• Les abeilles se portent partie civile






    Pauvres petites abeilles ! Elles en prennent plein les élytres, ces dernières années, attaquées de toute part par les produits chimiques et les affreuses petites bêtes.
    Or, ces vaillants petits hyménoptères ont été à l'origine de l'a découverte dans le Comminges d'un trafic peu ragoûtant de produits phytosanitaires. Dont l'épilogue doit se dérouler ce lundi devant le tribunal correctionnel de Saint-Gaudens.
    Tout commence au printemps 2002. Les apiculteurs de Haute-Garonne constatent une véritable hécatombe dans leurs ruchers. Les abeilles tombent comme des mouches. Et l'info remonte jusqu'au ministère.

    Là, les autorités décident d'agir. Et demandent au procureur de la République de Saint-Gaudens de lancer une enquête. Elle sera confiée à un juge d'instruction particulièrement tenace. Et en allant fouiner dans les arrières granges des agriculteurs, on va faire des découvertes bien peu ragoûtantes.
    On va débusquer des bidons de produits phytosanitaires strictement interdits en France. Et pour cause : ils sont jugés comme toxiques, cancérigènes, mutagènes, ou tératogènes par les autorités sanitaires françaises… Mais évidemment, ils sont moins chers et plus efficaces et arrivent en douce depuis l'étranger jusque dans ......

    Pour en savoir plus.......



    Tendance


    « Le surgreffageBrocante à Auneuil »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :