• Le meilleur des carnets de Jules Hostouley - 18/06/2012

    Le meilleur des carnets de Jules Hostouley -  18/06/2012
    18/06/2012 07:32:57   

    L’heure du bilan
    Les lumières se sont éteintes. On a rangé les drapeaux. Les sages se sont réunis pour faire l’expertise des dégâts économiques dans la maison France, dorénavant confiée aux socialistes. On l’avait déjà annoncé depuis quelques semaines ; la rigueur est en marche. Et les français n’y sont pas du tout préparés. Mais alors pas du tout. Alors que la plupart des pays de l’Europe se sont déjà mis la ceinture, depuis longtemps. Les économistes envisagent une perte d’au moins 4 à 5 points de pouvoir d’achat dans les prochains mois. Mais qui voudra, pour les plus privilégiés, abandonner un peu de son luxe quotidien ? Qui voudra réduire la qualité coutumière de ses vacances ? Qui voudra changer sa limousine pour une, un peu moins cossue, que celle de ces voisins ? Qui voudra réduire le nombre de ses « restos » du mois ; une réduction très certainement plus profitable à sa santé ? Qui voudra s’embarquer pour des destinations moins lointaines que prévu ? Qui voudra s’offrir une piscine de rêve un peu moins volumineuse que celle des amis ? Qui voudra…. ? Qui ? Qui ? On peut multiplier les propositions. On n‘a pas parlé de réduire sa part de consommation alimentaire, la qualité de son logement, l’éducation couteuse de ses enfants, ses dépenses en matière de culture, ses dépenses de santé, ses déplacements utiles et professionnels, son épargne etc… etc… Non ! Point question de réduire le train de vie normal et nécessaire pour toutes les familles. Mais plutôt de toucher au domaine du luxe et du super luxe. Seulement voila, si d’aventure quelques Français, soucieux de leur rôle de citoyen responsable et solidaire, supprimaient une petite partie de leur superflu, on assisterait, aussitôt, à une levée de boucliers de tous les professionnels du luxe. On assisterait de nouveau au suicide de quelques grandes toques de la gastronomie Française. On assisterait, immédiatement, à la mise au chômage de quelques salariés ayant eu le tord de travailler pour le très fructueux marché du luxe. On assisterait, aussi, à de grands plans sociaux dans l’industrie automobile .Donc, par manque de courage politique, la France continuera de conforter les Français dans leurs rêves. Les Français, les plus privilégiés, vivant la tête dans les nuages, au dessus de leurs moyens. Très mauvaise conjoncture pour les socialistes, avec une France en panne de progrès. Il va bien falloir augmenter la pression fiscale en France, si on veut tenir ses promesses en matière de diminution de la dette.
    Aujourd'hui, cela va être : travailler plus pour payer plus (François Hollande)

     

      


    « Bulletin Météo du 7 septembre 2012Bulletin Météo du 8 septembre 2012 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :