• Radar indélicat



    Eaucourt-sur-Somme



    Petite commune de la Somme (on peut dire une commune Samarienne, maintenant) propre sur elle et bien tranquille, se fait donc « flasher » dans les médias, depuis aujourd’hui. Un petit radar sympa (de ceux qui vous affichent gratuitement votre vitesse ; au contraire des autres plus sournois qui vous envoient au bout de quelques flashs chez le concessionnaire de voiturettes sans permis( bien emmerdantes sur la route !)) Donc un petit radar à l’entrée du village, frustré de remarquer que les automobilistes se foutaient de ses informations, s’est mis à engueuler les automobilistes, pire à les insulter. (c’est pour çà qu’on écrit vulgairement). Évidemment ceux qui roulaient encore dans la limite de la vitesse autorisée, ne se voyaient pas admonestés par l’ombrageux tachymètre public ; on appelle çà un radar Pédagogique, quand on est moins en colère. C’est un automobiliste mécontent de se faire insulter (on le serait à moins) qui a fini par se plaindre auprès de l’autorité compétente de Eaucourt-sur-Somme ; et c’est quoi l’autorité compétente de ce petit village ? C’est la Mairie ; et le Maire, c’est Monsieur Henri Sannier, journaliste sportif de son état, que tout le monde connait très bien. Celui-ci se mit immédiatement en quête, afin de connaitre la raison de cet outrage à automobiliste. Monsieur le Maire assure tout d’abord ne rien avoir remarqué d’anormal auprès de la coupable machine ; c’est normal, car cela prouve que Monsieur le maire ne roulait pas comme un fou à l’entrée du village. Sa perspicacité le pousse, alors, à interroger l’entreprise qui assure la maintenance de la mécanique incriminée. Ô Surprise il s’agissait d’une farce ! Un technicien de la maintenance, le jour de l’inauguration du Radar par AXA, a programmé « Fuck You* » pour indiquer à son collaborateur que la matrice Texte du radar était trop petite. Le plaisantin n’a pas correctement réhabilité le texte normal après le test de mise en service ; et la coupable injonction est donc restée dans la boite ; et le nouveau radar livré avec ce message outrancier. Tout est maintenant rentré dans l’ordre. Le radar ayant sévi pendant près d’une semaine. On se doute bien que de nombreux contrevenants n’avaient guère envie de signaler en Mairie, leur coupable infraction au code de la route. L’automobiliste, qui confiant dans la mansuétude de son Maire, lui, s’est bien gardé d’aller se plaindre à la Gendarmerie, la plus proche. Et comme on le comprend !
    Tendance
    * Pour les non-Anglophones cela veut dire : « Allez vous faire foutre»


     Voir les articles ici ....

    et ici........




             



    « Au temps des chevauxRosemonde »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :