• Le meilleur des carnets de Jules Hostouley - 01/05/2012

    Le meilleur des carnets de Jules Hostouley -  01/05/2012
        01/05/2012 07:54:36  

     

      Muguet en mai
    Le muguet, vivace aux petites clochettes blanches, est aussi une plante toxique. La commémoration de cette fleur et la fête du travail pourraient s’inviter de manière toxique dans la Campagne Présidentielle. Le symbole de ce 1er mai est surtout la commémoration de luttes populaires, syndicalistes et politiques, toujours entachées de violence, souvent tachées de sang. Aujourd’hui, en tout cas, des défilés Parisiens qui pourraient encore plomber davantage, la campagne du Président sortant, tant les exaspérations politiques sont chauffées à blanc ; le blanc du muguet ; le blanc du mois de mai. François Hollande, en tête des sondages, semble avoir épuisé la plupart de ses arguments ; Nicolas Sarkosy semble, quand à lui, avoir conservé par devers lui, quelques traits, certainement très perfides, lancés avec sa grandiloquence coutumière, sa virtuosité dans l’éloquence ; une pratique de notre Président, maintenant, bien connue de tous. De Gaulle a dit un jour « Il faut toujours être là où on ne vous attend pas » ; Les électeurs, quand à eux, savent où l’on peut attendre Sarkosy. Sur le terrain du discours et des promesses, difficiles à tenir ; ce fut l’une de ses activités privilégiées tout au long de son quinquennat. Pauvre premier ministre, qui en fut souvent réduit à inaugurer les chrysanthèmes. La silhouette de notre cher président est pratiquement incrustée en arrière-plan de tous les écrans de France. Tant il s‘invita dans nos repas et nos déjeuners, pour nous réexpliquer, continuellement, le jeu de sa politique, au travers des louanges de ses propres actions en tant que Président de la République. Que n’a-t-il pas fait ? Que n’a-t-il pas dit ? que n’a-t-il pas fustigé ? L’économiseur d’écran qui parviendra à restaurer la qualité des écrans de nos téléviseurs et de nos ordinateurs, n’a pas encore été conçu. Donc il est permit de penser que notre cher Président en a gardé un peu sous la pédale, pour le sprint final, dans la course sur les Champs Élysées, à la conquête du palais de l’Élysée. François Hollande, en campagne depuis plus d’un an, risque la fringale soudaine qui vous coupe les jambes dans les derniers mètres. Une arrivée dans un mouchoir ; pour reprendre les termes de la petite Reine. Quand à vos mouchoirs, quelque soit le lauréat du dimanche 6 mai à 20h00 GMT, vous allez les sortir dès le lundi 7 mai, tant est grand le gouffre financier et politique des impérities, des inaptitudes et des incompétences de nos hommes politiques ; toutes tendances confondues ; toutes couleurs arborées. En auriez-vous douté un seul instant ?
    Il vous sera beaucoup réclamé à vous qui avez tant promis (Tendance)

     

     

     

    « RillettesBulletin Météo du 3 août 2012 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :