• La coccinelle de Halloween

     

    La coccinelle de Halloween
     
    La coccinelle de Halloween
    Un nouvel envahisseur a fait son apparition en Ile-de-France.
    La coccinelle de Halloween est devenu le cauchemar des jardiniers.
    «IL Y EN A PARTOUT depuis plusieurs années, mais là, on note une
    concentration et des agrégations importantes en Ile-de-France »,
    analyse Eric Lombaert, ingénieur spécialisé dans les espèces invasives
    à l'Institut national de recherche agronomique (Inra).
    C'est le cas à Châtenay-Malabry, où la « coccinelle de Halloween » a été
    repérée il y a quelques jours en grand nombre.
    Philippe Bouchard, un habitant de cette commune du Sud-Hauts-de-Seine
    en a fait les frais.
    Amateur, comme beaucoup, des fameuses « bêtes à bon Dieu »,
    aujourd'hui il ne sait plus à quel saint se vouer.
    « Il y a une dizaine de jours, des nuées de coccinelles sont apparues,
    se souvient-il.
    Il y en avait des centaines.
    Elles profitent du moindre espace pour pénétrer dans la maison... »
    Une fois à l'intérieur l'animal s'agglutine en amas peu ragoûtants
    et lorsqu'on les écrase, elles dégagent une odeur pestilentielle.
    « J'ai contacté l'Inra », précise Philippe Bouchard avant d'expliquer
    la méthode à suivre pour se débarrasser de ces invitées indésirables :
    « La seule méthode, c'est l'aspirateur.
    J'ai passé des jours à les éliminer ainsi.
    Après, comme elles sont très résistantes, il faut les mettre plusieurs
    heures au congélateur. »
    Encombrante mais pas dangereuse
    Elle devrait commencer à hiberner d'ici quelques jours et quitter les
    demeures franciliennes au printemps.
    Physiquement, impossible de la confondre avec nos traditionnelles
    coccinelles, rouges à points noirs.
    La cousine asiatique est plutôt jaune-orange.
    « Ou bien ce sont ces populations qui se sont développées ou bien elles
    sont arrivées accidentellement comme d'autres insectes par avion en
    provenance d'Asie.
    On sait que la coccinelle de Halloween est particulièrement vorace.
    Et faute de pucerons en nombre suffisant, elle peut jeter son dévolu
    sur d'autres insectes, voire sur ses propres congénères.
    Le Parisien.fr 7 nov 2007- Extrait
     

      Répondre au sujet
        De si charmantes bestioles qui deviennent envahissantes.
    On marche sur la tête..
    Qu'en pensez-vous   WS

     

      Compteur de visiteurs en temps réel  
    « Le Smiley fête ses 25 ansFaial, l'île aux hortensias »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :