• Le meilleur des carnets de Jules Hostouley  - 28/04/2012

     28/04/2012 06:12:35 

     

      Mois après mois
    Grand rendez-vous de l’année pour les Jardinautes. Ces petits personnages besogneux, que l’on vous a présenté le mois dernier, qui labourent, hersent, ratissent et sèment dans les sillons de leur potager ; dans les filons d’internet ; dans les frontons de Facebook. Donc le mois de mai est véritablement le plus beau mois pour le jardinage. Les semis les plus délicats étant confiés à notre terre nourricière ; et aussi pointent à l’horizon, les premières récoltes en primeur, tant désirées, tant appréciées, depuis si longtemps. Mai est le mois où il va falloir se confier à la nature, encore un peu traumatisée des rigueurs de l’hiver ; un hiver qui fut assez rude dans ses derniers instants. En fait, il va bien falloir confier à la nature, nos plantes les plus fragiles ; gardées à l’abri tout l’hiver ; ou démarrées en serre, en véranda ou au coin d’une fenêtre. Il va falloir être vigilant et ne pas se laisser surprendre par la petite gelée assassine qui en l’espace d’une nuit vous envoie vos solanacées et vos fleurs les plus délicates, dans le mur ; non pas celui de Facebook, mais le mur de votre compostière. Ce n’est pas le retour de l’hiver, mais une de ces très belles journées de mai sans nuage, propice aux gelées nocturnes ; notre globe terrestre ayant au cours de ces nuits la fâcheuse habitude de laisser fuir vers l’espace ces précieuses calories collectées patiemment, pendant ces toutes premières journées de beau temps printanier. On dit ainsi que la terre rayonne, privée de son couvercle nuageux. Si Avril dernier était en jaune, mai sera en blanc ; le blanc du brin de muguet, universellement fêté ; universellement apprécié ; universellement dédié et proposé aux êtres chers. Le blanc c’est aussi Mai le mois de Marie, couleur de l’Immaculée Conception. Mai voit encore l’envol de nombreux essaims, guidés par les jeunes reines, qui convolent en justes noces dans le bleu de l’atmosphère.
    Garden party…….

     

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley -  27/04/2012
      27/04/2012 07:12:15  

    Un poutou à notre Poutou
    Les lumières du premier tour des élections se sont déjà éteintes, que l’on en garde quelques nostalgies. Nostalgie de certains personnages évincés de la Campagne, trop prématurément à notre gout. Philippe Poutou, par exemple. Qui nous laisse en mémoire un personnage sympathique, souriant et authentique ; une rareté dans le monde politique. Ce qui séduit chez ce personnage politique, ce n’est pas seulement son franc-parler, qui est déjà très grand, mais sa manière de parler et de s’exprimer. Il parle comme tout le monde ; il parle comme nous tous ; il parle comme vous et moi. Ce qui est devenu presque inconvenant en politique. Chez les politiciens actuels: Plus d’accents chantants ou rocailleux, si chers à nos oreilles de Français amoureux de nos chères régions de France. Pas d’hésitation, ni d’ânonnement, ni de balbutiement de la part de celui qui cherche ses mots pour délivrer un message honnête et compréhensible par tous. Non ! Que des personnages triés sur le volet ; frais émoulus des plus hautes études, des plus grandes écoles (ENA) ; propres sur eux et lisses comme des savonnettes ; beaux et soignés comme du linge rangé dans une armoire ; tirés à quatre épingles ; bref, ennuyeux à mourir, pour ne pas dire plus (restons corrects). On peut se souvenir de l’accent roulant et rocailleux d’un Vincent Auriol ; du parlé chantant d’un Charles Pasqua à la trombine Fernandelesque ; du phrasé provençal d’un Gaston Deferre, socialiste de son état, mais unanimement reconnu de tous, même du milieu Marseillais ; d’un certain Général; De Gaulle était son nom; au discours si original, si envoutant, agrémenté de si belles formules qui ont légitimement soulevés et galvanisés les foules en des temps plus difficiles, pour nos aïeux. Hé bien notre ami Poutou peut rejoindre le Panthéon de tous ces personnages si caractéristiques. Philippe Poutou propose ses idées et ses solutions sans ambages ni détours, même si celles-ci sont démagos et pratiquement inapplicables, On peut retenir surtout son opiniâtreté et sa simplicité pour dénoncer la misère des salariés les plus modestes, le désespoir des chômeurs de longue durée. Certains médias ont tenté de se foutre de lui ; il est réapparu, avec toujours son sourire sympathique, bien décider à dénoncer avec plus de force encore, les multiples et scandaleuses inégalités de notre époque. Je me permets de rassurer certains ; je n’ai pas voté pour lui ; mais j’apprécie le personnage ; il sonne vrai ! Donc, Je vous en prie mesdames, s’il vous plait, oui, s’il vous plait, faites-lui, à notre place, un petit poutou. Il le mérite bien…. Merci !


    Nous, on ne joue pas au sauveur en promettant aux gens de changer leur vie. (Philippe Poutou)
      

     

     

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley -  26/04/2012
       26/04/2012 07:00:02  

    Fessebouqueux a déraillé
    Un jeune résident du Puy de Dôme vient d’être littéralement submergé par une marée d’invités. Il avait convié 29 amis à se rendre à la fête qu’il organisait. Ce sont près de 48000 jeunes qui sont, en fait, invités sur la toile. Panique de notre jeune ami ; dépôt de plainte du papa de celui-ci. « On utilise le nom de mon fils comme un fil conducteur pour créer un évènement » a déclaré ce dernier. C’est la copine de l’ado. qui a mis le message d’invitation sur Facebook. Lui, avait préféré le téléphone pour lancer ses invitations. Donc un ami de ce jeune adolescent a voulu l’aider en utilisant les services de Facebook ; mal lui en a pris ! Il a crée un « événement secret » sur Facebook. Le Hic, c’est que le groupe secret comportait déjà 16500 membres inscrits. Des inscrits qui purent inviter chacun 60 nouveaux membres. Moralité : 16500 membres multipliés par 60 invités = Beaucoup d’emmerdements au bout du compte. Donc plainte déposée contre X, pour usurpation d’identité. Le papa tente sans grand espoir de fermer les comptes les uns après les autres. 48000….C’est pas gagné ! Pire, certains invités promettent de s’inviter le jour de la fête et de tout casser dans la baraque. Les amis.. Faites gaffe, quand même, si vous avez en tête de me convier à l’une de vos fêtes (on peut rêver) ; débrouillez-vous pour ne pas voir apparaitre, au jour dit, plus de 100000 Jules Hostouley. (Nous sommes de gros mangeurs et de gros buveurs, mais nous ne cassons rien !)
    Croissez et multipliez !
     

     

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley - 25/04/2012
        25/04/2012 06:19:48  

      Hollande ?
    Non! Ce n’est pas de notre encore très virtuel prochain Président de la République, qu’il s’agit. Mais de ce petit pays courageux que l’on nomme tour à tour Hollande, Neerlande, Pays Batave ou Pays-bas, qui se trouve lui aussi rattrapé par la crise. Après l’Espagne, un bon élève de l’Europe tombe dans la crise. Trop d’endettement et de déficit ; c’est ce qui suscite cette crise politique. Le ministre des finances qui démissionne ; un coup bas porté à l’entente du gouvernement confronté aux mesures radicales à mettre en œuvre. C’est au moment où il faut se serrer les coudes que les politiques se divisent. La situation aux Pays-bas est quand même sérieuse ; La date des législatives étant anticipée. On peut se poser la question chez nous, quand aux consignes de vote qui devraient être données par Marine Le Pen en faveur ou non de monsieur Sarkosy . La haine entre ces deux partis politiques, aussi bien en France qu’aux Pays-bas, parait immense. Si Sarkosy n’était pas réélu, il est facile d’imaginer les haines mortelles dans les partis de la droite française ; et cela pour longtemps. Comme la crise est toujours devant nous, ce n’est pas la meilleure solution pour apporter des réponses à nos préoccupations légitimes. Ils vont se massacrer pendant que nos concitoyens s’enfonceront dans les difficultés de toutes natures. Pauvre France ! Pauvre Hollande ! Pauvre Europe !
    Un crédit à long terme, ça veut dire que moins tu peux payer, plus tu payes.(Coluche

     



    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 24/04/2012
    24/04/2012 06:54:14    

    Chantons sous la pluie !   
    Mars s’étant avéré un mois de sécheresse, avril compense visiblement ce manque de précipitation. Le climat semble bien avoir changé depuis quelques décennies. Comme notre consommation d’eau augmente sans cesse, il va falloir, soit économiser ; soit capter toute cette eau du ciel délivrée gratuitement. Quand on songe au tarif auquel on va payer le m3  d’eau à l’issu de l’implantation de notre futur réseau d’assainissement, à Jouy sous Thelle. On paiera cette eau javellisée au tarif de l’eau minérale. Donc il va falloir songer à installer une citerne ; et une grosse citerne ! Car il faut pour alimenter les robinets de l’habitation, stocker les eaux pluviales sur un cycle d’au moins un an. Et disposer d’une capacité minimum de 15m3 au moins. Les tarifs d’installation peuvent atteindre au moins 10000€, actuellement pour une cuve enterrée de 15000 litres. Pas du tout rentable par rapport au tarif actuel de l’eau javellisée fournie pas Veolia, à Jouy sous Thelle. Mais si la consommation annuelle d’un ménage de 4 personnes, qui a besoin annuellement de 150m3 d’eau, revient à 1500€ par an, de telles installations sont, alors, à envisager. L’investissement pouvant être amorti sur 7/8ans ; car il faut quand même pouvoir disposer de l’eau potable javellisée Veolia, dans la maison, sur au moins 2 robinets ; la cuisine et la salle de bain. La citerne se réservant tous les autres usages de l’eau domestique. WC, machine à laver, jardin etc…Disposant d’une grosse citerne enterrée de 15000 litres, il nous arrive de n’avoir qu’une consommation annuelle de 40m3 d’eau du réseau. Le reste étant fourni par la citerne. Dans notre région, on peut espérer récupérer 70 à 80m3 d’eau de pluie pour 100m² de toiture ; ce qui est une économie importante, bien que nous soyons dans une région de France assez  arrosée ; les régions montagneuses et du littoral se taillant la part du lion, dans ce domaine. De plus l’eau du ciel a des propriétés physiques et chimiques non négligeables pour nos installations. Maintenant c’est à vous de boire de voir, si vous pouvez supporter le cout de tels investissements, en attendant les développements de notre futur réseau d’assainissement ; que nous attendons depuis plus de 30 ans. 
     
     
    Singing in the rain

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 23/04/2012
     23/04/2012 07:57:20   

    Hollande, Sarko, Le Pen et les autres.....
    Hollande fait Un ; Sarko fait deux ; Le Pen fait trois. Comme l'on dit dans les milieux de la petite reine. Tous classés ? Sauf, malheureusement pour Poutou, Arthau, joly, Dupont-Aignan et Cheminade qui passent la ligne hors délai. Bayrou qui déçoit beaucoup en cinquième position ; privé de son équipe ; les équipiers du centre ayant rejoint prématurément et depuis fort longtemps, la voiture balais. Mélenchon, la grande surprise de cette compétition, qui a caracolé souvent, en tête, sur le grand développement de la démagogie, et qui signe un très fort engagement dans le futur critérium des législatives. Le Pen qui après avoir brillamment conforté son classement, va s’inviter, hors compétition, dans l’ultime étape de la Présidentielle. Mais n’est-elle pas un peu dopée aux anabolisants racistes, qui font les délices d’un nombre croissant de supporters. L’étape d’hier a fait beaucoup de mal dans les organismes. L’ascension fut rude et pleine de rebondissements. Aujourd’hui c’est repos dans le grand prix du Palais de l’Élysée. On soigne ses bosses et commente ses erreurs .Beaucoup de soigneurs et d’entraineurs, hier soir, au chevet des deux derniers participants à l’ultime échappée. On prétendait jusqu’alors que les grandes classiques du sport cycliste ne réservaient plus beaucoup de surprise, mais cette grande Classique Présidentielle vient de contredire cette affirmation. Hollande, maintenant en jaune, qui part favori dans la dernière étape et Sarko, qui revêt le maillot vert du vainqueur par points, mais ce qui ne suffit pas pour le résultat de la dernière confrontation, qui est noté sur le nombre de suffrages remportés. Sarko court-il pour remporter la seconde place ; afin de devenir un second Poupou ? ( Poupou ! j’ai dit ! Pas Poutou……Faudrait suivre un peu, quand même !!) Donc quinze jours de spectacle palpitant sur les routes de la politique. Un « contre la montre » qui signera la carrière du futur Président de notre beau Pays, la France. Car personne n’est vraiment capable, aujourd’hui, de connaitre celui qui recevra le bouquet final et la bise de notre Marianne Républicaine, qui en a déjà vu tant d’autres. Allez, j'en garde un peu sous la pédale, pour les prochaines étapes.


    Quand le Tour de France passe, la France est sur le pas de la porte. (Tristan Bernard)

     

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 22/04/2012
      22/04/2012 07:47:36    

     

    Sénateur, Député & Cardinal
    Jouy sous Thelle a un sponsor ; le sénateur Marini. Déjà de nombreuses fois sollicité pour des réalisations, des travaux, des aménagements, des restaurations à Jouy sous Thelle. Marches de l’église, Chapelle de la Chaire à loup, salle socioculturelle ont déjà profités largement de la réserve sénatoriale ; dont le sénateur Marini est le gestionnaire. Le récent compte-rendu du conseil municipal fait état de nouvelles demandes de subventions. Pourquoi dans le passé les élus n’ont-ils pas fait appel plus souvent à cette manne sénatoriale ? Notre village ne serait pas autant en retard dans ses équipements. Dans le passé Jouy sous Thelle bénéficia des largesses d’un Cardinal pour construire son Église ; remarquable sur le plan architectural ; et classée par la suite. Ce cardinal c’était le célèbre cardinal de Péllevé, dont des membres de sa famille sont enterrés à jouy sous Thelle . Nous allons peut-être avoir, aussi, le soutien d’un député…. C’est ce que l’on chuchotait, pas plus tard qu’avant-hier, dans notre bonne commune de Jouy sous Thelle. Car un sénateur, c’est un député qui s’obstine. Alors deux sénateurs au chevet de Jouy sous Thelle ? Mais là c’est une autre histoire…

    Bis dat qui cito dat



    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 21/04/2012
         21/04/2012 08:39:53 

      Un Député est passé…..
    LECHOJOVACIEN révèle le passage du Député Jean-François Mancel, dans notre bonne commune de jouy sous Thelle, dans le département de l’Oise en Picardie, région de notre beau pays, la France. Visite éclair ou rencontre organisée subrepticement et en catimini ; c’est souvent l’usage à Jouy. Donc pas de sonnaille à l’Église, ni de clairon au Monument aux Morts, ni de littérature dans nos boites aux lettres .Non ! La visite n’était pas officielle, parait-il. Monsieur le Maire n’a pas eu à ceindre son écharpe tricolore. Et pour cause, lui et son conseil municipal n’étaient visiblement pas conviés aux festivités de la Campagne. La Campagne Présidentielle qui s’invite à la campagne. La nôtre en l’occurrence. Tout cela est assez cocasse. Un peu comme un sous-préfet aux champs ; morceau de littérature choisi, de notre bon Alphonse Daudet…. Il n’y a pourtant pas de marché à jouy sous Thelle ; encore moins de Comices Agricoles. Faut-il que les sondages secrets et officieux de la Campagne Présidentielle, soient si mauvais que cela, pour qu’un monarque de l’assemblée Nationale descende de son trône, érigé en piédestal, et vienne ternir ses beaux mocassins vernis dans la poussière de Jouy sous Thelle. Lamentable tout cela ! Du « foutage de gueulle » ! On ne prend conscience de notre existence qu’en période critique. Allez-vous faire voir ! Beaux Messieurs et Gentes Dames de toutes les tendances ! Et circulez, y a rien à voir !

    j’étais malade, et vous m’avez visité..........

    St Matthieu


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 20/04/2012
       20/04/2012 09:16:05  

      Moustique tigre
    Grosse inquiétude chez les autorités sanitaires. Un nouveau moustique aborde sur nos côtes. Présentation :  « Le Moustique Tigre » (déjà un nom à faire rugir). Il débarque donc dans la baie d’Arcachon avec dans ses bagages de nombreuses maladies infectieuses, comme la dengue, la fièvre jaune et le chikungunya. Aedes albopictus (c’est son nom dans les labos) est activement recherché, non pas par les douaniers, mais par l’Établissement public interdépartemental pour la démoustication du littoral atlantique (le temps de prononcer tout çà et hop ! Envolé le « tigre moustiqué »). En outre il est surveillé étroitement par l’ARS (Agences régionales de santé). Il en arrive des choses sur nos côtes ; après les méduses et les pauvres hères du Maghreb en quête de boulot, c’est maintenant un moustique très vorace qui s’installe chez nous ! Les nouveaux moyens de transport faciliteraient son exode ; le réchauffement climatique pourrait être un facteur de prolifération déterminant pour cet enragé; c’est ce qui se dit dans les labos. Déjà connu sur nos côtes méditerranéennes depuis quelques temps, il avait fait parler de lui, dans l’ile de la Réunion en 2010 . Cet été, vous aurez un loisir de plus, pendant vos vacances au bord de mer : Chasser le tigre ; pas un tigre en papier, mais une sorte de Messerschmitt qui aura tout le loisir de vous empaler et de se faire de fastueux cocktails avec votre sang. A vos tapettes !
    Bzzzzzzzzzzzzzz !



    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley  - 19/04/2012
       19/04/2012 07:36:47  

    Présidentielles annulées..........
    Une rumeur qui enfle ; une rumeur qui prend corps ; une rumeur qui monte…Le premier tour des élections présidentielles pourrait être annulé. Un an que la campagne est lancée et voilà que l’on entend parler d’annulation de nos bulletins de vote. Et pas une petite rumeur ! Non ! Car elle courre déjà à grande vitesse sur Facebook et Twitter et aussi sur certains grands médias étrangers. Les résultats des derniers sondages pouvant être publiés à partir de 18h00, sur ces médias, il est permis d’envisager la tournure du vote dans les 2 dernières heures, dimanche soir. Et comme les 2 principaux candidats se tiennent sur la ligne d’arrivée à un demi-boyau d’écart (comme on dit dans le milieu de la pédale (cycliste)), on peut imaginer l’influence déterminante des 100 ou 200.000 derniers bulletins déposés dans les urnes, dimanche soir, 22 avril 2012, entre 18h00 et 20h00. Quelque soit l’issu de la consultation, il y en aura au moins un pour déposer une plainte, un recourt, auprès du conseil constitutionnel. (Un mot que tous les candidats, les médias et les chroniqueurs, ont de plus en plus de mal à prononcer ; « consitionel » entend-on le plus souvent ; il va falloir demander à nos Académiciens de réformer ce terme, après les élections ; quelle énergie économisée, pour tous ces professionnels de la parlote ; et je referme ici la ( ) : plus rapide à écrire que « parenthèses »). Pour en revenir à notre rumeur, il serait bon de signaler que nous sommes en 2012 ; à l’ère d’Internet et du formidable pouvoir des réseaux dit « Sociaux ». Les mécanismes et les dispositions électorales de ce scrutin présidentiel datent largement du siècle dernier ; la nuit des temps, l’âge des cavernes sur Internet. J’espère largement me tromper dans ma petite analyse, mais ces rumeurs persistantes ont de quoi nous foutre le bourdon. Si on doit passer le mois de mai en pénitence dans les isoloirs, ce ne sont pas ces dispositions qui feront remonter les taux de participation au scrutin présidentiel. Taux toujours en baisse de scrutin en scrutin. Que tout cela ne perturbe pas votre volonté de voter dimanche prochain !
    morituri te salutant (on saura lequel des deux, le 6 mai à 20h00)

     

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 18/04/2012
      18/04/2012 07:31:15 

    Ethnonyme
    L’ethnonyme de notre commune ne semble pas officialisé. C’est ce que rappelle le compte-rendu de la dernière réunion du conseil municipal. Rassurez-vous, on n’est pas tout seul dans cette situation.
    Le Conseil général de la Somme a procédé au lancement, à la mi-novembre 2011, d’une consultation citoyenne pour que les habitants de la Somme proposent un nom ; un gentilé pour les habitants de la Somme. Samariens, Sommois, Sommiens, Samarois sont les quatre propositions les plus souvent exprimées parmi 600 autres. D’après le site http://donnonsnousunnom.fr ces quatre ethnonymes ont été validés par « un jury d’universitaires, élus, représentants des médias partenaires de cette consultation, auteurs, citoyens de la Somme ». Depuis début janvier 2012 les habitants de la Somme s’appellent des Samariens et des des Samariennes. C’est dire le sérieux de l’entreprise. Faudra-t-il en passer par là pour le gentilé des habitants de Jouy sous Thelle ; j’en doute fort ! Heureusement, d’ailleurs. Les habitants de Jouy sous Thelle disposent déjà d’un gentilé unanimement approuvé par tous ; et depuis des lustres. Pour une fois que tout le monde est d'accord..... Il est intéressant de voir comment la composition d’un ethnonyme, à partir du toponyme du lieu concerné, révèle une alchimie très alambiquée ; des calculs mathématiques hors de porté des simples mortels que nous sommes. Ainsi au Québec… Au fait !Petite question ! Savez-vous où se terrent les Ypsiloniens et les Ypsiloniennes ? Vous ne savez-pas ? Aller on va vous aider un peu : C’est en France, en Picardie dans la Somme. Près de chez nous, en somme !
    Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 17/04/2012
     17/04/2012 07:29:21  

    L’ADUEC ? Vous connaissez ?
    Non ? Hé bien vous allez apprendre à connaitre. Un projet d’assainissement est en cours dans notre commune ; et déjà bien avancé si l’on observe le montant des sommes allouées par les communes. 30000€ par communes concernées ; pas moins pour un projet enfoui, depuis des décennies, au fond des poubelles administratives de la commune de Jouy sous Thelle. Un projet démentiel que l’ADUEC avait réussi à faire capoter en son temps. Visiblement on a fait les poubelles de la Mairie, car on nous ressert un projet tout poussiéreux et chiffonné, à l’odeur nauséabonde. Avec les mêmes caractéristiques que celles du projet originel. Pourquoi accepterions-nous de payer la flotte 10€/m3 dans les prochaines années, alors que l’ADUEC a refusé un projet, tout à fait identique, en 2001. Qu’est-ce qui est nouveau dans ce projet pour supporter un cout au m3 aussi prohibitif. Peut-être vont-ils nous installer des tuyaux en plaqué-or ? Ou alors nous servir de l’eau minérale sur nos robinets ; pourquoi pas Vichy, par exemple ? Ce serait bon pour nos cellules. Les dirigeants de la commune auraient-ils des ambitions dignes des folies des Émirats du Golfe ? Il va falloir se mobiliser, de nouveau, derrière l’ADUEC. Et peut-être adopter le discours radical d’un « Poutou » communal. Discours outrancier et un peu extrémiste, certes. Mais qui pourrait mettre un peu de sagesse dans le crane des élus de Jouy sous Thelle. En attendant, offrons aux buveurs d’eau, le verre de l’amitié, qui pourrait devenir, un jour, trop onéreux pour notre porte-monnaie. Vous verrez que dans un futur proche le pinard sera plus abordable que l’eau javellisée de nos robinets. Serions-nous tous condamnés à finir poivrots ?
    Et nunc bibendum est


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 15/04/2012
     15/04/2012 07:29:19  

    La vérité est au fond du puits
    Puits de mine ou puits artésien ? Alors que les propriétaires de Jouy sous Thelle, devront combler leurs puits filtrants et leurs puisards, dans les prochaines années ; à l’issu de l’installation du tout-à-l’égout ; notre commune se propose, elle, de construire des puits…Pas un, mais deux puits ! Quelle mouche a encore piqué le conseil Municipal et son Maire, en ce début de printemps ? La mouche tsé-tsé du bon sens mis en sommeil? Pas la mouche à miel ; industrieuse, laborieuse, intelligente et économe ! Ni la mouche de mai, chère aux pêcheurs ; encore moins la mouche à merde (car nous sommes et restons polis)….Non c’est plutôt le bourdon ; le bourdon des prochaines élections municipales qui se profile à l’horizon ; des nuages noirs s’amoncellent, là-bas, plus très loin, du coté de 2014 ; là où il va bien falloir rendre des comptes ; publier des bilans ; donner des explications (enfin). On entend déjà, ici où là, quelques bruits de bottes dans les arcanes (mystérieuses) de la vie municipale et politique dans notre bonne commune de Jouy sous Thelle. Si l’on est un peu perspicace, on peut déjà, voir se dessiner dans l’ombre les silhouettes des futurs candidats à la municipale. Il y aura pléthore en la matière dans la commune, dans deux ans ! C’est pourquoi le temps de la poudre aux yeux est arrivé ; le saupoudrage de vos impôts, aussi ! Dans des réalisations aussi futiles qu’inutiles. Le temps n’est plus à la rigolade ; la crise est là et va s’intensifier (tous les spécialistes économiques et politiques le prédisent) ; le financement de la salle socioculturelle n’est toujours pas bouclé ; l’installation du tout-à-l’égout même pas, sérieusement, envisagée ; L’enfouissement des câbles électriques, encore enterrés sous les strates de ces réalisations aussi disparates que stériles. Des projets légitimes, mais pharaoniques, pour lesquels il serait bon de se constituer un trésor de guerre ; une poire pour la soif ; une épargne conséquente. Nous sommes encore au temps des cigales ; mais bientôt Dame fourmi nous piquera au talon, histoire de nous remémorer, ces vers célèbres du fabuliste de notre enfance : Vous chantiez ? J’en suis fort aise. Eh bien! Dansez maintenant.
    Vanitas vanitatum et omnia vanitas


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 14/04/2012
    14/04/2012 07:16:39   

    Napoléon à St Hélène……
    Le site de notre commune http://jouysousthelle.fr/elections nous rappelle que dans 8 jours l’Urne Municipale sera à notre disposition pour choisir notre Président ; qui va nous accompagner pendant cinq ans. La campagne Présidentielle est morne et tristounette, selon certains, féroce et enragée, selon d’autres, très intéressante, selon une minorité. Ce que l’on peut remarquer d’ors et déjà, c’est l’acharnement tout azimut pour dégommer l’actuel Président. Même de la part de ceux qui n’ont aucune chance de prendre pension sous les lustres du Palais de l’Élysée. Lui, qui vint au pouvoir sur un consensus assez large ; ouvrit largement l’horizon politique de son gouvernement ; fut très présent auprès de tous les Français (trop souvent parfois). Lui, qui se désespère de constater, aujourd'hui, que le consensus assez large a muté en une unanimité générale, pour le renvoyer à ses chères études. Fut-il si populaire ? Portât-il très haut les espoirs des électeurs ? En tout cas son quinquennat fut toujours en rupture avec ses prédécesseurs. La cinquième République n’a jusqu’alors produit que des Présidents remarquables ; avec des tendances politiques différentes, certes. L’érosion du temps faisant apparaitre, au fil des ans, la somme des qualités de chacun ; tout en ponçant les aspérités négatives de leur ouvrage présidentiel. Notre Président actuel, que tous les sondages donnent perdant, rejoindra-t-il ses prédécesseurs au cénacle des Présidents de la cinquième République ? Mais comme le rappelle les politologues, un sondage n’est qu’un cliché à un instant donné, une réalité virtuelle. Le 6 mai prochain à 20h00 le suffrage des Français aura eu le dernier mot ! Vous pouvez retourner à vos occupations ; en n’oubliant pas d’aller voter dimanche 22 avril.


    Les lièvres mêmes viennent insulter le lion, quand il est mort.



    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 13/04/2012

    13/04/2012 08:01:19  

      Gare à la tuile!
    Évitez les chats, surtout les noirs. Ne passez pas sous les échelles ; évitez aussi de grimper à l’échelle ; on ne sait jamais ; vaut mieux ne pas prendre de risque ; ce serait couillon de se ramasser ; car on est vendredi 13 ! Restez couché ! De toute façon c’est bientôt le week end. Évitez aussi votre boite aux lettres ; qui déborde de factures et de Pubs malsaines. Avec en plus, parution hier, du compte-rendu de la réunion du Conseil Municipal. Encore heureux qu’il ne se soit pas réuni aujourd’hui. On y remarque pas mal de catastrophes pour notre porte-monnaie, dans les prochaines années. Les taux d’impositions de la commune ne sont pas augmentés. Nécessité électoraliste et municipale oblige. Dans 2 ans, après les municipales, il faudra bien augmenter ces taux. Il faudra bien honorer la facture de toutes ces nouvelles dépenses ; alors que chaque citoyen Français sera plongé dans la rigueur et le désespoir ; conséquence des gestions irresponsables des gouvernements successifs, depuis près de 30 ans. La commune de Jouy sous Thelle, trop endettée, aura, elle aussi, perdu son Triple A (AAA). Ha ! Ha ! Ha ! Je vous vois bien ; Il n’y a vraiment pas de quoi rigoler ! Plutôt pleurer, ma bonne dame !


    Plaie d’argent peut devenir mortelle…

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 09/04/2012
    09/04/2012 08:09:35  

    Dans le Coltard !
    Anesthésiés ! Nous sommes anesthésiés ! La faute à qui ? A la campagne présidentielle qui ne débat pas des vrais sujets ; des sujets aux conséquences très graves pour chacun de nous. Elle évite en permanence les sujets qui fâchent. Édulcore les dossiers brulants ; pour se perdre en billevesées et propos stériles. Comment les futurs élus vont-ils faire face à la dette ? Pas la moindre indication pour l’instant. Attendez vous à savoir, après les législatives, pendant vos vacances, de préférence, à quelle sauce vos maigres économies vont être bouffées. A la sauce très pimentée, très épicée ; comme la recette Espagnole actuelle ; grave pour votre avenir ! Les années de vaches maigres sont derrière nous ; d’après les promesses politiciennes. Mais la disette, c’est pour dans quelques mois. Il va falloir payer plus d’impôts ; voir ses recettes et salaires, diminués ; fondre ses maigres économies, comme neige au soleil. Ce ne sera pas la grippe Espagnole ; mais la crise Espagnole qui étranglera notre pauvre pays ; après avoir terrassé la Grèce, le Portugal et l’Italie. Avec les mêmes effets sur notre avenir, que chez nos amis Espagnols, actuellement dans l’épreuve et le chagrin, où leurs gouvernements successifs, les y ont plongés. Le coma se prolonge aussi dans notre bonne commune de Jouy sous Thelle ; si l’on se réfère à l’article de presse publié par LECHOVACIEN ; une réunion houleuse et tendue, au bord de la rupture ; un compte rendu sous hypnose ; tant les projets sont nombreux et couteux ; tant les recettes sont imprécises et obscures quand aux subventions, quand aux dotations ; en clair les taux d’impositions ne bougent pas pour l’exercice 2012/2013. Aurait-on déniché un mécène qui financerait aveuglément les actions dispendieuses de notre Conseil Municipal. Faut pas rêver, l’état et les collectivités locales sont ruinées. Là, aussi, cela va être une sacrée gueule de bois dans moins de 2 ans lorsque le nouveau conseil municipal va ouvrir la caisse. Pas noire la caisse, mais vide ! La commune risque la mise sous tutelle, comme en son temps à Porcheux ; ce n’est pas loin d’ici ; ou comme à Saint Germer de Fly, ruiné par les couts pharaoniques de sa magnifique salle des fêtes. Tiens ! Encore une histoire de salle des fêtes ! Alors vous voyez, votre avenir n’est pas rose, voire bouché, même. Rassurez-vous ! C’est vous qui paierez ! Allez ! Rendormez-vous ! Non ! Tout ceci n’est pas un cauchemar ; pas vraiment un rêve, non plus. Rendormez-vous, car nous sommes le lundi de Pâques ; et c’est seulement, demain matin que vous retournez bosser ; du moins pour ceux qui ont encore un boulot……Les veinards !
    Qui perd ses dettes s'enrichit. (H. de Balzac)

     

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 07/04/2012
    07/04/2012 05:46:52   

    On ne vous dit pas tout
    Monsieur Le Maire, par arrêté municipal, a décidé de limiter l’accès aux registres et aux documents administratifs de la commune. Recèleraient-ils des secrets inavouables ? Y aurait-il un trésor caché à découvrir. Il est vrai que nous sommes à quelques kilomètres d’un haut lieu du mystère, d’une énigme que des siècles et des siècles de recherche, n’ont pu réussir à élucider. Le château de Gisors et l’hypothétique Trésor des Templiers. La malédiction de Jacques de Molay serait-elle tombée aussi sur Jouy sous Thelle ? Après avoir empoisonné la vie de la lignée des Capétiens ; que l’on a appelé les Rois Maudits. On pourrait croire que notre village est maudit ; rien ne s’y déroule normalement ; rien ne s’y fait dans la sérénité. Et cela depuis des décennies. Et maintenant l'accès aux documents relatifs à l'administration de notre commune est soumis à réglementation. Et pourtant le vrai trésor de Jouy sous Thelle n’est-il pas cette terre riche et fertile, inlassablement labourée, hersée, ensemencée, fertilisée par nos amis, Agriculteurs. Des Agriculteurs âpres à la besogne quotidienne, qui se dispensent bien d’alimenter  ces polémiques incessantes, puériles et stériles, de la vie municipale. Vitrine fructueuse pour alimenter les chroniques de la Presse locale. Notre village étant, ainsi, trop souvent tourné en dérision.
    Un riche laboureur, sentant sa mort prochaine………

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 06/04/2012
      06/04/2012 07:38:57 

    Dictons! Mais dictons bien!
    En avril, ne te découvre pas d'un fil
    . Le plus connu pour le mois d’avril et peut-être le plus connu des dictons de l’année. Tant il est vrai et facile à observer. En ce moment même, les températures, dans nos régions du nord,et à Jouy sous Thelle, sont exécrables. Et la chaleur peut très bien revenir en quelques jours…. Mais gare à la rechute !  Au premier avril, poisson se faufile. Pas très météorologique ce dicton ; mais traditionnel des canulars et des farces ; il nous rappelle, aussi, que la fin mars voit l’ouverture de la pêche dans les rivières de notre beau pays. Quand il pleut le jour de Saint-Georges, sur cent cerises on a quatorze. Un dicton très important pour les cerisiers ; particulièrement ! La pluie, le jour de la Saint-Georges n’est pas véritablement dommageable pour la floraison et la nouaison de la fleur des cerisiers ; mais de nombreux jours de pluies en avril, provoquent une baisse très sensible de la production des cerises en juin/juillet. On appelle cela la coulure des fleurs ; la pollinisation étant, alors, très perturbée par les pluies fréquentes d’avril. Avril et mai sont la clé de l'année. Un dicton qui est d’une évidence certaine ; même pour ceux qui ne s’adonnent pas aux joies du jardinage ou n’ont pas pour occupation et vocation : L’agriculture. La plupart des semis s’opèrent en avril et en mai. Les arbres fleurissent et se parent de leur nouveau feuillage, dans leur immense majorité, pendant ces 2 mois. La montée de sève est aussi très intense dans cette période. D’où l’importance capitale de cette réflexion. Et avril et mai n’occupent-ils pas les trois quart d’une saison que l’on appelle le Printemps. La saison du renouveau.

    Avril fait la fleur Mai en a l'honneur.


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 05/04/2012
    05/04/2012 06:02:04  
       

    Mars a oublié de pleurer
    Le mois de mars 2012 vient de se terminer par un bilan catastrophique sur le plan de la pluviométrie. 20mm sur seulement 6 jours de précipitation. Un mois à la réputation si humide. 54mm en moyenne depuis l’année 1995 à 2007, pour avoir une moyenne représentative. Ces cinq dernières années n’ayant déjà plus des valeurs moyennes normales et correctes. Février 2012 n’est guère mieux loti; 20mm en 13 jours de précipitations. Pour de nombreuses régions le scénario 2011 se précise à l’horizon. Le mois dernier on comptait sur mars pour renflouer nos nappes phréatiques et nos citernes ; hé bien ce ne fut pas le cas. En 2012, c’est maintenant sur avril que tous nos espoirs se portent ; on ne va quand même pas pronostiquer un mois de mai pourri. Mais déjà pour les premiers jours d’avril on parle plus de froid que de grosses précipitations. Avec des vents, maintenant, en majorité de Nord Est, dans nos régions, c’est le régime sec, pour nos nappes. Les jardiniers et surtout les agriculteurs peuvent se faire du mouron pour les prochains jours en matière d’irrigation….Et aussi les professionnels du tourisme ; car un semestre hivero-printanier* très déficitaire en précipitation, se solde très souvent par un été pourri. On ne voudrait pas être des oiseaux de mauvaises augures ; surtout envers tous nos amis qui prendront leurs vacances en juillet/août.

    Bergère! Rentre tes blancs moutons!


    * Idiome spécifique à la rédaction Very Happy

     


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 04/04/2012
      04/04/2012 06:52:43   

      Bonjour les Jardinautes
    Les Jardinautes  : Une nouvelle race de jardiniers; des jardiniers qui utilisent toutes les ressources d'Internet pour parfaire leurs connaissance; faire partager leur expérience; échanger avec d'autres Jardinautes, graines et plants; discuter amicalement entre jardiniers et aussi commander graines et fleurs auprès des pépiniéristes honnêtes et sérieux; rassurez-vous, leur nombre va croissant. Donc nous voici arrivé en avril; encore un mois très important en jardinage; même si l'on ne peut pas encore tout confier à notre terre que l'on a préparé et bichonné depuis de longues semaines. Car des gelées matinales peuvent encore survenir. Avril étant le mois de tous les excès en matière de climat. Ce mois-ci il faut quand même accomplir certaines taches qui ne peuvent plus attendre. Comme planter les pommes de terre; semer les poix (mai est un mois plus délicat pour ce légume friand d'une certaine fraicheur) ; planter les bulbes; semer les fèves; semer les poireaux. Les petits semis délicats  étant à réserver plutôt en fin de mois
    Quand mars a fait l'été, avril met son manteau

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique