• Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 03/04/2012
    03/04/2012 06:54:22    

    Poubelle la vie

     Nouvel épisode dans la 2ème Guerre Municipale. Ce sont nos poubelles qui deviennent le théâtre des opérations. On avait espéré qu’avec les évènements actuels, et aussi la Campagne Présidentielle ; on avait espéré, donc, que la 2ème Guerre Municipale aurait conclu une trêve ; trêve Pascale par exemple. Que nenni ! Il n’en est rien ! Dans les banlieues ce sont les poubelles qui brulent ; à Jouy sous Thelle ce sont les poubelles qui hurlent ! Hurlent leur désespoir devant tant de gamineries, tant de mesquineries. LECHOJACIEN nous rappelle que certaines poubelles ne sont pas collectées, alors que d’autres sont ramassées, d’après nos observations, dans le cadre de passe-droits injustifiables. Il suffit de circuler, tôt le matin, dans le village, pour remarquer ces irrégularités. C’est pourquoi nous pouvons titrer « La guerre des Poubelles à jouy sous Thelle »… Et en plus ça rime ! Quelle misère.............Quelle tristesse..........
    Tout le monde veut sauver la planète, mais personne ne veut descendre les poubelles (Jean Yanne)

     

      


    1 commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 01/04/2012
    01/04/2012 13:21:39  

    Thuyas et buis
    Le buis est l’arbrisseau bien connu mis à contribution le dimanche des Rameaux. Autrefois (il y a 50ans), les enfants des villages (les enfants de cœur) passaient dans chaque maison pour collecter le buis auprès des propriétaires qui en possédaient. Pratiquement toutes les fermes, toutes les maisonnettes en possédaient. Donc les enfants ramassaient le buis , le samedi précédent les Rameaux, au moyen d’une petite remorque à lait, que l’on nommait bannette, et venaient le déposer dans l’Église du village. Le dimanche des Rameaux, le curé au cours de l’office, bénissait un tas de branches de buis, souvent très important .Nombreux étaient les fidèles ce dimanche là ; afin de récupérer leur petits rameaux de buis bénis. C’est dire l’importance que la population accordait à cette pratique, cette tradition, cette dévotion ; que certains ne manquaient pas de railler en la taxant de superstition. Les gens en mettait partout ; dans les maisons, les étables, les écuries, etc. etc. Il faut dire qu’à l’époque les compagnies d’assurance ne faisaient pas grandes recettes dans ces petites bourgades ; pauvreté oblige. Cela ne coutait rien de disposer ces rameaux aux endroits stratégiques pour se protéger de la foudre, des tempêtes, des maladies, des incendies et des accidents. On n‘y croyait ou n’y croyait qu’à demi, mais c’était la tradition. Et l’après-midi du dimanche des Rameaux les enfants de cœur rapportaient les rameaux de buis aux habitants qui n’avaient pu se déplacer ;à cette époque il y avait énormément de travail dans les fermes, même le dimanche. En échange les enfants recevaient quelques piécettes pour leur peine, car les hameaux étaient souvent forts distants de l’Église. La plupart du temps les habitants se montraient forts généreux. Malheureusement tout a changé ; le temps a passé ; la ferveur des villageois a beaucoup diminué ; les vocations d’enfant cœur se sont raréfiés ; la tradition s’est perdu ; le besoin de protection, s'est fait moins sentir. Les massifs et les haies de buis ont été délaissés, voire arrachés. Le thuya a fait son apparition pour remplacer les murs de clôtures dans les habitations nouvelles ; le buis relégué dans les quelques parcs de châteaux ou de grandes demeures bourgeoises, avec une image passéiste et désuète. Le thuya véhiculant une image plus moderne. Et poussant beaucoup plus vite que le buis. Pratique pour avoir une haie rapidement .Ensuite les gens se sont enfermés derrière leurs haies de thuyas ; se sont progressivement désintéressés de la vie du village ; se sont détournés de leurs voisins. Bref, difficile pour les enfants, quand ils doivent solliciter les habitants pour quelques menues ventes à l’occasion des fêtes et des cérémonies du village, au profit de quelques causes caritatives et généreuses ; difficile, donc, dans de nombreux cas, qu’on face un accueil favorable à la modeste requête de ces enfants. Il reste, encore, heureusement, des demeures où l’on ouvre grand les portails. Et puis le buis a été remis à la mode ; taillé de diverses formes ; un art que l’on nomme topiaire ; il orne, maintenant, de nombreux jardins en apportant des formes très diverses, parfois chargés de mélancolie, souvent empreintes de nostalgie. Le thuya, lui, est tombé en disgrâce, bien qu’encore très présent partout. Ce sont les écologistes qui ont provoqué son déclin dans les esprits au profit des haies champêtres. Ils ont même parlé de « béton vert » à son endroit. En fait, le thuya est aussi victime d’un parasite, le bupreste, qui provoque le dessèchement de son feuillage, dans les départements du sud. Cette calamité progressant lentement vers le nord, certes, mais surement. On peut espérer que le retour vers ces recettes du passé (toutes ne sont pas bonnes à garder) permettra de remettre un peu de sociabilité dans nos cités. Que nos concitoyens se cacheront moins derrière leurs murailles de conifères toujours verts.
    Atrovirens Occidentalis…..

      


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 31/03/2012
    31/03/2012 11:58:36  
     

    Des rameaux dans le vent
    Le vent des rameaux est traditionnellement observé et ce depuis longtemps. La direction du vent ce jour là permettrait de prévoir la direction principale des vents dans les neufs mois à venir. Croyances ou véritable observation météorologique ; le débat est ouvert. Il est toujours facile de préciser dans les 10 jours qui suivent les Rameaux, que le temps prendra telle ou telle orientation dans les prochains mois ; en fonction de la direction du vent des Rameaux. Quelques mois plus tard tout le monde aura oublié ce pronostic. Et vous aurez fait votre petit effet. Il faut s’astreindre à noter le temps au jour le jour et jour après jour, pour pouvoir être en possession d’une documentation solide ; et cela sur de nombreuses années ; pour éviter de tomber sur une coïncidence ; fâcheuse, quand à la valeur de l’observation et des relevés. « Le vent qui a soufflé pendant l'office du dimanche des Rameaux sera le vent de l'année : c'est le coq du clocher qui en a décidé » Ce dicton rend bien compte de la connotation religieuse de cette observation. Quel crédit cela apporte-t-il en plus à ce genre de pronostic ? On reste un peu dubitatif sur le sujet. Retenez seulement une chose ; pour pouvoir faire des prévisions météos fiables il faut des gros ordinateurs très puissants ; tant les paramètres sont nombreux et complexes ; cela pour des prévisions à 10 jours ; alors sur neuf mois, je vous dis pas ! Si vous êtes croyant et pratiquant, que cela ne vous empêche pas d’aller à l’office demain matin, pour y porter votre petit rameau de buis, selon la tradition. Joyeuses Pâques !
    Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ! (Edgar Faure)


    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 30/03/2012
    30/03/2012 06:13:51   
    Des sous ! Des sous !
    Donc c’est ce soir que les budgets et les subventions sont votés et reconduits. Les subventions des associations étant déjà très maigres, il est permis d’espérer un coup de pouce pour 2012.
    N’ayant pas été convié aux vœux du Maire, nous, habitants de Jouy sous Thelle, ne pouvons nous faire une idée très précise des orientations décidées par le Maire et son Conseil. Si l’on se réfère au document émis sur le site Vivre ensemble à Jouy sous Thelle le menu de ce soir est particulièrement copieux. On va enfin parler de l’assainissement ; une enveloppe est prévue. On va aussi apporter sa contribution à la bonne marche de notre justice ; elle a besoin de sous pour pouvoir, enfin, fonctionner sereinement, cette justice. 10000€…..Pas moins !. On va aussi inaugurer la salle sociaux-culturelle ; mais là, c’est pas gagné. Tout cela, LECHOJOVACIEN nous l’a rappelé récemment.
    Un pot à la santé de nos impôts (anonyme)

    votre commentaire
  • Le meilleur des carnets de Jules Hostouley 29/03/2012
     29/03/2012 06:23:15    

      Marché aux fleurs
    Aux Marais se prépare à organiser son 11ème marché aux fleurs. En plus de sa brocante et de sa fête patronale, Aux Marais présente chaque année un marché aux fleurs particulièrement bien achalandé. Beaucoup de professionnels, d’artisans, voire d’artistes. De plus tous les 2 ans, Aux Marais organise une fête de l’âne dont la réputation n’est plus à faire, à caractère même européen. Une commune qui a eu, a et aura encore des idées. Pourrions-nous en prendre de la graine, si j’ose dire ! A Jouy, cette année, sauf incident, nous aurons un sympathique marché aux fleurs ; une fête patronale agrémenté d’une présentation et d’un défilé de voitures anciennes, selon les dernières infos de LECHOJOVACIEN. Présentation devenue, maintenant, traditionnelle ; mais toujours de grand intérêt ; tant l’automobile occupe une place prépondérante dans nos esprits et dans notre société. Nous devons, aussi, avoir une brocante, cette année….En principe ! Quand aux lotos, en l’absence de salle, l’organisation en parait singulièrement complexe ; problème de logistique. Et peut-être un chaleureux petit marché de Noël en fin d’année. Nous allons, encore une fois nous répéter, mais si le climat actuel dans notre commune, n’était pas aussi tendu, ces derniers temps, peut-être que de nouvelles bonnes volontés se dévoileraient pour soutenir et épauler les organisateurs actuels de ces réjouissances et de ces manifestations. Organisateurs, qui arrivent à faire superbe avec très peu de moyens. Il nous faut aussi patienter encore au moins un semestre pour récupérer une salle des fêtes (sociaux-culturelle) entièrement rénovée. Notre commune va bientôt atteindre les mille habitants ; et devrait passer à la vitesse supérieure, dans ce domaine et dans bien d’autres. On ne peut pas continuer à jouer que dans la cour des p’tits.
     Qu’as-tu fait de ton talent ? (St Matthieu)


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
     28/03/2012 07:48:15 

    Valse des étiquettes
    Que vont-ils faire avec vos sous ? Titre ce matin Le Forum & Blog de jouy sous Thelle. En ces temps de disette, il est important de suivre le cours des débats et des votes du Conseil Municipal. On ne vous apprendra rien, en vous rappelant que la répartition de tous vos impôts et de tous vos prélèvements, changent en défaveur de la taxe d’habitation et de la taxe Foncière. Bref ! Ces deux taxes iront toujours en augmentant. Le gouvernement actuel ayant réussi à transférer vers les collectivités territoriales une partie de sa part de prérogative ; donc sa part d’imposition. Cela lui permettant de réduire l’impôt sur le revenu ; de réduire les prélèvements sur les successions ; la TVA n’ayant pas pour l’instant (pour l’instant !) subi de changement. Depuis plus de cinq ans le gouvernement se prive de recettes fiscales très importantes, par souci électoraliste, tout en étant dramatiquement surendetté. Ainsi que l’opposition socialiste qui nous promet, avec un peu de démagogie, des jours meilleurs en matière fiscale. Mais les lois de la comptabilité sont ainsi ; elles sont intangibles. Il faudra bien, de toute façon, que la facture globale soit honorée. Et ce sont les collectivités locales qui vont s’y coller. Normal, à partir du moment que le patrimoine des Français augmente sans cesse. Normal, à partir du moment que le nombre d’emploi régresse ; moins de recettes fiscales en matière de revenus. D’où l’importance de plus en plus cruciale de la gestion des communes ; celles-ci, ayant à faire face à des dépenses de plus en plus importantes, à des responsabilités croissantes. Il en est de même pour la gestion départementale et régionale. C’est pourquoi, vendredi soir, ayez une petite pensée émue pour nos élus confrontés à des choix cornéliens, shakespeariens (to be or not to be), pour répartir dotations, subventions, affectations, reconductions et taux d’imposition . Rendez-vous en octobre, à la réception de vos impôts fonciers.
    Lucri bonus est odor ex re qualibet.

     


    2 commentaires
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
     26/03/2012 07:21:59 

    Mobiles démobilisés
    Coup de tonnerre, ce matin, dans le ciel de nos opérateurs. Il est vrai que l’orage menaçait depuis longtemps; Les offres de Free mobile ayant cassé le marché depuis quelques mois.
    Abonné chez Orange et chez France-Télécom et ne possédant pas de téléphone mobile, je trouve amusant ce déchirement au sein de la famille des opérateurs ; eux qui pratiquent le plus souvent, l’entente illicite ; le racket des abonnés. Pertes d’abonnés pour les principaux opérateurs et pannes à répétition semblent être le moteur de la discorde .
    Certains opérateurs s’apprêtent à proposer des tarifs discount sur le marché de la téléphonie sans fil. Profitables aux abonnés ? Pas sur ! Car si un opérateur, exténué par cette course au tarifs très bas, met la clé sous la porte, cela peut devenir dramatique pour ses abonnés. Le monde de l’information et de la télécommunication, entre les mobiles, le téléphone, les ordinateurs, Internet, la Télé, la Radio, les journaux, et le bouche à oreille, coute très cher aux budgets des familles. Pour finalement recevoir une information surabondante mais tronquée, universelle mais disparate ; Cela étant du au trop grand nombre de systèmes de média. La télévision ne nous fournit pas toute l’information mondiale, nationale, régionale, départementale et locale, que l’on est en droit d’exiger, après avoir souscrit à la redevance. Il faut, malgré tout, continuer d’écouter la radio, d’acheter son quotidien, de s’abonner à internet, de renouveler son forfait de portable, de payer ses communications téléphoniques et j’en passe….. Pour finalement ne pas toujours être bien informé. Le XXIème siècle sera celui de l’information, nous a-t-on dit….. Pas si évident que cela… On s'rappelle?.
    Allo ! Allo ! allo ! Allo………


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
    25/03/2012 07:13:28 

    Hosanna ! Hosanna !
    Bientôt la fête des Rameaux. Une occasion pour certains de se rendre dans les cimetières. Dimanche prochain certaines sépultures seront fleuries ou agrémentées d’un rameau de buis béni le dimanche des Rameaux. Telle est la tradition. Pourquoi cette pratique ? Parce que la liturgie Chrétienne commémore, ce jour là, l’entrée du Christ à Jérusalem. Le peuple massé sur son chemin accueille le Christ en agitant des palmes. Notre tradition a retenu le rameau de buis. En Provence c’est un rameau d’olivier. J’ai connu cela dans mon enfance. L’Église Catholique, par la suite, à l’occasion de la fête des Rameaux, organisa une petite procession autour de l’Église de la Paroisse ; comme à l’époque, les défunts étaient mis en terre autour de l’Église, les fidèles prirent l’habitude de déposer un rameau béni sur la sépulture de leurs défunts. L’Église Catholique a souvent rappelé que la fête des Rameaux était plus une fête de joie, plutôt qu’une commémoration des morts. La Toussaint étant, à ce propos, la véritable fête des Saints, et le jour suivant la fête des morts. Mais c’est bien, que cette fête permette une visite supplémentaire à nos chers défunts ; eux si souvent délaissés. Récemment LECHOJOVACIEN s’étonnait légitimement de voir, certaines sépultures anciennes, fleuries de petites affichettes, invitant les familles à se rapprocher de la Mairie. Ce site rapporte, en outre, les différents textes de loi afférant à l’organisation des sépultures au sein des municipalités. J’espère me tromper, mais le site officiel de la commune, est particulièrement muet en matière de démarches à suivre en cas de décès. Elles sont souvent nombreuses et contraignantes, et prennent souvent les familles au dépourvu. C’est normal, on n‘enterre pas, tous les jours, un membre de sa famille. Rien non plus sur les modalités d’entretien des concessions ; les textes de loi se rapportant au cimetière ; Etc….etc.. Le cimetière étant, quand même, un domaine important au sein de nos communes. Un élu de Grandvilliers , Michel Delattre, attirait récemment l’attention du Conseil Municipal sur l’opportunité de démolir ou pas,certaines sépultures anciennes, délaissées par les familles. Profitons d'avoir, une petite pensée pour les 2 habitants de Jouy sous Thelle, récemment disparus.


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
    24/03/2012 07:36:29 
     

    Force doit rester à la Loi
    Un monstre qui se jette dans les airs comme un Archange au risque de devenir un emblème, un martyr, un mythe, une icône pour d’autres cerveaux complètement dérangés ; c’est là l’aboutissement d’une épopée absolument obscène quant au sort tragique de ses victimes. Comme nous le pensions, nous-mêmes, le RAID a tout mis en œuvre pour capturer vivant ce nouvel Alien ; la volonté du monstre fut autre. Dommage pour la compréhension de la mécanique totalement irrationnelle et criminelle qui a pu animer ce monstre d’un nouveau style. Respect aux hommes du RAID qui ont mis leur vie en jeu. A Jouy le feuilleton municipal continue, si l’on se réfère au dernier article de LECHOJOVACIEN. Très prochainement va se tenir la réunion du Conseil Municipal, le plus important de l’année. Celui du vote du budget ; celui aussi qui renouvelle la confiance des conseillers pour la poursuite du mandat de notre Maire. Ce conseil peut très bien être celui de tous les dangers ; comme ce fut le cas à Jouy, à la fin du siècle dernier. Ce propos me rappelle que dans 1 mois le spectacle Politico-Présidentiel aura renvoyé quelques-uns de ses Figurants-Candidats à leurs chères études ; pour ne garder que la crème des crème ; lequel des Présidentiables restants portera l’estocade finale ? Nul ne sait !... Et ensuite, enfin, vers la fin juin, à l’aube des vacances, à l’orée de l’été ; quelle Paix, pour nos concitoyens, après toutes ces campagnes, ces évènements tragiques, ces escarmouches électorales… La pratique de la Démocratie, le meilleur des systèmes, est un sport bien difficile dont on ne perçoit pas forcément, sur l’instant, les tenants et les aboutissants. Les systèmes extrémistes, beaucoup plus enfantins et simplistes, dans leurs réflexions, pouvant toujours séduire durablement, ceux de nos concitoyens, lassés par ces feuilletons Politico-médiatiques. Ainsi va la Démocratie.
    La politique, c’est comme l’andouille ; ça peut sentir la merde, mais pas trop ! (Hérriot)


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
        23/03/2012 07:58:21
     

    Semences dans les champs et dans les cœurs

    Périodiquement vous pouvez découvrir dans vos boites aux lettres, un petit journal qui vous informe sur la Paroisse Sainte Thérèse d’Auneuil . A part les publicités informatives des grandes enseignes, Semences est la dernière publication à venir s’inviter dans nos boites aux lettres. Publication bimestrielle. Que l’on soit pratiquant, croyant ou non, cette publication offre plusieurs informations très appréciables . Ainsi on peut y remarquer un ou plusieurs articles recensant le très riche patrimoine de nos Églises, de nos communes. Ceci concerne aussi bien les chrétiens pratiquants que les amoureux de notre très riche patrimoine architectural . De nos jours, point  besoin d’être croyant, pour aimer et admirer cette richesse que nos ancêtres nous ont légué . Malheureusement, une fois de plus, en dehors des heures de culte, ce patrimoine est désormais sous clé, à cause du vandalisme croissant dans notre société. Bien sur, on peut facilement se faire ouvrir l’Église que l’on désire visiter ; mais cela demeure quand même une petite contrainte, par crainte de déranger l’autorité conservatoire ou simplement de se faire remarquer du public .Il y a encore quelques années, toutes les Églises étaient ouvertes au public. Je me souvient, que l’on y trouvait une certaine fraicheur pendant les heures chaudes de l’été ; mais aussi recueillement, admiration et réflexion devant la contemplation de ces splendeurs. Ce petit journal fait aussi, naturellement, état de l’activité religieuse et social de la Paroisse. C’est là son objectif principal. Enfin on peut y remarquer les professionnels qui le soutiennent sur le plan financier. Car il faut le rappeler, Semences est gratuit. On peut le soutenir, nous aussi,  par un abonnement de 10€. Si Semences cessait de paraitre, plus aucune information dans nos boites aux lettres, sur notre Paroisse, notre Canton, notre Commune. S’il vous plait, faites un bon accueil à ceux qui distribuent cette parution.

    Je sème à tout vent (Larousse)


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
    22/03/2012 07:40:50   
     

    Les Aliens ont débarqué
    A l’heure actuelle, le terroriste solitaire est encore retranché dans son bunker ( ?) ; son appartement, devrais-je dire. Les autorités ont choisi de le capturer vivant, au grand dam de la plupart d’entre nous. Le RAID a les moyens de foncer sur l’immeuble déserté de ses habitants et de faire exploser l’appartement du monstre. Mais il faut absolument capturer vivante, la bête, afin de pouvoir étudier , disséquer, explorer ce genre nouveau de malfaisant : Un Alien... Hé oui, monstres de film d’horreurs, récemment proposés au public, les Aliens viennent de tomber de l’écran. L’ennui, c’est que nous ne connaissons rien de leur configuration, leur morphologie, de leurs projets assassins, de leur ambition démoniaque. C’est pourquoi, il faut absolument capturer vivante cette engeance des temps modernes ; avant-garde d’autres créatures criminelles ; même si cette idée ajoute à notre chagrin légitime. Quelques candidats courageux, aux Présidentielles, ont osé se prononcer sur les causes, selon eux, de cette invasion inédite, au risque de perdre des plumes le 22 avril prochain. Ces nouveaux monstres sont nés au sein de notre civilisation, de notre pays, La France ; à cause de nos atermoiements, de nos divagations, de notre insouciance, de notre décadence sociale et morale. Il est temps de se ressaisir. Trop d’armes de guerre en circulation ; trop de propos assassins et racistes ; trop de parutions obscènes ; trop de sites sur internet qui devraient encourir le courroux légitime des autorités. Si cet Alien est capturé vivant, un long Calvaire se profile pour l’état, pour la justice, pour chacun de nous. Car ce Kraken humain après avoir été minutieusement disséqué, devra être remis à la justice de notre pays, La France ; c’est ainsi dans notre Démocratie. Les plaies des proches des victimes ne cicatriseront, donc, jamais. Et un long feuilleton judiciaire, peut être pronostiqué pour la décennie à venir.
    Le sommeil de la raison engendre des monstres (Francisco de Goya)


    votre commentaire
  • Une semaine des carnets de Jules Hostouley 

    16/06/2012 08:03:25

     François XIV Roi des Français
    La Monarchie est restaurée. Nous avons élu notre nouveau roi : François le Flamby, quatorzième du nom ; Grand Duc de Hollande. Vive le roi ! Nous aurait-on menti le 6 mai ? Aurions-nous élu un Monarque, ce jour là ? On pourrait le croire ; tant la politique en France est devenue une affaire de famille ; une affaire d’oreiller ; une affaire de couple ; de couple royal. Comme au bon vieux temps de la monarchie, de la noblesse et de la féodalité, quand les femmes ne gouvernaient pas, elles intriguaient ; et si cela ne suffisait pas, elles empoisonnaient ; faisaient raccourcir et parfois même, faisaient empaler. C’est ce qui se passe depuis quelques jours. Pas dans les alcôves, antichambres et corridors de quelques forteresses moyenâgeuses, mais dans les canaux électroniques et sociaux de « Touiteur ». Twitter ! Qu’il faut dire.. Vous savez le gros oiseau du net, aux petits gazouillis nommés Tweets. Petits gazouillis virtuels, qui viennent de se révéler mortels pour le règne de la Royal, Ségolène 1ère la Pleureuse, Duchesse de Poitou Charente et autres lieux. Le tweet assassin de la Trierweiler, royale épouse de François XIV le Flamby, aura consommé le rêve d’une campagne paisible et législative pour les barons de la monarchie socialiste. Donc la Trierweiler, telle une Lucrèce Borgia, versa dans le calice virtuel de Twitter, le poison qui va emporter la Royal au royaume des politiques désavouées. La Trierweiler portant son royal assentiment sur la candidature du baron félon « Falorni ». Ce qui provoqua la colère, la révolte et les larmes de la Royal, Ségolène 1ère. Nicolas le divorcé, treizième du nom, Prince de Sarkosy, déchu de son trône royal, au Royaume de France, doit en ce moment se gausser avec tout son aréopage, de toutes ces chausse-trappes politico-politiciennes et familiales. Dans les contrées glacées de l’Est, la LePen, Marine 1ère la Haineuse, lance un contrât mortel sur la noble personne de la Kosciusko, Baronne de Morizet, Comtesse de l’Essonne . Le baron socialiste et félon Olivier Thomas, connétable de France, risquant sa noble tête, sous la hache acérée du prochain congrès socialiste. Pendant ce temps-là, la Aubry, Martine IV la tsarine , Reine du Grand Royaume Nordique des 35 heures, fille de Delors 1er l’Européen , futur monarque de l’Empire d’Europe ; donc pendant ce temps là, disais-je, la Aubry, en appelle à plus de discrétion sur Twitter. Elle ne doit pas aller souvent sur les réseaux sociaux ; où il est très difficile de rester discret. François le quatorzième qui a pu obtenir de son Chambellan, Jean-Marc le discret, Prince de Ayrault, la parité Baron/Baronne au sein de son gouvernement. Le voila donc bien entouré, notre bon roi de France, François XIV. Le crêpage de couronne sera son lot quotidien ; les intrigues toujours invitées à son royal repas. Ces imbroglios, ces embrouillaminis, ces méli-mélos, ce micmac Politico-familial et affectif, prouvent que la femme a repris sa véritable place dans la société. Après toutes ces années de luttes pour faire reconnaitre ses droits. Elle est en, tout point l’égal de son compagnon, en matière de droits et de devoirs. Elle a récupéré toutes ses prérogatives qu’on lui avait ravi. Prérogatives dont elle n’aurait jamais du être dépossédée.
    On gouverne mieux les hommes par leurs vices que par leurs vertus. »( Napoléon Bonaparte)

      18/06/2012 07:32:57   

    L’heure du bilan
    Les lumières se sont éteintes. On a rangé les drapeaux. Les sages se sont réunis pour faire l’expertise des dégâts économiques dans la maison France, dorénavant confiée aux socialistes. On l’avait déjà annoncé depuis quelques semaines ; la rigueur est en marche. Et les français n’y sont pas du tout préparés. Mais alors pas du tout. Alors que la plupart des pays de l’Europe se sont déjà mis la ceinture, depuis longtemps. Les économistes envisagent une perte d’au moins 4 à 5 points de pouvoir d’achat dans les prochains mois. Mais qui voudra, pour les plus privilégiés, abandonner un peu de son luxe quotidien ? Qui voudra réduire la qualité coutumière de ses vacances ? Qui voudra changer sa limousine pour une, un peu moins cossue, que celle de ces voisins ? Qui voudra réduire le nombre de ses « restos » du mois ; une réduction très certainement plus profitable à sa santé ? Qui voudra s’embarquer pour des destinations moins lointaines que prévu ? Qui voudra s’offrir une piscine de rêve un peu moins volumineuse que celle des amis ? Qui voudra…. ? Qui ? Qui ? On peut multiplier les propositions. On n‘a pas parlé de réduire sa part de consommation alimentaire, la qualité de son logement, l’éducation couteuse de ses enfants, ses dépenses en matière de culture, ses dépenses de santé, ses déplacements utiles et professionnels, son épargne etc… etc… Non ! Point question de réduire le train de vie normal et nécessaire pour toutes les familles. Mais plutôt de toucher au domaine du luxe et du super luxe. Seulement voila, si d’aventure quelques Français, soucieux de leur rôle de citoyen responsable et solidaire, supprimaient une petite partie de leur superflu, on assisterait, aussitôt, à une levée de boucliers de tous les professionnels du luxe. On assisterait de nouveau au suicide de quelques grandes toques de la gastronomie Française. On assisterait, immédiatement, à la mise au chômage de quelques salariés ayant eu le tord de travailler pour le très fructueux marché du luxe. On assisterait, aussi, à de grands plans sociaux dans l’industrie automobile .Donc, par manque de courage politique, la France continuera de conforter les Français dans leurs rêves. Les Français, les plus privilégiés, vivant la tête dans les nuages, au dessus de leurs moyens. Très mauvaise conjoncture pour les socialistes, avec une France en panne de progrès. Il va bien falloir augmenter la pression fiscale en France, si on veut tenir ses promesses en matière de diminution de la dette.
    Aujourd'hui, cela va être : travailler plus pour payer plus (François Hollande)

      20/06/2012 07:12:15   

    Comme une eau contre cantonniers
    Hommage aux agents communaux. Ce printemps pourri nous permet, nous jardiniers, d’apprécier la qualité de la tache des agents communaux dans notre commune. Les pluies devenues quotidiennes et abondantes depuis de nombreuses semaines, voire depuis plusieurs mois, handicapent lourdement la mission de nos deux agents communaux. Tout est à recommencer quotidiennement. Les pluies multiplient la progression des mauvaises herbes et accroit considérablement la pousse des pelouses, des gazons et des haies. De plus le mauvais temps continuel entrave considérablement la bonne marche des travaux de nos agents communaux. Qui de plus, doivent travailler quotidiennement sous les intempéries. Ce métier, pourtant très dur, offre l’avantage de travailler au grand air. Mais ce n’est pas pour cela qu’il faut journellement peiner dans un marécage ; voire une rizière nauséabonde. De plus, comme tous les jardiniers, nos deux agents communaux, qui aiment retirer une satisfaction personnelle de leur labeur quotidien, doivent se désoler de ce climat qui vient saboter, chaque jour, le produit de leurs efforts. Si ce temps-là continuait en juillet, je pense que Mr Le Maire devrait certainement faire appel à un troisième agent, tant la tache va devenir de plus en plus lourde. En attendant, amis de Jouy sous Thelle, éviter absolument de polluer l’espace public par toutes sortes de déchets, fréquemment observés sur nos trottoirs et sur nos espaces verts. Nos deux sympathiques agents communaux, qui gardent toujours le sourire, vous en sont déjà reconnaissants.
    Sur la route de Berthier, Il y avait un cantonnier…..(Chanson Canadienne)

      22/06/2012 08:08:24  

    Le VEXINFO du Vexin Thelle
    L’envoi du très luxueux magazine du VEXINFO de la communauté de commune du Vexin Thelle me rappelle que la communauté de communes n’a pas pour vocation d’aider les communes dans la réalisation de leur assainissement. C’est ce que nous rappelait son président, Mr Gérard Lemaître, le 3 mai dernier, à Fleury. Mais quelle est sa vocation, alors ? Collecte et Traitement des déchets, culture, sport, complexe aquatique, réhabilitation d’hôpital, assistance à l’enfance, aux personnes âgées, sentiers de randonnées, nouvelles technologies et….. et Assainissement collectif et individuel.
    C’est bien ce qu’indique le site officiel de la commune de Jouy. Beaucoup de priorités dans cette mission, mais aussi du superflu, dans le contexte de crise actuel. Alors, pourquoi la communauté de commune du Vexin Thelle, à l’instar d’autres communautés, très proches et très connues, ne peut elle pas prendre en charge, une partie des investissements en matière d’assainissement, des 42 communes qui la compose. C’est bien, encore une fois, ce que nous avons entendu de la bouche de son Président un certain soir du 3 mai 2012. Il semblerait que la mission de la CCVT se limite à l’étude et à la gestion des cours d’eau et aux rivières. Cela nous fait une belle jambe de pouvoir profiter d’un complexe Aquatique à Trie Château , alors que beaucoup de ménages des cinq communes du Rû du Mesnil, ne pourront même plus honorer, dans quelques années, une facture d’eau devenu prohibitive par son montant. Y aurait-il une politique de l’eau pour les plus nantis et une autre pour les moins riches ? La priorité des investissements ne devrait-elle pas aller vers les objectif les plus couteux et qui intéressent le plus grand nombre ? Santé, social, éducation et environnement sont primordiaux. Culturel, loisirs et sports peuvent attendre des jours meilleurs.

    C'est la lessive qui lave l'eau avant de laver le linge, pour le cas où qui y aurait des cons qui laveraient leur linge à l'eau sale !(Coluche)


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
    21/03/2012 14:01:05  
     

    Jouy sous Thelle sur Internet.

     On peut remarquer plusieurs sites animés par des habitants de Jouy sous Thelle. Ormis les sites déjà indiqués sur notre blog comme LECHOJOVACIEN , Vivre ensemble à Jouy sous Thelle  , ou   jouysousthelle.fr ; on peut remarquer ce site La cuisine de Delph. consacré à des recettes très personnelles et personnalisables. Un autre site animé par nos jeunes amis :  defrey du 60 . Le site du FC Jouy sous Thelle : le  FcJouy.. Si vous connaissez d'autres sites sur Jouy sous Thelle, nous serions très heureux de leur rendre une petite visite.
    http://jouysousthelletouslesautresites.com


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
    20/03/2012 06:50:19 
     

    Ô mon païs, ô Toulouse, ô Toulouse..
    Après AZF, Toulouse subit de plein fouet les affres d'une cruelle actualité. La vocation de notre forum nous oblige à nous recueillir devant la douleur de cette grande commune de France. Notre forum, ayant un regard particulier sur chacune des 36380 communes de France; Jouy sous Thelle étant le siège de cet observatoire. Vaste entreprise........ Ce nouveau serial killer, nous ramène toujours et  inévitablement vers des souvenirs funestes et morbides; Un nouveau Jack l'éventreur; un vampire à Düsseldorf ; Un tueur dans l'Oise; un docteur Petiot ou bien quelques Landru, en mal de séduction . Marcel Barbeault fut un tueur en série qui sévissait dans notre département dans la fin des années 70, qui après sept meurtres, fut condamné à mort ; peine commuée à perpétuité, en raison de l'abolition de la peine de mort en 1981. Alain Lamare "Le tueur de l'Oise" était un Gendarme qui déclencha la stupeur et l'incrédulité dans les milieux judiciaires. Il fut déclaré irresponsable, par la suite. On ne connait pas encore l'identité du tueur de la région du Sud-Ouest, mais il semble à peu près certain que l'on a affaire  à un exalté épouvantablement dangereux. La réplication quasi mystique de ces assassinats semble orienter les enquêteurs vers un tueur solitaire. Rarement le cas des attentats terroristes; qui sont le plus souvent l'aboutissement  d'une organisation concertée de plusieurs exécutants..Si tel était le cas, on peut mettre en cause, certains sites sur Internet, certains propos outranciers ou racistes de quelques-uns de nos concitoyens, qui sont ravageurs sur des cerveaux faibles, d'individus persécutés par leur propre regard vers une société dans laquelle ils ne peuvent ni s'insérer ni se retrouver. Décidément, les communes de notre Continent Européen, sont à l'épreuve, ces derniers temps.
    Ô Tolosa! Chère ville rose......


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
    19/03/2012 07:05:40 
    Faites vos jeux, rien ne va plus!
    Ce Week End la plus grosse préoccupation des visiteurs  du blog, s'est portée principalement sur l'organisation des Lotos, suivie de celle des brocantes. Plus de 30% d'interrogation, quant à l'organisation d'un Loto à Jouy sous Telle, dans les prochaines semaines. Surtout que les  Lotos et les cérémonies municipales seront les seules manifestations autorisées dans la nouvelle salle-socio culturelle.. Exit Mariages et Grosses Bouffes, d'une époque déjà révolue; où l'on pouvait encore s'amuser à Jouy sous Thelle. Ce n'est plus le cas de nos jours. Pourquoi revenir inlassablement sur ces sujets?  Mais parce que fêtes et rencontres sont très rares dans nos petites communes. Nous ne sommes pas habitants d'un chef-lieu d'arrondissement comme Beauvais, avec cinémas, théâtres, piscines, patinoires, salle de sport, magasins, etc.. etc.. etc... A Jouy, si on supprime le peu de manifestations festives qu'il reste, désormais, notre village va sombrer dans une tristesse et une mélancolie quotidienne, tant l'époque actuelle est dure. Les Lotos à Jouy représentaient, dans le passé, au moins trois manifestations annuelles. Du public venait de très loin, tenter sa chance. L'indisponibilité temporaire de la salle des fêtes, ne nous parait pas la raison essentielle de ce manque de manifestation à Jouy, mais bien la détérioration du tissu associatif de notre commune. Nous l'avons déjà souvent stigmatisé : Manque de coordination entre les associations ; Absence de coopération entre elles.. Souhaitons-nous de nombreuses manifestations festives à Jouy dans les prochains mois. Il n'est pas interdit d'espérer.
    Panem et circences

    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
    18/03/2012 07:13:56  

     

    A L'heure du Printemps ?
    Dans une semaine ce sera fait; nous serons rentrés, de nouveau, dans le cycle de l'été.. De l'heure d'été, comme on dit.... On aura avancé les pendules, montres, réveils et horloges d'une heure : à 2 heures du matin, il sera 3 heures; et on aura perdu une heure de sommeil. Cet évènement est toujours l'occasion d'alimenter les polémiques au sujet du bien-fondé de cette mesure. Cela nous évadera quelque peu de cette atmosphère de plus en plus pesante, de la Campagne Présidentielle. En 1940, à la suite des conventions d'armistice,  les Allemands dévaluèrent le Franc au profit du Mark et imposèrent l'heure d'été  à tous les Français. De nos jours, on peut remarquer que les plus farouches polémistes en  matière de changement d'heure, changeront immédiatement d'opinion et de camp, en cas d'abandon de ce dispositif.  Quelque soit l'objet de leur mécontentement, le lot des mécontents restera toujours intangible. Les multiples raisons invoquées au cours de ce débat font souvent sourire. Si à l'origine ce bouleversement horaire était destiné à faire des économies d'énergie, il faut avouer que cet objectif s'est un peu émoussé au fil des ans. C'est le moins que l'on puisse dire. L'heure d'été, nous procure quand même un peu plus de temps de détente après le travail. Il est quand même plus sain de disposer d'un peu de loisir consacré au sport, à la promenade, à la nature ou à toute autre activité d'extérieur, plutôt que de rejoindre immédiatement le téléviseur ou l'ordinateur, après son travail. La plupart des métiers d'aujourd'hui, se pratiquent en milieu confiné, avec une activité physique réduite en contrepartie  de rythmes de plus en plus stressants. En hiver, il est souvent difficile de s'adonner aux joies de la nature à cause de la tombée précoce de la nuit. Le manque de lumière affecte quand même notre santé. Les peuples Scandinaves, vivants près du Cercle Polaire, pourraient vous en raconter beaucoup à ce sujet. Je pense qu'une mesure qui mettrait d'accord le plus grand nombre, serait d'abandonner ce changement d'heure..... Au mois d'octobre prochain pour rester toujours à l'heure d'été. Je déplore, comme beaucoup, que l'heure d'été soit en retard de 2 heures sur l'heure du soleil. Mais si cela avait encore une importance réelle, il y a encore quelques décennies; nos habitudes de vie ont considérablement changé, depuis une trentaine d'années. En terme de sécurité routière, par exemple, il est préférable de circuler le matin dans l'obscurité, pour se rendre à son travail; plutôt que de rentrer le soir à la nuit tombée (pendant les heures d'hiver). Chacun sait que les accidents les plus fréquents ont lieu en soirée à la tombée de la nuit; entre Chien et loup, comme on dit . A cause de la plus grande fatigue des usagers et de l'obscurité. Le matin, de très bonne heure, la vigilance des conducteurs est restaurée et à son maximum. Je vois aussi une autre solution pour ne pas changer semestriellement les horaires; ce  serait de décaler nos horaires vers le matin. Prendre son travail, une heure plus tôt, décaler le repas de midi à 11 heures du matin et ainsi de suite....Mais il faudrait accepter de se lever plus tôt et surtout de se coucher plus tôt. Et là, c'est pas gagné...Nous savons tous que nos contemporains, et leurs enfants surtout, se couchent beaucoup trop tard, désormais....

    Avant l'heure, c'est pas l'heure; après l'heure, c'est plus l'heure........




    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
     16/03/2012 07:15:23  

      Au loup!
    La Chapelle de la Chaire à Loup à Jouy sous Thelle a déjà couté beaucoup d'efforts aux habitants de Jouy sous Thelle. Cette Petite Chapelle qui semble porter un nom à lui attirer la malédiction Divine, si l'on est quelque peu superstitieux. Cette Petite Chapelle perdue au beau milieu des champs de blé à la couleur dorée; couleur de la chevelure flamboyante de notre ami, Le Petit Prince. Cette petite Chapelle nous parait bien solitaire dans cette plaine souvent très ventée et surtout,  glaciale en hiver. Cette Petite Chapelle qui  n'a pas le bonheur de siéger au cœur de l'écrin communal, comme l’Église de notre Paroisse. Cette Petite Chapelle qui n'a que pour seuls compagnons, nos amis Agriculteurs, qui œuvrent, tout au long de l'année, pour assurer notre indépendance alimentaire Cette Petite Chapelle qui n'a pas subi que les outrages du temps, mais  a été le théâtre, depuis plus de 30 ans, des exactions les plus éhontées, de certains de nos concitoyens. Cette Petite Chapelle  qui pourrait être le symbole de notre époque, qui se caractérise par la  violence, la lâcheté et l’obscénité.  Cette Petite Chapelle qui est à l'ordre du jour, ici, dans les colonnes du site de notre commune. Cette Petite Chapelle qui fait l'objet d'une publication de Monsieur Lommer sur le site Prestigieux de la Picardie. Cette Petite Chapelle qui  a engendré aussi la polémique quant à sa restauration; tant les élus doivent être comptables des couts et investissements devant la population. Cette Petite Chapelle que nous pouvons apercevoir facilement de chez nous, tout au long de l'année. Cette Petite Chapelle,  qui est, néanmoins trop éloignée de notre domicile pour que nous puissions exercer un minimum de vigilance en cas de vandalisme aggravé. (il faudrait disposer, pour cela, d'une très bonne paire de jumelle de marine).Cette Petite Chapelle, enfin, que nous savons condamnée, à terme, au pire des saccages; l'effort de la municipalité, des collectivités territoriales et surtout l'opiniâtreté des habitants de notre commune ne pourront rien contre les suppôts d'une civilisation décadente, qui peut ainsi exercer son art à l'abri de tous les regards, à l'abri de toutes les suspicions,  à l'abri de toutes les condamnations.Tel est le destin de Cette Petite Chapelle, qui a pu traverser près d'un demi-millénaire de relative tranquillité pour supporter, malheureusement, ces quelques dernières années, les conséquences, les affres et les tourments de notre société délinquante et irresponsable.Nous vous invitons à visiter ces différents sites et sujets, en guise de petit pèlerinage vers Cette Petite Chapelle , comme sur les chemins de Compostelle.

    Oh!Vandale et Saccageur Anonyme! Que la malédiction Divine retombe sur toi et tes semblables.




    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
      15/03/2012 07:51:13 

    Louche pas sur ma poste!
    Ce matin, nous pouvons constater que de nombreux visiteurs de notre Blog pointent vers les nombreux articles de journaux, de 2008, faisant états de l'activité de madame  Martine Herbin et de monsieur Maurice Monge, au sein de l'association "Touche pas à ma Poste" . Nous rappelant que la prochaine réunion du bureau de l'association, se déroulera le samedi 24 mars à 10h30, salle du Foyer Rural. Les différents articles de Presse publiés et retranscrits ici sur le Blog, permettent de nous remémorer les revendications légitimes de l'association "Touche pas à ma Poste".
    On remarque aussi, qu'actuellement l'enthousiasme de l’Équipe Municipale des débuts, en 2008, n'est plus de mise; c'est le moins que l'on puisse dire . Alors qu'ailleurs en France, de nombreux élus se battent pour sauvegarder, soit leur bureau de poste, soit une classe menacée de fermeture, soit un commerce en difficulté, soit une ligne de chemin de fer en voie de désaffection, soit un itinéraire de car plus profitable à la population..... A  Jouy, coté Élus : Rien de nouveau.. Dans quelques semaines, le résultat des élections va réorienter les politiques gouvernementales en faveur ou en défaveur de nos institutions et particulièrement celles des collectivités territoriales. Celles qui touchent, justement, le plus au quotidien et à la survie de nos petites communes. Bref, la casse du service public va-t-elle reprendre et, pire, s'intensifier? Malgré les différentes promesses, actuellement diffusées de toutes parts, dans la fièvre de la Campagne Présidentielle .  C'est pourquoi la réunion de cette association est très opportune, dans ce concert  Politico-électoraliste, qui nous lessive un peu les neurones, depuis de nombreux mois, déjà!. N'oublions surtout pas, que l’État et surtout le nouveau Gouvernement auront un besoin crucial d'argent, en ces temps de crise et de restriction; et par conséquent devront obligatoirement pratiquer des coupes sombres dans les structures de l'édifice social, administratif et politique de notre cher pays, La France. Nous souhaitons à l'Association "Touche pas à ma Poste" sous l'égide de son Président: Monsieur Maurice Monge, de pouvoir continuer à porter, très haut,  l'essentiel de ses revendications légitimes, dans la tempête sociale qui se déchainera au cours du  2ème semestre de 2012.....


    Je vous promet que si je suis élu je vais..........


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
      14/03/2012 07:21:23  

       Parrain, Marraine ou Marine ?
    Ouf! Certains candidats à la présidence de la République ont eu chaud. Les 500 parrainages nécessaires pour la candidature, sont réunis.
    D'autres assiègent encore les Mairies de leurs suppliques électoralistes. Beaucoup trop de candidats, me direz-vous; mais c'est ainsi, dans les habitudes politiques et électorales de notre démocratie. On comprend très bien que beaucoup de Maires ne tiennent pas à divulguer publiquement, ce qu'ils ont voté secrètement dans l'isoloir. Comme si on vous demandait à brule-pourpoint, pour qui vous avez voté aux dernières élections. La charge du premier magistrat de notre commune n'incombe pas de révéler ses opinions politiques. Surtout dans les toutes petites communes. Dans les villes, c'est différent; entrer dans la gestion d'une grande ville, c'est véritablement entrer en politique; il est donc nécessaire de faire connaitre ses opinions politiques. Mais ce qui est peut-être plus grave en matière de parrainage, ce sont les mesures de rétorsions, pouvant provenir du Député ou du Sénateur de la circonscription ou du conseiller général du canton ou même de quelques administrations ombrageuses. En fonction de la couleur politique affichée publiquement par le Maire de notre commune. Et alors apparait le risque de voir diminuer le montant des aides demandées, des subventions sollicitées, des emprunts souhaités, par nos élus. Et même, parfois, le refus catégorique de toutes ces demandes. Cela peut devenir fâcheux pour les projets de nos petites communes. C'est pourquoi, finalement, ce système de parrainage nous interpelle au plus au point en tant qu'administrés. Il en va de la bonne gestion des finances communales. Ce n'est pas que de la petite cuisine électorale. En douteriez-vous encore?
    Vito Corleone


    votre commentaire
  • Le meilleur
    des carnets de Jules Hostouley
        13/03/2012 07:44:23 

       jouysousthelle.fr.
    Deux ans déjà! Comme le temps passe vite! Le site officiel de la commune de jouy sous Thelle fête ses 2 ans d'existences.Selon les voeux du Maire, il se voulait, à l'origine, convivial et proche de la population. Cela est  réussi ! Bravo! Longue vie à jouysousthelle.fr.  Depuis le début du mois de mars 2012, déjà 7 articles très pertinents dans les colonnes du site. Quand on sait que beaucoup de sites officiels municipaux restent souvent figés depuis plusieurs mois sans nouvel article, ni nouveau message.L'enthousiasme du début faisant souvent place à une lassitude, voire un manque d'imagination. Il faut dire que surfer sur Internet demande une certaine agilité, mais publier sur Internet, demande des connaissances et beaucoup de temps. A l'instar des jeux vidéos, Internet est prodigieusement lent. Cela tient aussi bien aux navigateurs, aux heures de pointe, à la conception des sites, à la qualité des hébergeurs. A  jouy, la qualité des rédacteurs de notre site communal, nous offre une parution toujours à la hauteur des espérances du début. Mais dans ce concert de louanges, il faut apporter un petit bémol. Quid de ceux qui ne disposent pas d'Internet.?
    Car en 2012 c'est encore une réalité; tout le monde ne peut pas se payer un abonnement téléphonique groupé avec le Net; c'est encore trop cher!
    Bien que beaucoup de démarches, d'achats, de ventes, d'administration se fassent, de plus en plus, sur la toile; Internet n'est pas obligatoire; comme une pièce d'identité, par exemple. Alors comment font toutes ces personnes pour être informées, comme nous le sommes, nous les Internautes? Journal communal et Gazette ont disparu de nos boites aux lettres, depuis bien longtemps. On se souvient d'un Journal Communal d'Information, particulièrement bien rédigé et remarquablement mis en page. Ces personnes à mobilité souvent réduite, doivent-elles se déplacer pour consulter les panneaux d'affichage ? Quand au compte-rendu des délibérations du Conseil Municipal, il est de plus en plus anémique, quand on sait dans quelle ambiance se déroulent les débats... Si l'on peut encore parler de débats....Tout juste une lecture publique (pas toujours) des directives et des souhaits de l'équipe Municipal..."Oyez Braves Bourgeois de jouy sous Thelle, la bonne parole de vos élus.... Tout va bien  et dormez tranquille!!!!!".  Alors publier de nouveau une feuille de chou, n'est pas, non plus, la panacée; ce serait une dépense supplémentaire, en ces temps de restriction budgétaire. Comment faire, donc, pour que ces exilés de l'info, puissent accéder à leur légitime information. Malheureusement, je n'en ai pas la moindre idée. Si quelqu'un avait une idée sur le sujet; c'est quand il veut!  Je voulais simplement rappeler qu'il demeure encore des foyers exclus de l'information; et peut-être pour longtemps encore; car les perspectives économiques de notre pays, ne sont pas prêtes d'aller dans le sens du progrès. Néanmoins , Félicitation à ceux qui animent notre site communal!


    Happy birthday to you


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique