrier picard
    Ce qui est le plus navrant, c'est que certains particuliers qui illuminent leurs pelouses,
     encore longtemps après que le lumières de la ville se soient tues, pousseront des cris de rage en recevant leur facture d'électricité.
    Certains mêmes, seront incapable de la payer.
    Et tous ces quidams ne sont pas parmi les plus riches. Loin de là, malheureusement.
    Elles vont pouvoir tourner les éoliennes pour fournir cette surconsommation.


    Vive le vent! Vive le vent! Vive le vent d'hiver........

    NavrantCarton rouge
    Tendance


    1 commentaire
  • Beauvais
    BEAUVAIS Pep's : une nouvelle pépinière privée
    Samedi 13 Novembre 2010

    Le chantier  de Pep's avance. Cette nouvelle pépinière d'entreprises privée s'installe également sur la zone franche urbaine du Tilloy.
     C'est une grande première en Picardie. Six associés, tous locataires de la pépinière d'entreprises créée par l'agglomération, ont décidé de créer leur propre structure avec les mêmes services et surtout la même envie de travailler ensemble.
    Il y a deux ans, ils ne se connaissaient pas, travaillaient chacun de leur côté, avaient à peine entendu parler du concept de pépinière d'entreprises.
    Aujourd'hui, ces six associés, issus de trois entreprises installées depuis bientôt deux ans dans la zone du Tilloy (Idée Claire, Navida et Azertaf) partagent tout. Leur café le matin dans les couloirs, mais surtout la même envie de travailler ensemble.
    Si bien qu'ils ont décidé de recréer cette même ambiance dans une nouvelle pépinière d'entreprises, cette fois-ci privée. Son nom ? Pep's. Son credo ? « Convivialité, professionnalisme, rentabilité, réseau. » Située elle aussi sur la zone du Tilloy, juste derrière l'actuelle pépinière de la communauté de d'agglomération, Pep's ouvrira en avril 2011, disposera de 17 bureaux et de services à partager : photocopieuses, services de ménage, réseau informatique, accès internet, affranchissement et distribution du courrier, salles de réunions et espace détente.
    « Le moyen de partager des compétences et des savoir-faire entre entreprises »
    En somme, la reproduction du même environnement et de la même ambiance de travail qui a, selon l'avis de tous les associés, impulsé le développement économique de leurs sociétés respectives.
    « Dès notre arrivée dans la pépinière de l'Agglo, on s'est vite bien entendu et on a tous pris conscience des avantages réels. C'est vraiment le moyen de partager des compétences et des savoir-faire entre entreprises qui travaillent dans des secteurs d'activités différents mais qui ont souvent les mêmes préoccupations
    », défend Charles Loquet, associé d'Idée Claire et de la nouvelle Pep's.
    L'idée est née l'année dernière autour d'un café. « Chacun d'entre nous devait quitter les locaux (NDRL : le bail d'une société dans la pépinière de la communauté de communes ne devant pas excéder 23 mois, renouvelable une fois). Il fallait partir, trouver une solution. En même temps, nous étions attachés au principe », explique Vincent Lafourcade, l'un des dirigeants de Navida, également à l'origine du projet Pep's.
    Pour en savoir plus...


    courrier picard
    Une bonne nouvelle pour l'emploi.
    Il en a bien besoin en ce moment.
    Tendance


    votre commentaire
  • Beauvais
    BEAUVAIS Grosse frayeur pour le car scolaire
    Mercredi 29 Septembre 2010
    La conductrice expérimentée a perdu le contrôle de son véhicule. Heureusement, le car scolaire ne transportait aucun enfant.
        Hier après-midi, la conductrice d'un car scolaire a perdu le contrôle de son véhicule. Le car, qui voyageait à vide, a terminé sa course sur le talus, juste au dessus de la rocade.
    Plus de peur que de mal ! La conductrice d'un car scolaire s'est fait une grosse frayeur hier après-midi. Vers 16h20, en haut
     de l'avenue Marcel-Dassault, au niveau du rond-point du garage Renault, la conductrice a perdu le contrôle
    de son véhicule et a terminé sa trajectoire sur un talus, à hauteur du pont de Tillé, surplombant la rocade D901.
    Le car, qui reliait Saint-Just-en-Chaussée au collège George-Sand, voyageait heureusement à vide.
    La conductrice expérimentée a été choquée et transportée au centre hospitalier de Beauvais.
     Elle travaille depuis plus de deux ans au service de Véolia Transport Picardie.
    Cet accident a entraîné des bouchons pendant quelques minutes, le temps pour les forces de l'ordre de tracter le car et le remettre sur la voie publique.
    Selon les premiers éléments de l'enquête, les mauvaises conditions météorologiques
     - il tombait une pluie fine - pourraient être à l'origine de l'accident.
    courrier picard

    ligne
    Ces entreprises de transport enregistrent de plus en plus d'accidents depuis quelque temps.
    Dans notre région.
    Fort heureusement sans gravité pour les personnes.
    Mais le stress au travail, maintenant très fréquents dans de trop nombreux métiers, n'est pas étranger
    à ces  accidents.
    La grande pression exercée par les entreprises, sur leur personnel, se traduit souvent par ces "dysfonctionnement".
    En matière de transport, les conditions de circulation urbaine sont devenues très difficiles à gérer ces dernières années.
    Alors pas besoin d'en rajouter!
    Quand on sait que le traitement moyen d'un chauffeur routier ou de bus est comparable aux salaires versées par les entreprises de transport, il y a 50 ans.
    En tenant compte de l'inflation des prix, bien entendu!
    Ces métiers ont toujours été très mal rémunérés.
    C'est bien connu!
    Il faut l'aimer ce métier, pour continuer à travailler dans le Bordel actuel...
    Avec la crise du carburant en plus.
    Pour en savoir plus.........
    Dur Dur
         Tendance


    1 commentaire
  • A flatter


    Hello, the flatter is what?
     This tool is more commonly called "smiley" or "hoe" and all gardeners have to hand but, with a handle.
    Mon outil est bien un paroir ou ce que tu veux autre mais en aucun cas uin butteur . My tool is a flatter or whatever you want but in no other case uin scorer.

      . This tool was once pulled by a horse and used to make the aisles of a vineyard clean. Previously, k the only way to fight against the grass was cut or tear.
    . My tool was amended so that it is towed by a tiller and I used to fight against the grass on a large flat surface, such alley of vines and garden in his game without harvesting at some times of the year.  . It goes quickly to make a clean surface, without needing to shake the earth and without herbicides.

    . To learn more .......


    Nos publications sont aussi consultées à l'étranger
    Tendance

    votre commentaire
  • Beauvais
    Beauvais, septembre 2010
    COMMUNIQUE DE PRESSE
    Pont de Paris (RD139e/Beauvais)
    Par devoir de précaution, fermeture totale à la circulation à partir de la nuit du mercredi 22 au jeudi 23 septembre.
    Des mesures de résistance seront réalisées le dimanche 26 septembre 2010

    Construit en 1949, le pont de Paris est un pont-dalle en béton précontraint à quatre travées, d’une portée de 118m. Il enjambe à Beauvais une voie de chemin de fer, un boulevard et le Thérain.
    Dès l’origine, et alors que cet ouvrage est par définition d'intérêt communal, c’est l’Etat (Ponts et chaussées et DDE) puis le Département (après 1971) qui en assurent la maintenance.
     L’un des tous premiers ponts en béton précontraint de France.
    La construction du pont de Paris portant la RD 139e à Beauvais date de 1949. Inauguré le 15 décembre 1951, le Maître d’ouvrage de l’époque était l’Etat, la Maîtrise d’oeuvre fut assurée par les Ponts et Chaussées et les travaux réalisés par la STUP (Société technique pour l’utilisation de la précontrainte) par précontrainte intérieure par post tension.
     Ce procédé, invention de l'ingénieur Freyssinet, sera très utilisée pour la reconstruction, après la 2nde guerre mondiale, car il permet des économies d’acier et de béton alors que ces matériaux connaissent une pénurie.
    Les différentes visites réalisées par les Ponts et Chaussées montrent dès 1960 que l’ouvrage présente un problème étanchéité et des fissures transversales, du fait notamment de la technique de construction, peu maîtrisée à l'époque.

    Pour en savoir plus.......


    Tendance



    votre commentaire
  •      Une nouvelle Attaque
           Une nouvelle Arnaque




    votre commentaire
  • Un nouvel exemple de Mail malveillant

     
    Pour en savoir plus.......
    Tendance


    votre commentaire
  •  


     
    Epicier ambulant : la nouvelle vie de Sébastien
    Tous les matins, Sébastien retrouve son camion pour une tournée dans les alentours de Bernay

    Tous les matins, Sébastien retrouve son camion pour une tournée dans les alentours de Bernay

    Menacé de licenciement, il a créé sa propre entreprise : une épicerie ambulante qui sillonne les villages de l'Eure...

    C'est l'histoire d'une reconversion originale. Celle de Sébastien, ancien empoloyé de l'équipementier automobile Wagon Automotiv à Orbec, près de Bernay.

    Au mois de juillet, il a senti le ..............

     

    Logo : France 3
    <blink>Article déjà publié sur le Blog le 28 mai 2010</blink>


    votre commentaire

  • THERDONNE
    La folie des stops s’empare des villages
    Obnubilés par la sécurité routière, les maires des petites communes prennent des décisions parfois radicales.
    Comme à Therdonne, où l’édile a fait fleurir les panneaux stop.
     
    Attention, stop!
     La folie des panneaux stop envahit les villages de l’Oise. Dernier exemple en date à Therdonne, commune d’un millier d’habitants. Pour la rentrée, le maire, Denis Deslandes, a fait poser pas moins de sept stops en enfilade là où il n’y avait que des priorités à droite. Il faut dire que son village est devenu la déviation non officielle pour les habitants des communes alentour qui veulent se rendre à la zone commerciale de Beauvais sans tomber dans les embouteillages.
    Vous habitez Laversines, Nivillers ou encore Rochy-Condé, et vous travaillez ou faites vos courses à Beauvais? Vous faites donc probablement partie des nombreux conducteurs qui chaque jour envahissent Therdonne aux heures de pointe pour éviter le goulot d’étranglement de la N 31. 5 000 véhicules par jour

    Tout a commencé par un diagnostic édifiant, qui est venu donner de l’eau au moulin de  Denis Deslandes.
    Sur une semaine de comptage, on a dénombré pas moins de ................

    Pour en savoir plus.......
    Tendance


    Le Parisien


    votre commentaire
  • La consommation en baisse en avril


    Publié le 26/05/2010

     
    Les dépenses de consommation des ménages en produits manufacturés ont baissé de 1,2% en avril par rapport à mars
    Les dépenses en biens durables ont fortement diminué (-4,4%), un recul provoqué par la nouvelle chute des achats automobiles (-9,5% en avril), après une baisse de 11,2% sur l'ensemble du premier trimestre.
    En mars, la consommation avait connu une hausse de 1,6% (chiffre révisé à la hausse de 0,4%).
    Les dépenses en équipement du logement sont en...............
    Pour en savoir plus.......

    WSUn jardin blanc

    Tendance                          


    votre commentaire
  • Mercredi 26 mai 2010 3 26 /05 /2010 10:40

    Chers blogueurs,

      Il y a quelques jours, le sénateur Jean-Louis Masson a déposé une proposition de loi visant à imposer à tous les blogueurs de ne plus écrire sous un pseudo mais sous son vrai nom, avec une obligation d'afficher ses coordonnées. Une "solution" abusive, qui ne repose sur aucune donnée concrète ni aucune étude, face à un problème qui s'attaque encore une fois à la liberté d'expression sur Internet.

      Ayant toujours mis un point d'honneur à défendre, avec conviction, vos droits de blogueurs, OverBlog a réagit rapidement en publiant une lettre ouverte au sénateur Masson pour lui signifier les raisons de notre opposition.

      Une pétition initiée par les principaux acteurs de la blogosphère (Wikio, Mozilla, OverBlog, Blogspirit, Canalblog, la Quadrature du Net, Reporters Sans Frontières et TypePad) a été lancée et peut être signée par tous chez Wikio.

      Nous vous invitons à lire notre lettre ouverte et cet appel (pétition) pour la défense du droit à l'anonymat sur Internet, afin de mieux comprendre cette situation et notre réaction. Merci à tous ceux qui souhaiteront y prendre part pour défendre ce droit qui est le votre !

      >> Lire également la réaction de Frédéric Montagnon, PDG d'OverBlog, sur son blog

        tee-shirt-liberte-expression2.jpg

     

    Tendance

     


    votre commentaire
  •    

    Message de LECHOJOVACIEN - Deux chiens ont été perdus samedi 21 vers 19H au hameau des horgnes. Si vous les apercevez deux numéros de téléphone sont à votre disposition. - S'adresser à LECHOJOVACIEN -

    Cliquez ici !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique