• La page du jour de Jules Hostouley - 17/10/2012

    La page du jour de Jules Hostouley -  17/10/2012

       17/10/2012 13:24:07  

      Chien connu avec collier
    Le récent compte rendu de la réunion du conseil municipal du 28 septembre de l’an de grâce 2012, nous rappelle collégialement que nos compagnons à quatre pattes ne doivent pas être surpris en état de divagation, sans leurs maitres attachés au bout de la laisse. Il est, d’ailleurs, rappelé à ces même propriétaires de « clébards » de se munir des instruments adéquats pour récupérer et rapatrier vers la poubelle familiale, prévue à cet effet, les déjections (merdes de chien) du plus fidèle ami de l’homme. J’entends déjà la vindicte populaire s’indigner et protester : « Comment fait-on avec les déjections (Crottin) de la plus noble conquête de l’homme ; les déjections (bousas) de nos paisibles ruminants pourvoyeurs du meilleur de nos petits déjeuners et les déjections(fientes) de tous nos (Roucouleurs*) qui repeignent périodiquement, les honorables statues de nos vénérables gloires nationales ». Oui ! Comment fait-on ? Fi de toutes ces considérations à caractère légèrement hypocrite et scatologique. Reprenons ici le cours de notre propos, d’ordre sanitaire et de salubrité publique. Les autorités locales se foutent de nous, une fois de plus, car un toutou bien connu de tous, depuis des mois, squatte le domaine public, en permanence. Pour lui point de fourrière, point de procès-verbal… Non!L’impunité. L’animal n’étant pas équipé pour récupérer par devers lui, ses propres déjections (si tant est qu’une déjection puisse être une chose propre) le domaine public est de plus en plus pollué. Demandez, un peu, au personnel communal quand il passe la tondeuse ou la débroussailleuse sur ce genre de cadeau. Imaginez un peu le résultat.. Moucheté ! Comme disait Coluche, du front au pantalon, le malheureux cantonnier ! (comme on les appelait autrefois). Et l’odeur en plus…….. Imaginez, au cours de votre promenade, la sensation molle au bout de votre pied, confortablement logé, dans une belle chaussure, au cuir de qualité, qui s’enfonce soyeusement, mollement et durablement dans cette signature canine. Beurk ! Dites-vous ! Un consensus mou… Pas celui de l’excrément de Médor, mais de celui des autorités, qui nous admonestent d’une circulaire stéréotypée, à la fin de chaque compte rendu de la réunion du conseil municipal, pour nous rappeler nos devoirs de citoyen. Des autorités qui, elles, se défilent, quand il faut sanctionner les manquements à ces devoirs citoyens. Des autorités qui ne mettent pas en œuvre les moyens pour remédier à tous ces inconvénients. C’est déjà la deuxième ou troisième fois, qu’il a fallu hurler et aboyer au sujet de cet animal aux propriétaires indélicats. Nous ne nous contenterons pas de japper, de laper, de lécher et de remuer la queue éternellement. Nous finirons par mordre, un de ces jours prochains. Et gare aux fesses de ceux qui passent à coté de leur mission d’ordre public ! Que toutes ces considérations « scatocaninologiques* » ne vous empêchent pas de terminer votre savoureux petit déjeuner.
    Ce qu'il y a de meilleur dans l'homme, c'est le chien.(Maxime Du Camp)

    *Ne cherchez pas dans le dico. Ça n’existe pas !
    « Bulletin Météo du 17 octobre 2012Le chou borécole »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :