• Le terreautage pour une belle pelouse

    Le terreautage pour une belle pelouse
     
    Le terreautage pour une belle pelouse

         
    Après un terreautage, les graminées en santé et le trèfle commencent rapidement à percer. Bientôt, de nouvelles graminées germeront là où la pelouse était faible.
    Photo www.jardinierparesseux.com


    Avec la disparition des herbicides à gazon (leur utilisation sur les terrains privés étant maintenant illégale au Québec), il est temps de redécouvrir la méthode traditionnelle pour avoir une belle pelouse : le terreautage suivi d’un surensemencement. D’ailleurs, en Angleterre, pays réputé pour la beauté de ses pelou­ses, la méthode «herbici­de-engrais chimique» pour maintenir une pelouse n’a jamais été adoptée. Les gens trouvent que le terreautage donne de bien meilleurs résultats : un gazon dense et vert, résistant à la sécheresse, avec très peu de mauvaises herbes.
    La meilleure saison pour rénover une pelouse (ou pour en poser une nouvelle) est à la fin de l’été et au début de l’automne : fin d’août au début d’octobre. À cette saison, les graminées s’établissent mieux qu’au printemps, assurant une meilleure reprise. Et les mauvaises herbes sont moins portées à germer, donc votre gazon sera plus riche en graminées et moins en plantes à feuilles larges.

    La méthode

    Commencez par désherber grossièrement. Peu de gens ont la patience d’enlever toutes les mauvaises herbes, mais arrachez au moins les plus voyantes. Il existe encore des herbicides biologiques (à base de savon ou de vinaigre) qu’on peut appliquer directement sur les plantes indésirables si vous préférez, mais faites attention de ne pas les appliquer sur les graminées restantes, car ils tuent sans distinction toutes les plantes.

    Si votre sol est très compact, passez un aérateur sur sa surface (disponible chez les compagnies de location). Pour vérifier, essayez d’enfoncer un crayon à plomb dans le sol. S’il casse, vous avez besoin d’aérer. Sinon...

    Étalez maintenant au râteau 2 cm de bonne terre à gazon ou de compost sur toute la pelouse. Mettez-en plus épais dans les dépressions, moins sur les bosses : ainsi votre pelouse sera plus égale. Insistez à l’achat sur le fait que la terre ou le compost doit être libre de graines de mauvaises herbes. Si on ne le dit pas, des marchands peu scrupuleux peuvent vous refiler des produits contaminés.

    Semez maintenant par-dessus avec de la semence à pelouse à entretien minimal contenant des endophytes. Vous pouvez également ajouter à ce mélange des graines de trèfle blanc. Les grandes surfaces ne semblent pas connaître ces deux produits que vous trouverez par contre facilement en jardinerie. De plus, plusieurs jardineries prêtent gratuitement un épandeur si vous achetez des semences chez eux. Il suffit de leur laisser un dépôt.

    Maintenant râtelez pour enfoncer les graines un peu afin que les oiseaux n’en mangent pas trop. Finissez par un arrosage.

    Entretien par la suite

    Pendant deux ou trois semaines, tenez le sol humide. Il peut falloir arroser aux deux ou trois jours s’il n’y a pas de pluie. Et évitez de marcher sur le gazon. Vous verrez que là où le gazon était fort, il passera à travers la nouvelle couche de terre-compost pour s’y enraciner; là où il était faible, les graminées fraîchement germées les remplaceront. Votre gazon n’aura jamais été aussi beau!

    Mauvaise nouvelle cependant : idéalement vous devriez faire la même chose chaque automne. Par contre, à force de répéter le terreautage-surensemencement annuellement, vous découvrirez qu’il ne sera plus nécessaire d’aérer ou de fertiliser, que les mauvaises herbes disparaîtront comme par magie et que cette seule intervention annuelle vous assurera une pelouse de rêve.

    crayon
         
    Larry Hodgson Le Soleil Collaboration spéciale Québec Le samedi 23 août 2008
    crayon 
       
     

    On a souvent pratiqué cela à la fin de l'automne.
    Le gazon est triste à regarder pendant une quinzaine de jours
    Et ensuite au fil des pluies, l'herbe se fraie un passage au travers du compost.
    Celui-ci est peu à peu absorbé par le gazon lui-même.
    WS
    crayon 
       

            
     
      Compteur de visiteurs en temps réel
      Répondre au sujet
    « Les paillettes de lin Méthode de désherbage biologique »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :