• JACKY LEBRUN

      PICARDIE Ils ont réussi sans avoir le bac

     Vendredi 15 Juin 2012

      Jouy
     



    Chrystel, animatrice à France Bleu Picardie, Jacky, président de la chambre régionale de commerce, et Capucine, étudiante, ont tracé leur route sans avoir le bac.

    Lundi, plus de 20 000 lycéens picards plancheront sur le baccalauréat. Si l’échec est redouté, démonstration en trois cas que l’on peut s’en sortir sans le précieux sésame.

    1 JACKY LEBRUN, LE SUCCÈS D’UN APPRENTI BOUCHER
    Ce jeune homme de 74 ans est une des personnalités qui compte en Picardie. Et pourtant, Jacky Lebrun, président depuis janvier 2011 de la chambre régionale de commerce et d’industrie (CRCI), n’est pas titulaire du baccalauréat. « De toute façon, mes parents n’avaient pas les moyens de me payer des études, la question ne se posait même pas ». Mais pour qui aime son travail, la boucherie sait être reconnaissante.
    Ce fils de cordonnier embrasse une longue carrière dans son village natal de Jouy-sous-Thelle, au sud de Beauvais, à l’âge de 14 ans.
    L’aventure professionnelle se termine il y a trois ans sur le plateau de Creil, ou il a créé deux commerces florissants.
    Sans dénigrer les longues études, le président de la CRCI, titulaire d’un simple CAP de boucher, s’est forgé une conviction : « Évidemment, on peut réussir sans le bac, mais il faut rapprocher l’Éducation nationale de l’entreprise, insiste Jacky Lebrun. Si on revalorise l’apprentissage, je suis persuadé qu’en moins de 5 ans on verra 10 % de gamins en moins dans les rues. »

    2 CAPUCINE, LES ÉTUDES SUPÉRIEURES SANS LE BAC
    Le chemin a été un peu tortueux. Mais à l’âge de 25 ans, Capucine Cardot est une étudiante épanouie qui termine sa 4ème année d’Histoire de l’art à Amiens, sans avoir eu son bac. « J’ai échoué à l’examen en 2006, après avoir déjà redoublé ma seconde, raconte Capucine. Ce fut pour moi une sorte de déclic. »
    Elle délaisse les cours de maths et les livres d’histoire pour se consacrer à l’artisanat d’art en suivant un CAP broderie-main à Paris.
    L’obtention d’un brevet métier d’art (BMA) lui donne l’équivalence d’un bac professionnel et lui permet d’intégrer l’université. « Je sais aujourd’hui que j’ai fait le bon choix, analyse l’étudiante. Je m’étais enfermée dans une voie générale qui ne me correspondait pas. Toute ma scolarité, j’ai eu l’impression de subir, jusqu’à ce que je prenne la bonne décision. »

    3 CHRYSTEL ROUCHON, LA VOIX TOUTE TRACÉE
    Les auditeurs de France Bleu Picardie connaissent certainement sa voix, un peu moins son parcours. Chrystel Rouchon, l’animatrice de « France Bleu vous rapproche » (du lundi au vendredi de 16 h 30 à 18 heures), n’a pas eu besoin de passer son bac pour vivre de sa passion.
    Originaire de Gueret, près de Limoges, cette professionnelle accomplie, picarde d’adoption depuis 1999, a su très tôt ce qu’elle ferait de sa vie. À 14 ans, elle vit une première expérience d’animation dans une radio locale avant d’être repérée par le directeur de Radio France Creuse.
    Trois ans plus tard, elle devient la plus jeune animatrice de la station, et abandonne définitivement les études. « J’ai beaucoup discuté avec mes parents qui n’ont eu aucun mal à comprendre, raconte Chrystel. Moi, je ne me suis pas posé la question, c’était une évidence. Et quand je croise d’anciens camarades de classe qui ont eu leur bac mais exercent un métier qu’ils n’ont pas vraiment choisi, je me dis que j’ai beaucoup de chance. »
    Pour autant, Chrystel ne remet pas en cause l’importance du diplôme, bien au contraire. « Si j’avais un conseil à donner à un jeune ce serait "passe ton bac d’abord". J’ai eu la chance de savoir exactement ce que je voulais, et à cette époque-là, à force de volonté et de travail, on pouvait faire beaucoup de choses. C’est certainement beaucoup plus dur aujourd’hui. »

    FABRICE JULIEN

    courrier picard


     Remerciement à :
    Géraldine Morgan  
    « Le meilleur des carnets de Jules Hostouley - 06/05/2012Bulletin Météo du 9 août 2012 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :