• Le meilleur des carnets de Jules Hostouley - 19/05/2012

    Le meilleur des carnets de Jules Hostouley -  19/05/2012
    19/05/2012 09:13:17 

    On vous l’a déjà dit !
    Dans le coltard ! Rappelez-vous ! On vous l’avait prédit ! La facture vient de nous être présentée. La catastrophe est bien plus grande que celle prévue ici. LA Grèce va sortir de l’ Euro ; Les banques sont en train de lâcher l’Espagne ; le Portugal, qu’on avait oublié, croule sous le poids de la dette et supprime les congés des ses salariés . Quand à la France, elle n’est pas prête à faire le moindre sacrifice pour liquider sa monstrueuse dette. Écoutez tous les économistes, les journalistes spécialisés et les observateurs sur tous les médias confondus. Ils vous parlent, avec objectivité, des sombres perspectives des mois prochains. N’écoutez surtout pas les politiques, toutes tendances confondues, très préoccupés, en ce moment, de retrouver un nouveau mandat, car vous, vous savez déjà pour qui voter aux législatives. Les Français ne sont pas prêts à faire le moindre sacrifice pour nous libérer de la dette. Ceux qui ont voté à gauche attendent leurs légitimes cadeaux promis pendant les présidentielles. Ceux qui ont voté à droite, ne voudront absolument pas supporter le moindre centime d’augmentation de leurs impôts, tant Nicolas Sarkosy leur avait promis la rémission de leurs impôts. Les observateurs le clament : Il suffirait que tout le monde perde un peu de pouvoir d’achat, travaillent un peu plus, et paye un peu plus d’impôt, pour que notre dette nationale se résorbe dans de bonne condition. Il n’en est rien ; déjà les enseignants ont le doigt sur la gâchette, car on leur a parlé de réaménagement d’horaire ; Les plus riches contribuables sont déjà sur le départ, vers les paradis fiscaux ; les un peu moins riches prêts à mettre à l’assemblée un grand nombre de députés de droite et d’extrême droite ; Les retraités hostiles à la moindre baisse de leurs pensions ; Les extrêmes des fronts de gauche prêts à en découdre avec le gouvernement, sous forme de gigantesques manifestations. Bref, pas un Français qui ne veuille faire un effort dès maintenant. Les observateurs et les économistes, le martèlent depuis des mois : Si l’on ne prend pas les mesures courageuses dès maintenant, le chômage va décupler, l’inflation va exploser, les impôts vont augmenter, le temps de travail va s’allonger, l’âge de la retraite va reculer, l’épargne des Français va s’effondrer et le pire : Les taux de remboursement de la dette nationale vont enfler considérablement, tant la notation des agences aura dégradé la crédibilité boursière de notre pays. Pauvre Nicolas Sarkosy ; il y a perdu son mandat dans tout çà. Pauvre François Hollande ; il va devoir faire face à ce tsunami de difficultés. Si j’étais à sa place, je prendrais pension chez les Obama ; car on n’y rigole, visiblement, plus qu’en France…..Là-bas… Aux USA ! Je ne reviendrais pas sur le territoire national. Finalement, la dette, il faut bien que les Français sachent que si nos gouvernants, toutes tendances confondues, ont fait, sans discernement, explosé la dette, c’est bien pour notre bonheur, à nous Français. En douteriez-vous encore ?

    Plutôt vous coucher sans souper, que de vous lever avec des dettes.
    (Benjamin Franklin)

     

     


    « Bulletin Météo du 20 août 2012Vingt ans de Fête de la tomate à Saint-Denis-de-Jouhet »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :