• Le meilleur des carnets de Jules Hostouley - 27/7/2012

    Le meilleur des carnets de Jules Hostouley -  27/7/2012
    27/07/2012 07:36:44

     L'été meurtrier
    C’est les vacances. Du repos pour tous. Pour les agents communaux aussi. Seulement voilà il y a problème. Un des deux agents de la commune peut profiter, actuellement, de son repos annuel si bien mérité, tandis que l’autre continue sa besogne journalière d’embellissement de notre commune. Mais il est seul à pourvoir à une tache très lourde en ces temps de canicule brutalement et récemment débarquée dans notre belle région, maintenant très chaude et gorgée de soleil. Pour lui, c'est l'été meurtrier! Bref, l’agent en vacance n’est pas remplacé. C’est ce que nous pouvons observer, en l’absence d’indication de la part des responsables de la gestion communale. Les gazons, les haies, les plates-bandes, les massifs, les bas-côtés et les caniveaux ne sont pas en vacances, eux ! Bien au contraire, c’est maintenant sous cette canicule nouvelle, qu’ils réclament le plus grand soin. Pire ! Notre commune s’est dotée dernièrement de nouveaux embellissements, qui ont suscité, en leur temps, quelques controverses. Très bien, finalement, tous ces nouveaux aménagements ! Mais toutes ces plates-bandes et toutes ces plantations nouvelles réclament un surcroit de soins et d’entretien. Nous savons tous que des plants fraichement plantés, réclament la première année, énormément de soins qui se concrétisent, en ce moment, sous le soleil et la chaleur, en de nombreux arrosages. Et notre agent communal peine dans la chaleur, tout seul, pour parvenir à sauver tous ces plants, toutes ces plantations, des affres de cette nouvelle sècheresse ; une sècheresse, certes très limitée, mais qui handicape, gravement, des plants gorgés de liquide, pendant près de quatre mois de précipitations exceptionnelles, et qui se trouvent maintenant sevrés de leur substance nourricière fondamentale : L’eau. Â cela vient s’ajouter le phénomène de battance du aux fortes précipitations de ces derniers mois. En tant que jardiniers, nous savons bien le travail très important que nous devons apporter dans nos jardins, depuis près de 15 jours, dans la chaleur et la canicule, pour rétablir un semblant de beauté et d’efficacité dans nos potagers et nos jardins, cruellement éprouvés. Jardins qui ont été livrés depuis quatre mois aux éléments complètement déjantés que nous déplorons depuis la fin de l’hiver dernier. Nos observations nous ont peut-être trompées, mais l’agent communal semble, vraiment, être seul pour mener à bien ce dur travail. S’il y a un second agent, nous ne l’avons pas remarqué ; il est peut-être assigné à d’autre taches, plus à l’ombre (mais, lesquelles ?) ; et la Mairie, une nouvelle fois, n’a pas communiqué sur ce sujet. De plus nous pouvons remarquer, dans la rue principale de notre commune, récemment réaménagée à grand frais, un dépôt de sacs kakis qui grandi de jours en jours et qui ne semble pas pris en considération par les gestionnaires communaux de nos déchets. Point besoin de décrire les effluves caractéristiques de toutes ces coupes de végétaux en train de macérer sous notre beau soleil de Picardie. Enfin rappelons, que ce sont nos agents communaux, qui ont mis en œuvre, avec leur grande compétence, tous ces nouveaux aménagements, sur les trottoirs de Jouy, devant de nombreuses résidences. C’est pourquoi nous renouvelons notre considération envers ces personnes sympathiques qui concourent, quotidiennement, à nous apporter un peu plus de bien-être. Nous nous permettons de vous inviter à en faire de même. Merci !

    Celui qui plante la vertu ne doit pas oublier de l'arroser souvent.(Confucius)

     

    « Bulletin Météo du 13 septembre 2012Des potagers sur les toits de Paris »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :