• Le meilleur des carnets de Jules Hostouley - 22/05/2012

    Le meilleur des carnets de Jules Hostouley -  22/05/2012
    22/05/2012 13:40:03 

    Entrechats et ronds de jambes
    Il se passe de ces choses, ma bonne dame, dont vous n’avez pas idée. Sur le site officiel de la commune  depuis près de quarante huit heures, un article à géométrie variable, papillonne et survole notre site communal ; apporte sa petite touche pointilliste, ici ou là, sur des informations de la plus haute importance. De la pure fantaisie ! Le site officiel de la commune  est la voix de l’information honnête et objective des élus et des dirigeants de notre commune. La municipalité se doit de parler d’une seule et même voix ! Un point c’est tout ! Donc, un site dont nous ne tarissons pas d’éloge ; tant il est à la hauteur de la compétence de ses initiateurs ; sur Internet on appelle ces personnes, des webmasters. Notre Maire, lui-même, rendit hommage à ces spécialistes, lors de l’ouverture officielle du site. Mais là, c’est, il est vrai, un article embarrassant, pour la survie du projet commun d’assainissement, qui suscite, notre émoi, notre émotion. On a l’impression que l’article évolue au gré des événements ; au gré des informations. Nous ne sommes pas du tout des journalistes, mais nous avons quelques embryons de connaissance du code de déontologie de cette profession éminemment respectable. Â savoir : quand un journaliste s’est trompé, ou qu’il a été fourvoyé par une de ses sources, il publie, le plus souvent un démenti, ou, ce qui est plus rare, retire carrément l’article (ce qui se fait parfois sous certaines pressions, dans l’audio-visuel). Et le tout accompagné des excuses de la rédaction. Rien de tout cela dans le cas présent. On sait très bien que gouverner et administrer, c’est le plus souvent l’art de louvoyer au gré du vent des évènements et des situations, sans perdre de vue le cap primordial de ses convictions. Mais en matière d’information objective et honnête, revoir sa copie tous les 5 minutes, après l’avoir déjà publié, vous conduit tout droit à la perte de toute crédibilité. Seuls les romanciers pratiquent cela, mais c’est pour le plus grand bonheur de leurs lecteurs. Ce qui nous fait dire que l’information de nos concitoyens n’est pas un roman, mais un journal qui ne s’en tient qu’aux faits ; rien qu’aux faits !
    fluctuat, nec mergitur


    « Bulletin Météo du 23 août 2012Bulletin Météo du 24 août 2012 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :