• Les samedis…

    Les samedis…  

       

    Tous les samedis matins elle allait aux messages, ce qui dans le dialecte du royaume de Fife signifie qu’elle allait faire ses courses. Les devantures avaient bien changé depuis dix ans, les enseignes et les vitrines désormais plus grandes. Pour traverser la rue il fallait se faufiler entre les voitures de plus en plus nombreuses qui stationnaient le long de la rue principale, là où s’alignait tous les commerces de la ville. Ne voyant plus que d’un oeil, elle trouvait cette traversée de plus en plus compliquée. Armée de son cabas elle suivait toujours le même parcours. De la banque à la pharmacie, surtout pour lui. Il lui fallait ses comprimés pour la douleur. Puis à la boulangerie pour les scones, puis son journal pour les résultats. Les comprimés pour la douleur. Le journal pour les résultats. La douleur le mettait de plus en plus de mauvaise humeur depuis qu’il avait pris sa retraite et qu’il était inactif, se lamentant de ne plus pouvoir aller au golf ni même au bowling green. Malgré son aspect frêle et la raideur de sa démarche osseuse, elle avait la fortitude de descendre à pied, consciente que pour lui, la conduite ne faisait qu’aggraver la tension à l’épaule.


    Alan Fell

     


         

    Revue trimestrielle de l’association « LIRECRIRE » de Beauvais

    N°07 - Juillet  2012   

    « Le meilleur des carnets de Jules Hostouley - 27/04/2012Oxheart Orange »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :