• La page du jour de Jules Hostouley - 15/12/2012

     

    La page du jour de Jules Hostouley -  15/12/2012

       Posté le: 15/12/2012 08:15:01  
      

      Allez ! Signez là
    Engagez-vous ! Rengagez-vous ! Qu’ils disaient…Pourquoi le conseil municipal, par la volonté de son Maire, tient-il à adhérer au plus vite au Syndicat des Sablons ? C’est ce qui préoccupe légitimement Félix
    et LECHOJOVACIEN.
    Donc, une adhésion sans débat. On voudrait faire voter au Conseil Municipal, une adhésion définitive au Syndicat des Sablons, à la manière d’un notaire venu recueillir les dernières volontés d’un mourant dans ses derniers instants. Notre Conseil Municipal serait-il moribond à ce point ? Hémiplégique le Conseil, pourrait-on dire ; paralysé dans son jugement et son pouvoir de décision, il en est réduit à expédier au plus vite ces dossiers embarrassants, mais d’une importance vitale pour le bien de notre commune. Sommes-nous encore en démocratie ? Une démocratie sans débat, sans dialogue, n’est plus une démocratie. Une dictature !! C’est ainsi que l’on nomme un régime autoritaire. Que remarque-t-on, lors de la dernière réunion du conseil Municipal? Un personnage politique, éminent, Monsieur Gérard Lemaître, président de la communauté de communes, est invité à venir donner au public, toutes informations utiles au sujet de la future adhésion au Syndicat des Sablons. Noble entreprise ! Mais on ne se donne même pas la peine de prévenir le public citoyen, de la venue de cet élu, lors de la dernière réunion du conseil Municipal. Un public bâillonné et muselé qui ne déplace plus pour assister aux débats stériles et souvent tourmentés du Conseil Municipal. Un public qui ne peut plus poser aucune question, à l’issue de la réunion, une fois que le conseil Municipal a débattu et voté les orientations nécessaires à la bonne gestion de notre commune. C’est là une attitude vraiment méprisante de nos élus envers un public qui possède, encore, heureusement, le pouvoir des urnes…Le pouvoir de renvoyer toute cette équipe à ses chères études, à l’issue d’un rendez-vous électoral, maintenant très proche. Une assemblée d’élus, dont le bilan sera revu en long, en large et en travers ; selon une formule nouvellement connue.
    « La démocratie, c'est un code moral, qui repose en fait sur deux règles essentielles : parler vrai en campagne électorale et tenir parole une fois élu. »[ Mendès-France ]

     

     

    « Le Jardin des tracesLe Jardin des traces »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :