•  

    Premiers semis 2014
     
    Les petites serres ont repris du service
    WS
     
      Répondre au sujet
       

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  • Amuses Gueules d'un loup qui vous aime
      Bonjour   Bonjour c'est bientôt Noël  
    Et je vous met ces simples images qui parlent d'elles mêms








    Je les ais trouvé sur Facebook

    FaceBook http://www.facebook.com/pages/Photo-spirit/112790698817213

    bon réveillon et bonne création et joyeux Noel

    Bonne fête
      Répondre au sujet

     Pour vos réveillons et vos repas de fin d'année 

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  • Réunion des jardins familiaux
    Réunion des jardins familiaux
    13/12/2013




    MOLIENS
    Le président Jacques Ménival (au centre) a prévu d'organiser l'assemblée générale de la section des jardins familiaux, le 8 février prochain.
    Imprimer- A +
    Les jardins familiaux, sections de Moliens, ont tenu une réunion en ce début du mois de décembre. Le prix de la carte reste inchangé, elle conserve son prix de 14 euros comprenant la collection (27 paquets de graines et 3 paquets de haricots).
    Différentes dates de manifestations ont décidées, telle l'assemblée générale qui se déroulera à la salle des fêtes le 8 février, le bal des jardiniers se dansera le 1 er mars. Deux dates sont à l'étude (le 17 ou le 24 avril 2016) pour le congrès départemental.

    Des inscriptions ont été enregistrées pour rejoindre la section qui comprend près de 215 adhérents.
    Ces nouveaux arrivants viennent remplacer l'arrêt d'anciens jardiniers qui ont été remerciés, par le président, Jacques Ménival, pour leur longue fidélité.
    INGRID CORDIER



     
     
      Répondre au sujet
          Je me souvient de l'époque où  l'on pouvait se procurer pour un prix très modique,  cette collection  de 30 paquets de graines.
    Cela auprès d'un collègue, Président d'un site de Jardins ouvriers.
    Toutes les variétés potagères y étaient bien représentées.
    14€ pour cette collection, alors qu'un paquet de graines du commerce avoisine le plus souvent les 3 €.
    WS
      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  • Le Jardin de Bene
      BRF
    Le Jardin de Bene 



    Photo
    Source des images et du texte
      Répondre au sujet
        Un éclairage nouveau sur cette pratique d'amendement.
    Très efficace en matière de restauration de la couche d'humus dans nos potagers et nos jardins.
    Les sous-produits de la taille des espaces végétalisés de nos communes sont encore très peu valorisés.
    Ils finissent sur un tas de compostage, sans discernement, sans valorisation.
    Ils donneront à terme un terreau ordinaire.
    Tout en se privant des qualités microbiologiques et physiologiques du BRF
    .  WS
      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  •  

    Comment choisir votre sapin de Noël ?
      Sapin Nordmann ou épicéa : comment choisir votre sapin de Noël ?
     28/11/2013
    Le sapin Nordmann est sans conteste le sapin de Noël chouchou des Français. Quand l'acheter ? Comment le conserver plus longtemps ? François Pauly, responsable de la filiale végétale de Jardiland, nous donne ses conseils.

              

    Cinq millions. C'est le nombre de sapins de Noël vendus chaque année en France à la période de Noël. Véritable symbole des fêtes de fin d'année, le sapin est l'arbre décoratif préféré des Français en décembre. Depuis cinq ans, le sapin Nordmann s'affiche en tête des ventes. Pourquoi un tel engouement ? Comment faire pour avoir un sapin au top le jour J ? Réponse avec François Pauly, responsable de la filière végétale du groupe Jardiland.

    Quelle espèce de sapin pouvons-nous trouver cette année ?
    François Pauly : À Jardiland, nous proposons un éventail très large. Les principaux restant le sapin Nordmann et l'Epicéa. À côté vous pouvez trouver l'Omorika, le Nobilis, le Pungens et bien d'autres espèces vendues en conteneur.

    Parmi ces différents sapins, lequel vendez-vous le plus ?
    François Pauly : Le sapin Nordmann. À lui seul, il représente 60 % de nos ventes. Il y a six ans, l'Epicéa se plaçait en tête, mais ces dernières années il y a eu un vrai basculement.

    Pourquoi un tel engouement pour le sapin Nordmann ?
    François Pauly : C'est un sapin noble qui a l'avantage de proposer le meilleur rapport qualité prix (à partir de 21,30 euros, ndlr). Il est très intéressant à travailler, il pousse moins vite que les autres et demande une attention particulière au moment de la taille. Au niveau esthétique, il a une belle conicité et ses étages sont bien marqués, ce qui facilite sa décoration.
    Mais l'engouement pour le sapin Nordmann est principalement dû à sa résistance. Il tient mieux que les autres sapins, ses aiguilles tombent beaucoup moins rapidement. Même dans un appartement chauffé, le sapin reste beau et ses aiguilles ne se détachent pas. Nous n'avons jamais eu de retour négatif sur le sapin Nordmann.

    En revanche, on ne retrouve pas l'odeur si particulière du sapin ?
    François Pauly : Non, c'est le seul reproche qu'on peut lui faire. C'est l'Épicéa qui dégage cette odeur spécifique que l'on attribue souvent aux sapins de Noël. Si vous y êtes particulièrement attachés, vous pouvez toujours acheter quelques branchages d'Épicéa pour décorer votre intérieur. Vous aurez ainsi la qualité du sapin Nordmann, plus ce parfum caractéristique de Noël.

    Quand faut-il acheter un sapin de Noël Nordmann ?
    François Pauly : Pour qu'il soit beau le jour de Noël, l'acheter environ 15 jours avant, ça me semble bien. Si le sapin est dans un vrai conteneur avec ses racines vous pouvez bien évidemment l'acheter plus tôt.

    Quels sont vos conseils pour conserver au maximum notre sapin Nordmann ?
    François Pauly : Veillez à ne pas le mettre devant une source de chaleur (chauffage, exposition au soleil à travers une baie vitrée, ...). S'il est en motte, arrosez la bien, vous pourrez ainsi facilement le garder jusqu'à mi-janvier, voir jusqu'à la fin du mois. Là encore, si vous l'achetez en conteneur, c'est différent. Vous pouvez le replanter et le garder des années.
    En savoir plus sur http://www.cotemaison.fr/shopping-tendance/sapin-nordmann-comment-bien-choi…

    Malvina Hamon

                   Bonne fête
       Répondre au sujet
       

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  • Vers blancs et verte pelouse
      On évite les vers blancs dans la pelouse
    Pour lutter contre les larves des hannetons, ces gros vers blancs qui détruisent les racines des pelouses et des plantes potagères, adoptez des mesures préventives, efficaces et faciles.
    Bien des jardiniers se plaignent, cette année, des ravages causés à leur pelouse ou aux légumes par les vers blancs qui sont les grosses larves des hannetons. Leurs dégâts ne doivent rien au hasard, ces insectes étant devenus assez rares. Ils sont dus pour l'essentiel à de mauvaises pratiques de jardinage, faciles à corriger.
    Mais il est maintenant trop tard pour agir de manière curative, que ce soit d'une façon biologique (apport de nématodes parasites des vers blancs) ou même chimique (très toxique pour les bons insectes et les lombrics du sol).
    N'enterrez ni herbe ni fumier
    Souvent pratiqué en automne, avant de ressemer la pelouse ou pour créer un coin potager, l'enfouissement de l'herbe attire au printemps suivant de nombreux insectes ravageurs. Celui du fumier ou du compost au fond du sillon de bêchage provoque les mêmes désordres.
    Normal : la matière organique fraîche enfouie fermente et attire les femelles qui, sans doute, savent d'instinct que leurs jeunes larves se nourrissent des débris végétaux présents en profondeur.
    En deuxième année, les larves remontent vers la surface et consomment les racines vivantes. C'est à ce moment que les dégâts apparaissent. À l'approche de l'hiver, la plupart redescendent en profondeur.
    Lors du bêchage préparatoire du potager et pour les plantations, arrachez toutes les herbes sans les enfouir. Ramassez les larves que vous trouvez et donnez-les au rouge-gorge.
    Tonte haute toute l'année
    La tonte courte favorise les attaques des ravageurs de la pelouse : hanneton, tipule (ver gris), taupin (ver fil de fer).
    On suppose que les insectes trouvent plus facilement l'accès à la terre pour y pondre alors qu'une herbe haute freine leur repérage et leur progression vers la surface du sol.
    La tonte haute favorise aussi un enracinement plus profond et plus dense qui résiste mieux aux attaques des vers blancs et à la sécheresse. Solution : régler la hauteur de la tondeuse à plus de 5 cm. La pelouse restera saine et bien verte.
    Épargnez les cétoines

    Les gros vers blancs, souvent présents dans le compost et dans le terreau des jardinières, appartiennent à une autre espèce, la cétoine dorée. Ils ne s'attaquent jamais aux racines mais consomment les débris végétaux (bois, feuilles, tourbe, écorces) en décomposition. De bons vers blancs à préserver avec bienveillance.
    Denis PÉPIN
    .
      Répondre au sujet
       

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

     


    votre commentaire
  • Le symbole du Souvenir 
      Citation

    Le coquelicot artificiel continue de fleurir comme le symbole du Souvenir au cours de la semaine précédant les cérémonies commémoratives officielles du 11 novembre. Aujourd'hui, des millions de Canadiens et de Canadiennes portent l'emblème rouge vif afin de se souvenir et d'honorer les milliers de leurs compatriotes qui sont morts à la guerre.

    Le coquelicot, symbole du souvenir

    Photos
    Le coquelicot au CanadaAu Canada, la fabrication du coquelicot, porté à la boutonnière, remonte à 1922. Les dons recueillis en échange des coquelicots étaient destinés au soutien d'anciens membres du militaire, leurs familles, et pour promouvoir le souvenir.
    Collection d'archives George-Metcalf, MCG 19760167-008



    Le coquelicot aux États-UnisAux États-Unis, la journée du Souvenir s'appelait, à l'origine, « Decoration Day ». C'est en 1920 qu'Anna Guérin, la « dame aux coquelicots française », dont le nom figurait sur la cocarde en forme de fleur, vendit ses premiers coquelicots à l'American Legion.
    Collection d'archives George-Metcalf, MCG 19720228-001


    Le coquelicot en Grande-BretagneLe Earl Haig Fund, un organisme caritatif écossais, offre soutien et assistance aux anciens militaires et à leur famille. En novembre, il tient sa campagne du coquelicot dans le but de lever des fonds destinés au financement de ses activités.
    Collection d'archives George-Metcalf, MCG 19870088-002


    crayon     

    Avis de la rédaction
    Le 11 novembre a l'air de susciter plus de ferveur auprès du public Anglos-Saxons..
    Chez nous la commémoration du 11 novembre semble s'estomper chaque année
    Surtout que maintenant le dernier Poilus est décédé..

    Bonsoir
      Répondre au sujet
       

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  •  

    Hôtel à insectes

      Hôtel à insectes  

    Message de Jako

     


    Favoriser l'installation de  la faune locale pour  lutter naturellerement contre les ravageurs au jardin ,et  pour la préserver des rigueurs de l'hiver une petite construction bien sympathique
    Pour vous aider à construire ce type de réalisation
    Ce modéle est installé et presenté chez Terre Vivante.
    Pour plus d'infos et plan de la construction
    http://www.terrevivante.org/237-construire-un-hotel-a-inscetes.htm
    Un autre, tres bon lien, presentant "des maisons à insectes" avec fiches de renseignements sur leurs occupants
    http://jardinoscopeprat.canalblog.com/archives/2007/10/24/6653245.html#comm…

      Répondre au sujet
       

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  

    votre commentaire
  • OISE Les jardiniers familiaux s'étendent
     Lundi 30 Avril 2012
     La salle socioculturelle d'Auneuil accueillait, hier, quelque 330 adhérents des jardins familiaux de l'Oise à l'occasion du congrès départemental. Le point sur l'année écoulée.
    Hier matin, sous des trombes d'eau, ce n'était pas un temps à mettre un jardinier dehors ! Cela tombe bien, ils étaient tous réunis à la salle socioculturelle d'Auneuil où les jardins familiaux de l'Oise organisaient leur assemblée générale.

    1 MANQUE DE BÉNÉVOLES

    La séance a démarré par l'appel. Les jardins familiaux regroupent, en 2011, 5 781 adhérents dans l'Oise, réunis en 50 sections. La section la plus pourvoyeuse de jardiniers est celle de Creil, avec 440 adhérents, la plus petite est celle de Laigneville, avec 16 adhérents.
    « Le nombre d'adhérents reste stable mais les bénévoles se font de plus en plus rares. Des personnes qui veulent s'investir, c'est devenu une denrée rare », observe Michel Leblond, le président des jardins familiaux.

    2 DE NOUVELLES PARCELLES À CONQUÉRIR

    La liste d'attente, afin d'obtenir une parcelle dans les jardins familiaux, reste d'actualité. Pour satisfaire aux demandes, 13 nouvelles parcelles seront réalisées aux Champs Dolents, dans le quartier Argentine de Beauvais, et 15 autres dans le quartier Voisinlieu : «Cela donne des idées aux Compiégnois, qui n'ont que 380 jardins contre 1 200 à Beauvais, poursuit Michel Leblond. Philippe Marini consent à faire un effort. L'agglomération est en train de recenser les terres éventuellement disponible s. »

    3 BAISSE DE SUBVENTION

    Daniel Verhaeghe, le trésorier de l'association, n'a pas mâché ses mots sur les finances. « Je tiens à remercier le Conseil général pour leur subvention réduite loin des préoccupations du terrain. »

    En effet, la subvention annuelle du Département est passée de 4 000 à 3 000 euros. «Quand on a un jardin, c'est entre 1 000 et 1 200 euros d'économie. C'est mieux que d'assister des personnes démunies, avec des chèques ».

    4 LA PROTECTION

    La question des assurances a été débattue, et notamment contre les recours abusifs de certains adhérents, «qui vous assignent au tribunal au moindre problème ».
    Comme dernièrement, à Compiègne, un membre a contesté son expulsion pour cause de non-entretien de son jardin : «Généralement, cela s'arrange en conciliation. Ils lui ont trouvé une autre parcelle... plus loin ».
    L'an prochain, ce sera au tour des jardiniers de Villers-Saint-Paul, dans le Creillois, d'accueillir le congrès annuel.

    FANNY DOLLÉ

     

     Toujours le manque de bénévoles. Une espèce en voie de disparition. Une espèce à protèger. Pour les subventions, il va bien falloir se serrer la ceinture, un jour ou l'autre, en ces temps de crise. Dommage qu'une fois de plus, dans le cas présent, ce sont les plus faibles qui vont en faire les frais. Dans les jardins familiaux, on rencontre très rarement des millionnaires.

    Tendance

     Tendance  Forum   Facebook

    votre commentaire
  • 11ème marché aux fleurs à Aux Marais 

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Pour la onzième année consécutive Madame Martine Boulet présidente de l'association Aux-Marais Avenir et habitante de la commune depuis toujours, organise le 11ème marché aux fleurs à Aux Marais, aidée pour cela par une grande équipe de bénévoles plein d'enthousiasme...Bravo!

    Tendance

    Tomates anciennes et de collection

     140 Plants - 140 Variétés - 1 de chaque

    Taxi-Brouette ...Et ça roule!

    Hé oui mon bon monsieur... Â midi plus que 12 pieds à vendre.

    Malgré un temps très chargé la pluie s'est retenue, cet après-midi.

    Beaucoup de visiteurs et beaucoup d'acheteurs

    Propos de jardiniers

    Self-service en fleurs en tout genre.

    Royal: Que de l'orchydée

    Au milieu de l'après-midi, des étals dévastés pacifiquement par les acheteurs.

    quel succès!

    L'été sera fleuri ou ne sera pas!

    Le magnifique parterre jaune du matin se réduit comme peau de chagrin, en fin d'après-midi.

    Les nombreux acheteurs en sont responsables.

    Légumes du soleil, légumes du midi. Poivrons, aubergines et piments.

    Il va faire chaud sous les papilles, cet été!

     De sympathiques maraichers présents tous les mardi matin à Gournay.

    Nous avons souvent appréciés leurs produits

      5 légumes par jour : Le compte y est!

     

     Faites votre choix, mesdames & messieurs.... Vous ne payerez qu'en sortant!

      Très belle fête aux Fleurs, très beau marché au Fleurs. Une très belle journée. Et pourtant toutes les prévisions météo donnaient la journée du 8 mai comme la pire en matière de précipitation. Donc on a installé le matériel sous un léger crachin et vers 10h00 du matin la pluie s’est éclipsée, en silence, sur la pointe des pieds. Malgré un plafond très chargé, de nombreuses éclaircies ont pu mettre en valeur les milliers et les milliers de fleurs, présentées, exposées et proposées à un public très nombreux, averti et amoureux de toutes ces splendeurs. Les organisateurs déclarent n’avoir pas encore vu une telle affluence ; tant ils avaient craint une baisse de visiteurs, qui auraient pu être découragés par cette météo exécrable. On a pu aussi remarquer de nombreuses expositions et ventes d’objets artisanaux et artistiques. Enfin on n’a pu apprécier le travail magnifique des nombreux bénévoles, qui sans eux cette fête n’aurait tout simplement pas lieu. Encore une fois : Bravo !Après ce succès remarquable, on se donne rendez-vous le 8 mai 2013, pour participer à cette journée exceptionnelle.

    Tendance

     

    PS

    Étant vendeur moi-même, et ne pouvant quitter mon emplacement, je regrette de n'avoir  pu présenter que les exposants qui étaient voisins de mon modeste étal.

      Tendance  Forum

    2 commentaires
  • Une architecture organisée autour des quatre éléments
    dimanche 01 août 2010


    Justine Amant, jardinière de la Ville affectée à plein temps à la maladrerie, devant du fenouil.
    Le jardin historique et botanique de la maladrerie est clos et organisé en carrés autour d'un point central, une fontaine dont l'eau affleure au sol.
    Ce point d'eau est lui-même au centre du « cloître », appelé ainsi à cause de son dépouillement : quatre carrés d'herbe, sans fleurs, aux contours jalonnés d'un rang bas de buis, délimitant quatre allées, le tout ceint d'une clôture de charmes haute, bloquant la vue au-delà vers l'ensemble du jardin. « Ces quatre carrés symbolisent les quatre éléments », détaille Sophie Lechevalier, responsable de la maladrerie.
    Des carrés surélevés
    Mais bien avant d'atteindre le chœur spirituel du jardin, on y est entré en poussant une porte de fer ajourée.
    On découvre les carrés de simples, c'est-à-dire les plantes aromatiques et médicinales les plus variées, et pas toutes médiévales : violettes, origan, marjolaine, hysope, thyms serpolet et citron, ciboulette, sarriette, menthe des jardins, ail en fleur, fenouil...
    Les carrés potagers occupent tout le pourtour du jardin ceint d'une haie de charmilles et de hêtre mêlés. Comme les simples, les carrés potagers sont surélevés afin de faciliter la récolte, les buttes de terres étant retenues par un tressage de lanières de fer.
    On cultive là potimarrons, tomates rouges, jaunes, cœur de bœuf, épinards, oseille, navets, aubergines, choux, haricots, radis noirs et roses de Pâques, panais, oignons, betteraves noires d'Égypte, salades rouges, endives, céleri rave, blettes... Les plantes sont systématiquement paillées afin de retarder la déshydratation de la terre et d'éviter, à son contact, le pourrissement des légumes.
    La sécheresse
    Dans un carré central consacré aux petits fruits, framboises rouges et jaunes, cassis, groseilles et vignes blanches poussent à côté du jardin ornemental destiné à Marie. Il dispose de la seconde fontaine du jardin autour de laquelle poussent lys, roses, iris, campanules, sedums, verveine, bleuets, dahlias, œillets, asters...
    Ce carré a souffert de la chaleur, tout comme le dernier qui clôt la visite, celui des céréales - blé, orge, avoine, petit épeautre... - qui a subi la même pluie de soleil. Quelques courges d'ornement donnent un peu de vie à ce carré ras et terreux que masque une couche de paille...

     


    Un article sur le jardin de la Maladrerie qui ressuscite des méthodes ancestrales. Pour lutter contre la sècheresse.

    En ce début de printemps on peut s’interroger sur le déficit en eau de notre région et d’une grande partie de la France.

    62mm en janvier ; c’est un peu juste. 34 mm en février ; pas assez. 20 mm seulement depuis le début du mois ; c’est régime sec !.

    Le printemps 2012 sera-t-il aussi sec que celui de 2011. Â peine 130mm  de précipitation sur les cinq premiers mois de l’année, en 2011.

    Si la sècheresse se confirmait, il faudrait, alors, adopter quelques-unes des méthodes de l’article ci-dessus.




    Tendance

     

     

    votre commentaire
  • Récolte du 28 août 2011


    De nouvelles formes viennent s'inviter à la récolte.
    Voyage apparait ici avec ses formes tourmentées

    Bilan 2009/2010

    Le bilan ci-dessous permet de constater une récolte analogue à celle de 2009
    En 2010 le mois d'octobre fut un mois de grosse production avec 51kg642 contre 25kg400 pour octobre 2009.
    Les années se suivent et ne se ressemblent pas toujours.
    4 ou 5 pieds touchés par le mildiou depuis une semaine.
    Toujours aucun traitement dans les serres.

    Date
    Poids
    Total : 47kg810 28/8/09
    45kg550
    28/8/10
    21kg142


    1 juillet 2011 300gr
    3 juillet 2011
    100gr
    6 juillet 2011
    200gr
    10 juillet 2011
    500gr

    15 juillet 2011
    500gr
    18 juillet 2011
    500gr
    24 juillet 2011
    800gr



    26 juillet 2011
    700gr
    29 juillet 2011
    300gr
    30 juillet 2011
    350gr
    1 Août 2011
    2kg300

    Amana Orange

    3 Août 2011
    2kg250

    Soldacky


    Limmony
    9 Août 2011
    3kg500
    En serre



    Géante d'Orenbourg

    10 Août 2011
    4kg910
    Extérieur

    Great White beef
    Potiron écarlate
     

     
    19 Août 2011
    8kg900
    Extérieur


    Summer Cider

    Green Pineapple
     
    24 Août 2011
    13kg500
    En serre


    Dutchmann

    Hungarian Heart


    28 Août 2011
    9kg700
    Extérieur

     

            


    votre commentaire
  • 10e Journées de la Rose à l'Abbaye de Chaalis


    11 juin 2011
    Les Journées de la Rose fêtent cette année leurs dix ans. Elles se déroulent du 10 au 13 Juin à l'Abbaye Royale de Chaalis. Elles sont placées sous le parrainage de Jacques Rocher, président d'honneur de la fondation Yves Rocher. Les Journées de la Rose mettent à l'honneur la conservation de la nature, l'éducation à l'environnement, l'engagement en faveur du développement durable. De nombreux professionnels du monde végétal sont présents lors de ces quatre jours : pépiniéristes, artistes, rosiéristes... C'est également l'occasion de découvrir ou redécouvrir la magnifique Roseraie de l'Abbaye. Cette année, Jacques Rocher baptisera le Rosier Yves Rocher. La création de ce rosier a été confiée au rosiériste Mela Rosa. Au programme aujourd'hui : animation musicale à 14 heures, baptême du rosier Yves Rocher à 15 heures. Réalisation collective d'un mandala en pétales de roses par Syvie Faye.



    Photo Structurae Jacques Mossot

    Abbaye royale de Chaalis - Abbatiale Notre-Dame - Vestiges du transept et du choeur et à l'arrière plan le nouveau bâtiment construit à partir de 1752 suivant les plans donnés par l'architecte Jean Aubert et approuvés le 4 juin 1739.


     


    Une nouvelle rose est née..
    Souhaitons lui  tout le bonheur possible.
    Bien que beaucoup d'obtentions récentes ne tiennent pas toutes leurs promesses.
    Mais où sont passés les rosiers d'antan! Crying or Very sad

    Tendance 

     


    votre commentaire
  • Rétrospective
    Tomates Anciennes à jouy sous Thelle
     
     

    Les tomates de Marmandin

    Tomates Anciennes et  de Collections
     Près de 100 variétés
     

    Veuillez contacter le Blog pour les coordonnées de Marmandin

    Ou le forum de Jouy sous Thelle

    http://jouysousthelle.xooit.com/t1305-Tomates-Anciennes-et-de-Collections.htm#tomate

      Pour en voir un peu plus...........

     

    Crayon

     Tendance 

    Elle est pas belle la vie


    votre commentaire

  • La coccinelle de Halloween
    Un nouvel envahisseur a fait son apparition en Ile-de-France.
    La coccinelle de Halloween est devenu le cauchemar des jardiniers.
    «IL Y EN A PARTOUT depuis plusieurs années, mais là, on note une
    concentration et des agrégations importantes en Ile-de-France »,
    analyse Eric Lombaert, ingénieur spécialisé dans les espèces invasives
    à l'Institut national de recherche agronomique (Inra).
    C'est le cas à Châtenay-Malabry, où la « coccinelle de Halloween » a été
    repérée il y a quelques jours en grand nombre.
    Philippe Bouchard, un habitant de cette commune du Sud-Hauts-de-Seine
    en a fait les frais.
    Amateur, comme beaucoup, des fameuses « bêtes à bon Dieu »,
    aujourd'hui il ne sait plus à quel saint se vouer.
    « Il y a une dizaine de jours, des nuées de coccinelles sont apparues,
    se souvient-il.
    Il y en avait des centaines.
    Elles profitent du moindre espace pour pénétrer dans la maison... »
    Une fois à l'intérieur l'animal s'agglutine en amas peu ragoûtants
    et lorsqu'on les écrase, elles dégagent une odeur pestilentielle.
    « J'ai contacté l'Inra », précise Philippe Bouchard avant d'expliquer
    la méthode à suivre pour se débarrasser de ces invitées indésirables :
    « La seule méthode, c'est l'aspirateur.
    J'ai passé des jours à les éliminer ainsi.
    Après, comme elles sont très résistantes, il faut les mettre plusieurs
    heures au congélateur. »
    Pour en savoir plus.......
    Le Parisien.fr 7 nov 2007- Extrait
     
    Tendance  



    1 commentaire
  • On évite les vers blancs dans la pelouse
    dimanche 07 novembre 2010
    Pour lutter contre les larves des hannetons, ces gros vers blancs qui détruisent les racines des pelouses et des plantes potagères, adoptez des mesures préventives, efficaces et faciles.
    Bien des jardiniers se plaignent, cette année, des ravages causés à leur pelouse ou aux légumes par les vers blancs qui sont les grosses larves des hannetons. Leurs dégâts ne doivent rien au hasard, ces insectes étant devenus assez rares. Ils sont dus pour l'essentiel à de mauvaises pratiques de jardinage, faciles à corriger.
    Mais il est maintenant trop tard pour agir de manière curative, que ce soit d'une façon biologique (apport de nématodes parasites des vers blancs) ou même chimique (très toxique pour les bons insectes et les lombrics du sol).
    N'enterrez ni herbe ni fumier

    Pour en savoir plus....

    Denis PÉPIN
    .

    Tendance     


    1 commentaire

  • FOUENCAMP (80) Le sanctuaire des 1 024 hérissons

    Vendredi 12 Novembre 2010

    S'il pèse moins de 600 grammes, un hérisson ne pourra pas survivre à une hibernation. Ici, on veille sur eux.
     Certains sont restés coincés dans un grillage ou ont reçu des coups. D'autres sont malades. Chaque année, Anne Burban et Patrick Fingar soignent une centaine de hérissons.
    Jamais ils n'auraient imaginé en arriver là. Depuis la création du Sanctuaire des hérissons en 1998, Anne Burban et Patrick Fingar ont soigné 1 024 de ces petits mammifères. « On a été propulsés avec Internet », reconnaît Patrick, qui chaque soir, une fois son tablier de cuisinier rangé, prend les appels émis de tout l'Hexagone. Au bout du fil : des personnes, qui, bien souvent, recueillent un hérisson mal en point et ne savent pas comment agir.
    Dans la journée, Anne est secrétaire à l'université. Chaque matin, avant le travail, elle change les caisses de ses petits hôtes et les nourrit. Le soir, après 17 h 30, le même rituel l'attend, en plus des soins.
    Dans sa lingerie transformée en infirmerie, Sarruman, un petit hérisson borgne, mange tranquillement. Agra, elle, se remet de ses blessures au museau, provoquées par un coup de pied. Un autre animal, opéré de la mâchoire, s'apprête à passer l'hiver ici. « On va éviter qu'il hiberne, sinon, sa mâchoire va se souder et il ne pourra plus s'alimenter ».
    Des plaintes contre la maltraitance
    Au total, douze hérissons vivent chez les Fingar actuellement, mais chaque année, ils en accueillent une centaine. Pour deux jours, pour six mois ou deux ans. « Tout dépend de leur état. » Certains sont relâchés rapidement dans la nature. D'autres, plus faibles, rejoignent le jardin clos. Ceux qui sont très atteints restent au sanctuaire.
    Le hérisson est un animal protégé depuis 1976. Selon des experts anglais, il pourrait avoir disparu de leur territoire en 2025. En France, la situation n'est guère plus brillante. À cela plusieurs causes : la forte mortalité des hérissons sur le bord des routes ; l'urbanisation d'espaces qui les poussent à se réfugier dans les jardins, où sont employés des produits nocifs, et où ils sont blessés par l'homme lors de travaux de jardinage.
    Et puis bien sûr, il y a la maltraitance, contre laquelle se battent Anne Burban et Patrick Fingar. « Des vidéos stupides circulent sur Internet mettant en scène des hérissons torturés par des jeunes. À chaque fois, on dépose plainte », soupirent-ils. Alors oui, cette bêtise les décourage. Souvent. Mais ce couple se console des avancées obtenues. « Avant 1998, on ne parlait pas autant du hérisson. Aujourd'hui, son image a changé. On le voit dans des pubs, ou dans des dessins animés ».
    Et puis, il y a cette volonté chevillée en eux. Une volonté qui fait dire à Anne Burban : « Au moins je ne pourrai pas dire que je n'ai rien fait. »
    DELPHINE RICHARD
    Arrow Sanctuaire des Hérissons

    Louable initiative.
    Animal très utile au jardin.
    Il était, parait-il, chassé et consommé par les bohémiens, comme on disait à l'époque.
    Peut-être qu'en développant et en facilitant son habitat loin des voies de circulation, on arrivera à préserver quelques représentants de cette espèce si utile à l'homme.
    De toute façon on ne pourrait pas arrêter la circulation automobile afin de préserver cet animal.
    On peut aussi éviter  les poisons anti-limaces.
    On verra encore longtemps ces cadavres le long de nos routes.
    Arrow Bébés Hérissons

    WS


    1 commentaire

  • Petite recette dévoilée sur le marché de Beauvais
    Dimanche 31 Octobre 2010

    Comment manger vos cucurbitacées ? En soupe, en purée, en potée, en gratin ? Et pourquoi pas à la manière de la famille Luginbuhl, maraîchers de Dampierre-en-Bray présents sur le marché de Beauvais, qui vous conseille de tester cette recette à base de l'une des variétés de cucurbitacées, le potimarron : « Découpez le pédoncule et le dessus du potimarron dans le but de lui ôter son chapeau. Retirez les grains du légume pour en faire un puits. Y versez de la crème fraîche, des lardons et du gruyère râpé. Enfournez votre potimarron garni pendant deux heures à 180º. Dégustez ensuite à plusieurs en plongeant votre cuillère à soupe dans ce mélange. C'est délicieux. »

    Autre astuce cuisine donnée aux gourmands et amateurs de soupe, à l'approche de l'hiver : « Servez-vous du potiron évidé pour faire une soupière. »

    Ces grosses courges deviennent de magnifiques contenants.
    Imaginons un instant une grosse citrouille pleine de bonnes choses.
    Une citrouille grosse comme une roue de chariot.....
    Une citrouille grosse comme un carrosse...
    ça ne vous rappelle rien! Wink
    WS

     



    votre commentaire

  • Traditionnellement  cette fête s'invite à l'automne.
    Une exposition en pleine nature dans les sous-bois.
    Toujours pleine d'originalité et de créativité
    Une œuvre d'artistes..


    Arrow Fête des Feuilles 2010

      WS


    2 commentaires


  • Bonjour
    C'est l'automne
    Il pleut, il vente (surtout aujourd'hui) et les feuilles tombent ...
    Et elles se ramassent à la pelle.
    Comment faites-vous pour ramasser vos feuilles, et vous en débarrasser ?






    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique